VOTE | 83 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#209 : On ne sait jamais

Ling a encore décidé d'attaquer quelqu'un en justice, un de ses employés qui l'a regarde un peu trop souvent. Ally accepte de sortir avec une connaissance de Ben, le copain de Renée, et s'en mord les doigts. Celui-ci est encore plus ennuyeux que le fameux Fitzy dont elle a eu du mal à se débarrasser.

Popularité


3.67 - 3 votes

Titre VO
You never can tell

Titre VF
On ne sait jamais

Première diffusion
23.11.1998

Première diffusion en France
13.04.1999

Plus de détails

Réalisation : Adam Nimoy | Ecriture : David E. Kelley

Guest stars : Shawn Michael Howard (Ben), Bob Glouberman (Wallace Pike), Michael Reilly Burke (Avocat Wells).

Prologue.

Scènes des épisodes précédents

Appartement de Ally McBeal et Renée Radick.
Sont présentes: Ally McBeal et Renée Radick.

AMB danse sur "Tell Him". Malgrè la "chanson thème" elle n'arrive pas à contrôler ses émotions. Elle s'arrête et shoote dans un coussin. Elle réessaye mais ça ne marche pas plus. Elle prend un coussin au sol et frappe le sol avec. Elle le jette vers la porte du salon par où arrive RR qui se cache la figure.
AMB: Salut. Salut Renée, joli blocage.
RR: Mais qu'est-ce qui te prend ?
AMB: Oh rien du tout, tout va bien. J'ai le droit de shooter dans un stupide coussin. C'est pour ça qu'ils les font moelleux, pour qu'on puisse leurs mettre de grands coups de pied.
RR (énervée): Je te signale que ce coussin coûte la peau des fesses et que j'en ai payé la moitié. Alors si tu veux donner des coups de pied dedans...
AMB: C'est une tradition de Thanksgiving, OK ?
RR: Une quoi ?
AMB: Pour Thanksgiving, c'est ma fête préférée. On nous donne un jour férié dans le but de nous permettre de rendre grâce de tout ce que nous avons. Et je le fais en mettant des coups de pied dans les coussins. (AMB donne un coup de pied dans un coussin). Merci pour cette vie si jouissive (AMB donne un coup de pied dans un autre coussin). Merci pour avoir un homme que j'aime (AMB donne un coup de pied dans un autre coussin). Merci pour avoir à me lever le matin et aller faire l'avocate. Merci de ne pas avoir envie d'un homme. Merci de ne pas avoir besoin d'un homme. Merci pour les millions d'hommes infectes dont je n'ai pas besoin et dont je ne veux pas. Merci pour n'avoir personne qui me gratte le dos depuis si longtemps que j'ai complètement oublié ce que ça fait. Merci beaucoup pour Thanksgiving et pour la certitude déprimante qu'après c'est Noël !

Générique.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Richard Fish.
Sont présents: Richard Fish et Ling Woo.

LW joue au Rubi's Cube (TM).
RF: Douce chérie...
LW: Ne m'appelle pas comme ça, je ne suis pas douce !
RF: Chérie, tu devrais...
LW: Pas comme ça non plus ! Jamais !
RF: Nous ne sommes plus des étrangers l'un pour l'autre alors comment puis-je t'appeler en dehors de Ling ?
LW: Sucre d'orge.
RF: Sucre d'orge ?
LW: Ou... pomme d'amour. Tout ce qui se rapporte à la nourriture.
RF: Ah. Pomme d'amour, je sais que ce procès est important à tes yeux, ils le sont tous, mais...
LW: Ne me dis pas que tu veux que je retire ma plainte.
RF: Eh bien, mon ragoût de porc, disons qu'il vaut mieux avoir un espoir de gagner quand on va devant les tribunaux et que...
LW: C'est un cas de harcèlement. Et vous le prouverez si vous êtes compétents.
RF: Et si on s'arrangeait à l'amiable ?
LW: Ils offrent quoi ?
RF: Rien pour le moment. Mais je suis sûr qu'on peut obtenir des excuses.
LW: Non, on continue.
RF: Ma caille aux pruneaux...
LW: Non !
LW pose le rubi's cube dans la main de RF, il est terminé. RF n'en revient pas.

Cabinet Cage / Fish - Toilettes mixtes.
Sont présents: Ally McBeal, Georgia Thomas, Billy Thomas et Richard Fish.

AMB, GT et BT discutent forts alors que RF sort d'une des cabines.
AMB: Comment voulez-vous qu'on plaide une affaire pareille ?
GT: Pourquoi est-ce qu'il faut toujours...
BT: On va passer pour des rigolos.
AMB: On a rien du tout.
RF (montant le ton): Oh du calme. On ne s'entend même plus pisser.
AMB: C'est ridicule Richard. Et les affaires ridicules sont pour Georgia.
GT: Quoi ?
AMB: Oui, je suis entièrement d'accord avec toi. Il t'a toujours refilé le sale boulot, c'est ton créneau.
GT: Oh merci.
RF: Georgia vient d'arriver, c'est normal.
GT: Richard !
BT: Il y a un moment où il faut savoir s'arrêter. (la porte des toilettes s'ouvre). Je sais que c'est l'amie de Nelle et je sais que tu veux coucher avec elle mais...
Ling est entrée.
GT: Ling.
LW (à RF): Est-ce que tu as pris mon affaire parce que tu veux coucher avec moi ?
RF: Mon oeuf au bacon, (RF pose ses mains sur celles de LW) je suis attentionné parce que j'ai envie de coucher avec toi. Et je t'ai embrassée parce que j'ai envie de coucher avec toi. Mais ton affaire, je l'ai prise... pour la bonne et simple raison que tu es pleine aux as et qu'avec un peu de chance notre agence pourra en profiter pleinement.
LW retire ses mains violemment.
AMB: Euh... Ling. Euh... poursuivre un homme uniquement parce que vous pensez qu'il a des pensées érotiques mais que d'autre part il n'a jamais eu aucun autre geste...
LW: Je croyais que nous étions amies ?
AMB: (rigole) Votre amie ? (AMB se reprend) Oui je l'ai toujours été.
LW (à AMB et LW): Vous êtes tous plus cruels et malveillants les uns que les autres. Où est Nelle ? J'ai besoin de réconfort.
AMB: Elle a besoin de réconfort !?!?
RF: Ouais.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Ally McBeal
Sont présentes: Ally McBeal et Renée Radick.

AMB: Au bowling ?
RR: C'est un rencard.
AMB: Au bowling ?
RR: Un rencard.
AMB: S'il passe son temps au bowling, ça doit pas être joli.
RR: Ben a dit qu'il était mignon. Et puis c'est un cas désespéré.
AMB: Oh, il est désespéré ?
RR: Toi tu l'es. On est à trois jours de Thanksgiving, ça te permettra de rendre grâce pour quelque chose.
AMB: On ne peut pas rencontrer quelqu'un de valable au bowling.
RR tire l'oreille de AMB.
RR: On va au bowling.

Cabinet Cage / Fish - Salle de conférence.
Sont présentes: Georgia Thomas et Ling Woo.

GT: Quand vous vous présenterez à la barre, il est important qu'on ait de vous une image sympathique. Est-ce que vous pensez que... que vous réussirez à faire ça ?
LW grogne.
GT: Il y a aussi autre chose. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de faire allusion à... à vos dons de médium.
LW: Je ne lis que les pensées péniennes, je sais quand un homme pense avec son cerveau du bas.
GT: Oui, bien sûr.
LW: Pas vous ?
GT: Je... ca m'est arrivé.
LW: Ecoutez, s'ils gagnent en première instance, nous n'irons même pas jusqu'au procès.
GT: Donc ?
LW: Donc, pour l'instant peu importe que j'ai l'air sympathique.
GT: (rire) Mais vous pourriez commencer à vous entraîner.
LW regarde GT intriguée. LW: J'ai besoin de Nelle.

Cabinet Cage / Fish - La bibliothèque à l'étage.
Sont présents: Nelle Porter et John Cage.

NP est habillé d'une jupe courte, d'une chemise blanche et d'une cravate rouge. Elle a les cheveux détachés.
NP: John.
JC: Oh... Bonjour Nelle.
NP: Dites-moi,... Oh, ma tenue vous plaît ?
JC: Oh oui elle est très seyante.
NP: C'est de Ling, elle adore dessiner des vêtements. Elle est très douée. Cet ensemble, c'est "The Stewardess".
JC: The Stewar ness ?
NP: L'hôtesse de l'air.
JC: Ah.
NP: J'ignore pourquoi les hommes en raffole, enfin bref...
JC: Non mais cette tenue...
NP: Si on sortait un soir ?
JC: Vous pourriez répéter ?
NP: Je commence vraiment à m'attacher à vous. Si on sortait pour un vrai rendez-vous avec un début et... et une fin.
JC siffle du nez.
NP: Je sais que vous préféreriez continuer à me désirer de loin mais c'est en train de me taper sur les nerfs.
JC: Eh bien...
NP: Oh sifflez une fois pour dire oui.
JC siffle (une fois) du nez.
NP: Oh génial.
NP redescend.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Ally McBeal.
Sont présentes: Ally McBeal, Elaine Vassal et Georgia Thomas.

EV entre avec un ventre de femme enceinte.
EV: Voilà les affaires jugées en première instance, les plaidoiries et les dépositions. Ce dossier désespérément vide contient les cas de jurisprudence.
AMB et GT regardent EV de travers.
EV: Quoi ?
AMB: Nous sommes sûres qu'il doit y avoir une raison mais nous ne voulons pas la connaître.
GT acquiesce en faisant non de la tête.
EV: C'est une robe de grossesse que je viens d'inventer. C'est de la mousse expansée, c'est très confortable.
GT: Mais pourquoi ?
EV: Les femmes enceintes ont certains privilèges. Vous faites vos courses, votre caddie est plein mais vous pouvez utiliser la caisse express, on ne vous dira rien. Une amende pour excès de vitesse - à l'intérieur j'ai mis une poche qu'on peut percer - n'importe qui croira que vous perdez les eaux. On pourrait même utiliser les places réservées aux handicapés. J'vais la faire breveter.
AMB: Georgia, tu pourrais nous laisser ?
GT: Bien sûr.
GT sort du bureau. EV respire fort en s'asseyant.
AMB: Qu'est-ce qui cloche ?
EV: Que voulez-vous dire ?
AMB: Cette robe de grossesse, Elaine. Vous voulez encore vous faire remarquer. Pourquoi ? Dites le moi.
EV: George m'a laissée tomber.
AMB: (enjouée) C'est vrai ? (AMB se reprend) Eh enfin je veux dire (elle tousse) C'est vrai ? Ca va aller ?
EV: Oh oui. Oh ce n'est pas comme si j'étais amoureuse. Ca ne me pose absolument aucun problème. A vrai dire je commençais à me lasser alors en fait... En fait il m'a rendu service. Vous savez comme c'est dur de dire à une personne que... Ca m'arrange qu'il m'ait évité cette corvée.
AMB: Vous mentez.
EV: Je vais bien, je vous assure. Bientôt j'irai bien. Et c'est à cause de Thanksgiving. J'ai... je n'aime pas être seule pour Thanksgiving. Comment manger la dinde quand on a l'impression d'en être une soi-même ?
AMB: Je sais. Elaine, vous pouvez venir chez moi, jeudi. On regardera le foot on mettra de grands coups de pied dans les coussins...
EV: (grand sourire) Ally... George m'a dit toute la vérité. Qu'il était amoureux de vous et que vous avez refusé ses avances par égard pour moi alors je sais que jeudi, je rendrai grâce de vous avoir comme amie.
AMB: C'est réciproque.
Elles se serrent l'une l'autre dans les bras.
EV (montrant son ventre): Aucune chance pour que vous et moi on ait un jour cette silhouette.
AMB: Oh.. Qui sait ce que l'avenir nous réserve.
La poche d'eau s'ouvre, de l'eau tombe.
EV: Oh... excusez moi.

Tribunal de Boston - Salle de tribunal.
Sont présents: Juge Raynsford Hopkins, Me Parker Wells, M. Witton, Ally McBeal, Ling Woo, Georgia Thomas.

AMB déshabille PW du regard. Cela gêne PW dans sa présentation.
PW: Primo, il travaille pour elle. Nous avons donc un employeur qui poursuit un employé pour harcèlement sexuel. Et secundo, il n'a rien fait. On l'assigne en justice pour ses pensées (...). Je suis convaincu que George Orwell aurait adoré cette idée. Pourtant même lui n'aurait pas pu imaginer qu'on en arriverait au point où... où... où on pourrait poursuivre quelqu'un pour ses pensées.
RH: Il faut reconnaître Mlle McBeal que vos accusations sortent de l'ordinaire. (AMB a toujours les yeux rivés sur PW) Mlle McBeal...
AMB (se retourne vers PW): Pardon ?
RH: Je vous prierai de vous concentrer.
AMB: Oh bien sûr. Pour commencer il n'y a aucune loi qui interdise à un employeur de poursuivre son employé. La question se résume à savoir si l'attitude de l'accusé génère oui ou non une ambiance hostile pour la plaignante. Peu importe qui travaille pour qui. Ensuite je tiens à dire que je soupçonne M. Wells de croire que... (rire) de sentir que (rire) que je m'intéresse à lui. Vous devez le croire vous aussi votre honneur, j'aurai peut être du me montrer plus subtile.
RH: Effectivement.
AMB: D'après vous où se trouve la limite ? Dans le cas présent je n'ai pas dit un mot, je l'ai seulement regardé. Maintenant j'aurai pu aussi lui lancer ce regard là. (elle montre) Ou alors j'aurai pu lui faire un sourire. (elle montre) Ou bien encore j'aurai pu baisser la tête et lui jeter un regard par en-dessous. (elle montre) Mais j'aurai pu aussi lui envoyer un message quasi imperceptible, un regard qui dit "j'ai envie de faire l'amour avec toi" et que lui seul pourrait déchiffrer. "Je te veux. Ici et maintenant. J'en ai envie".
PW boit un verre d'eau. AMB sourit.

Cabinet Cage / Fish - Sortie de l'ascenseur.
Sont présents: Ally McBeal, Georgia Thomas, Billy Thomas et Richard Fish.

BT: Vous avez gagné ?
AMB: Seulement la première instance.
BT: Quand même.
RF: Je le savais. A partir de maintenant, Georgia, tu auras les affaires tordues.
GT: Trop aimable mais c'est la victoire d'Ally.
RF: Où est Ling ?
AMB: Elle n'est pas ici ?
GT: On doit revoir son témoignage, ils veulent l'entendre à 2 heures. On devait se retrouver ici.
NP: Oh je l'ai entrer avec Elaine dans le bureau d'Ally. (tout le monde regarde la tenue de NP) Café messieurs ? (rire)
NP s'en va; BT et RF ne détachent pas leur regard d'elle. GT met un coup de poing sur l'épaule de RF, tandis que AMB en fait autant avec BT.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Ally McBeal.
Sont présentes: Elaine Vassal, Ling Woo, Georgia Thomas et Ally McBeal.

LW est assise et EV debout derrière elle termine de lui installer une minerve alors que AMB et GT entre dans le bureau.
LW: Aie. Arrêtez, vous m'étranglez.
GT: Qu'est-ce que vous faites ?
EV: J'essaye de lui gagner la compassion des jurés. Avec ça elle a toutes ses chances. Mais j'ai amené un plâtre amovible au cas où.
AMB: Elaine, vous ne pouvez pas simuler une blessure, ça équivaudrait à faire un faux témoignage et tout le plâtre de la planète ne suffirait pas à la...
LW: Je vous demande pardon ?
AMB: Retirez cette chose, c'est une idée stupide.
EV: Dans un procès c'est la présentation qui compte.
AMB: Retirez lui.
EV: Et voilà comment elle traite une femme enceinte.
EV retire la minerve du cou de LW.
LW: Aie (LW se tient le cou).

Cabinet Cage / Fish - Bureau de John Cage.
Sont présents: Billy Thomas et John Cage.

BT entre et pose un dossier sur un bureau, il repart aussitôt du bureau et tombe nez à nez avec JC assis en tailleur dans un coin près de la porte d'entrée.
BT: John ?
JC: Billy ?
BT: Tout va comme tu veux ?
JC: Oui merci.
BT: Tu es sûr que tu vas bien ?
JC: Je suis sur le point de sombrer.
BT: Tu as envie d'en parler ?
BT ferme la porte du bureau et s'assoit près de JC.
BT: Est-ce que... c'est Stéphanie ?
JC: Non il ne s'agit pas de Stéphanie. Il s'agit de Nelle. Mais je crois que le fait d'avoir perdu Stéphanie m'a laissé comme un vide que j'essaye de combler.
BT: Est-ce qu'avec Nelle vous allez... ?
JC: Elle voudrait qu'on sorte ensemble pour un vrai rendez-vous. Et même si je préfère la désirer de loin, j'ai certaines pulsions moi aussi.
BT: (sourit) Où est le problème ?
JC: Je ne me vois pas avec elle dans une relation durable. Mais à l'idée de concrétiser prochainement je suis emballé. C'est juste que je suis inquiet. Ce qui serait un passe-temps, pour elle, pourrait être dangereux pour moi.
BT: Et tu as peur de tomber amoureux. Ce ne serait pas si terrible.
JC: Supposons que ça arrive, que je tombe amoureux. J'aurai des difficultés à travailler dans le même bureau qu'elle et la loi m'interdirait de la mettre à la porte du cabinet. Et d'un autre côté (JC pose sa tête contre le mur), je ne peux pas passer le restant de ma vie seul dans mon coin. (JC relève la tête) Réponds-moi franchement, est-ce que tu nous imagine tous les deux ensembles ?
BT: Non.

Tribunal de Boston - Salle de tribunal.
Sont présents: Juge Raynsford Hopkins, le jury, Ally McBeal, Georgia Thomas, Ally McBeal, Me Parker Wells, M. Witton.

LW est à la barre interrogée par GT.
LW: La plupart du temps c'est seulement un balayage vertical.
GT: Un balayage vertical ?
LW: Oui. Il commence par mes chevilles puis son regard remonte doucement le long de mes jambes. Il hésite au niveau des mollets et ensuite il passe à mes fesses. Là il fait une pause. Ensuite il détaille mon buste et mon visage puis l'arrière de ma tête le long de mes longs cheveux soyeux pour finalement s'arrêter à nouveau sur mes fesses. En général il a les yeux mi-clos et il fait une mimique avec sa bouche.
GT: Et quelle est la fréquence de ces regards ?
LW: Chaque fois que l'occasion se présente. Il m'est arrivé de ne pas oser me rendre dans mes entrepôts de peur d'être en face de ce maniaque. Mais je suis patronne, j'ai besoin d'aller dans les entrepôts.
GT: Mais M. Witton travaille pour vous. Vous pouviez le licencier tout simplement ?
LW: Oh non, il est syndiqué.
AMB: Ce que nous voulons savoir c'est en quoi le regard d'un homme peut il être dangereux. C'est agréable d'être regardée.
LW: C'est agréable quand c'est un homme bien. Quand c'est un gros porc, ça vous donne des cauchemars.
AMB: Avez-vous fait des cauchemars ?
LW: Je voyais en rêve tout ce qu'il pensait. Ce... ce personnage adipeux et répugnant qui transpirait au dessus de moi...
PW: Objection !
LW: Il y a pensé, demandez-lui. Vous verrez si je mens.
AMB: Et que faisait il d'autre ? En plus de ses pensées ?
LW: Il m'appelait par mon nom... Woo. Mais il le disait doucement "Woooo"; comme après un orgasme. Piouuu ca me donnait envie de vomir.
AMB rigole.

Cabinet Cage & Fish - Toilettes mixtes.
Sont présents: Billy Thomas et Nelle Porter.

BT regarde sous les toilettes si il y a quelqu'un. NP se met du rouge à lèvre.
BT: Salut.
NP: Salut.
BT: Je sais que ce ne sont pas mes affaires.
NP: Dans ce cas inutile de continuer. Ne dites rien.
BT: John Cage est quelqu'un d'assez vulnérable, vous l'avez remarqué. D'ailleurs je dois bien avouer que vous m'avez surpris en lui offrant cette grenouille. Mais j'espère que vous n'avez pas envie de sortir avec lui par curiosité ou pour l'exploit.
La chasse d'eau retentit. BT semble affolé et regarde sous les portes.
NP: Il m'a donné sa deuxième télécommande. Si vous aviez tellement peur qu'il entende ce que vous venez de dire, cela signifie que vous l'avez trahi en me le disant.
NP sort des toilettes. BT se sent fautif.

Tribunal de Boston - Salle de tribunal.
Sont présents: Juge Raynsford Hopkins, le jury, Ally McBeal, Georgia Thomas, Ally McBeal, Me Parker Wells, M. Witton.

LW est à la barre, interrogée par PW.
PW: Et il ne vous a jamais dit quoi que ce soit ?
LW: Il me disait bonjour, au revoir, des choses comme ça. Mais il le disait sur un ton érotique.
PW: Il disait bonjour sur un ton érotique ?
LW: Oui. Il le disait en fixant certaines parties de mon corps.
PW (acquiesce compréhensif): Mlle Ling, serait-il possible que vous ayez imaginé tout cela ?
LW: Je n'y avais pas pensé mais maintenant que vous me le dites... non.
BT et GT sourient à la remarque.
PW: Et il ne vous a jamais rien fait en dehors de vous regarder ?
LW: C'est exact.
PW: Ces regards étaient-ils si ostensibles que d'autres personnes les ont vu ?
LW: Même si ça avait été le cas ça ne changerait rien. Ils sont tous syndiqués, ils se serrent les coudes.
PW: Je vois. Bien, Mlle Woo, surtout n'y voyez aucune offense mais votre tenue vestimentaire pourrait elle être considérée comme provocante ?
LW: Je m'habille de façon moderne mais aucune de mes tenues ne saurait justifier les pensées dépravées que votre client a à mon égard.
PW: Votre honneur.
RH: Accordé. Mlle Woo, quand une question appelle un oui ou un non, veuillez répondre par oui ou non.
LW: Je suis désolée.
PW: Avez-vous eu recours à un traitement médical ou psychiatrique à la suite du traumatisme émotionnel dont vous souffrez ?
LW: C'est ce que j'aurais du faire dans l'absolu (LW se tourne vers les jurés) mais on m'a toujours appris à ne pas imposer mes souffrances aux autres. Si je le poursuis en justice ce n'est pas pour ma satisfaction personnelle mais pour empêcher cette homme de faire d'autres victimes. Je ne pouvais pas le laisser continuer à réduire les femmes à de simples objets sexuels tout en sachant que j'aurais pu mettre un terme aux agissements de...
PW: S'il vous plaît votre honneur.
RH (à LW): Je vous le répète, pour les questions qui appellent un oui ou un non...

Cabinet Cage & Fish - Bureau de John Cage.
Sont présents: John Cage et Nelle Porter.

JC danse sur "Gimmie dat ding" dans son bureau avec une main en plastique à la main. NP ouvre la porte et entre alors que JC est baissée, il se prend la porte dans la tête.
NP (rire): Vous êtes prêt ?
BT: Euh oui... si ça ne vous dérange pas, je préférerais qu'on aille au bar de rez-de-chaussée. Je me sentirai plus à l'aise là-bas.
NP (déçue): Allons-y.
NP sort suivi de JC. JC jette la main (en plastique) sur un de ses canapés et ferme la porte.

Un bowling à Boston.
Sont présents: Ally McBeal, Renée Radick, Wallace Pike et Ben.

AMB tente de trouver une boule de bowling.
AMB: Et malgré l'hostilité dont elle a fait preuve, je crois qu'elle a plu aux jurés. Mais il y a quelque chose chez Ling... (AMB laisse tomber une boule)
RR: Hé fais attention, Ally.
AMB: Cette boule, elle est trop trop large pour mes doigts.
RR: Ce sont tes doigts qui sont trop petits.
Ben arrive.
AMB: Ils devraient faire des petits trous pour des petits doigts.
RR: Hé nos hommes sont arrivés ? (à Ben) Alors prêt à culbuter les quilles ?
Ben: Ouais ça va chauffer.
RR (à AMB): Ally, tu te souviens de Ben.
AMB: Oui. (à Ben) Bonsoir (elle lui sert la main).
Ben (se décale): Et lui c'est Wallace Pike (musique très sombre) (à WP) Wally, Ally.
WP (ton loin d'être enjoué): Enchanté.
AMB s'imagine fuyante sur un air de bip-bip.
AMB (à WP): Contente de vous connaître.
WP: Puis-je vous offrir quelque chose à boire ?
AMB (tentant de s'échapper): Euh... euh.. peut-être plus tard. Il faut d'abord que je trouve une boule qui m'aille. (à RR, lui signifiant de se dégager du groupe) Renée, est-ce que tu pourrais venir m'aider.
RR (compréhensive): J'arrive tout de suite (elle tire Ben par le bras).

Bar du rez-de-chaussée.
Sont présents: Ling Woo, Richard Fish, John Cage et Nelle Porter, Billy Thomas et Gergia Thomas.

VS assise au piano chante "This is my song". RF et LW dansent. NP et JC sont assis au bar. BT et GT assis à une table.
LW (à RF): J'ai du mal à danser ce soir, je suis un peu nerveuse.
RF: Ah. Tu sais je me suis dit qu'une fois ce procès terminé tu pourrais faire une pause avant d'en entamer un autre.
LW: Ca reviendrait à te couper les subventions.
RF: Je rêve où tu fais de l'humour ? (rire d'eux deux)
NP semble s'ennuyer.
JC (à NP): On ne peut pas dire que vous vous amusiez beaucoup.
NP: Oh si je passe une très bonne soirée. J'aimerai vous sortir de ce cocon un jour, ça ne vous ferait pas de mal.
JC: Mais je me sens très bien.
NP: Auriez-vous peur de moi ?
JC: Je crois que... j'ai... un peu peur oui.
Un homme s'approche et se met entre JC et NP, il se tourne vers NP.
H#1 (à NP): Bonsoir.
NP: Bonsoir.
H#1: J'ai remarqué que vous veniez souvent ici. Vous travaillez dans l'immeuble ?
NP: Oui c'est très pratique.
H#1: C'est sûr. Je me présente, Sean.
NP: Bonsoir Sean. Je m'appelle Nelle et c'est mon ami John (NP montre JC à H#1).
H#1 (se retournant vers JC): Oh. Oh salut. Sean.
H#1 sert la main de JC.
JC: Salut.
H#1 (à NP): Bon, j'ai été ravi de vous rencontrer.
NP (rire): Alors maintenant on va danser ?
JC: Ce soir je suis un peu... je suis fatigué. Ca ne vous dérange pas, j'aimerais bien qu'on ne tarde pas trop.
NP: Oh. D'accord.
JC se lève, NP la suit. BT semble préoccupé alors que GT boit un verre.

Un bowling à Boston.
Sont présents: Ally McBeal, Renée Radick, Wallace Pike, Ben et Seymour Martin.

AMB n'a pas trouvé de boule à sa taille mais joue tout de même. Alors qu'elle prend son élan la boule lui lache des main derrière elle.
AMB: Les trous sont trop gros sur cette bon dieu de boule (elle souffle). (à WP) Est-ce que tu la comptes ?
Ben: Peut-être qu'on ferait mieux d'aller danser ?
AMB: Non.
WP: Je suis un excellent danseur.
AMB: Non j'adore le bowling. Le bowling c'est plus sympa que la danse, n'est-ce pas Wallace ?
Un homme s'approche du groupe et se présente à AMB.
SM: Excusez-moi Mlle, je vous regarde depuis un moment. Et j'ai bien vu que les boules étaient beaucoup trop grosses pour vous.
AMB: C'est surtout les trous, oui.
SM: Je m'appelle Seymour Martin. Ma femme et moi, nous sommes venus ici tous les mercredis soir pendant 36 ans. Elle est morte depuis trois mois, en décembre.
RR (à Ben): Il est aussi drôle que Wally.
Ben: Chut.
AMB: Je suis vraiment désolée de l'apprendre.
SM: Je joue au bowling tout seul maintenant. J'emmène sa boule en souvenir d'elle. Elle aussi avait de petites mains, vous pouvez vous en servir.
AMB: Oh... non... non, non, je n'oserais jamais.
SM: Ma femme serait tellement heureuse de savoir que quelqu'un l'utilise. On s'était rencontré ici.
WP: Nous c'est pareil, c'est peut-être un présage.
SM: S'il vous plaît, vous pouvez au moins l'essayer ?
AMB prend la boule et l'essaye.
AMB: Whaou... ils ont la taille parfaite (rire). A présent voyons ce que ça donne ?
AMB se présente devant la piste de bowling, s'élance, jette la boule mais elle reste coincée et suit la boule le long de la piste, traînée par la boule.

Boston - Dans un taxi.
Sont présents: Le chauffeur, Nelle Porter et John Cage.

NP (au chauffeur): Prenez la première à gauche, au 1412.
H#2: C'est comme si on y était.
NP (à JC): Vous avez perdu votre temps, hein ?
JC: Oh non. Bon alors à demain, je suis désolé mais ce soir j'étais épuisé. Je...
Le taxi s'arrête devant chez NP.
NP: Oui.
JC: Bon. (NP embrasse JC sur la joue) Au revoir.
NP: Bonne nuit.
JC n'a pas le temps de comprendre que NP est déjà partie.
JC: Oh. Aie aie.
Le taxi repart.

Hopital de Boston - Les urgences.
Sont présents: Dr Herbert, Ally McBeal, Wallace Pike, Ben, Renée Radic et Seymour Martin.

DH (à AMB): Vous pouvez les bouger ?
AMB: Non.
WP: Les doigts gonflent pendant la menstruation. Vous êtes indisposée ?
RR (à WP): Encore une réflexion comme ça et je ne pourrais plus me passer de vous Wallace. Vous êtes si attachant...
Ben (à RR): On se calme et on respire Renée.
AMB (à DH): En ce moment je mange très salé, ça doit être pour ça qu'ils ont gonflés.
DH: Très bien. Vous pouvez attendre mais si ils gonflent encore vous risquez des problèmes circulatoires.
SM (à AMB): Attendez encore un peu, je vous en prie.
AMB: Je dois plaider au tribunal demain, je ne peux pas y aller avec une boule de bowling. (à DH) Sciez la boule.
SM: Non je vous en prie, attendez. (à AMB) Mlle Ally, si je vous ai abordé tout à l'heure c'est parce que vous m'avez ému. Vous paraissiez si gentile et si compréhensive et cette boule de bowling est mon bien le plus précieux.
WP (à AMB): Courage, on va s'en sortir.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Elaine Vassal.
Sont présents: Elaine Vassal, Richard Fish, Ally McBeal, Billy Thomas et Ling Woo.

Le lendemain au travail, AMB a toujours la boule à la main.
RF (à AMB): Coincée ? J'espère que tu plaisantes ?
AMB: Elle est coincée et je suis sérieuse. Pas moyen de m'en débarrasser.
BT: Tu ne peux pas aller au tribunal avec une boule de bowling à la main.
AMB (le ton monte): Qu'est-ce que je peux faire d'autre ? Sa femme est morte et c'est tout ce qu'il lui reste de (AMB montre la boule et est emportée par le poids, RF la retient)... Whoo... Whaou.
RF: C'est lourd.
AMB: Cette boule a une valeur sentimentale.
LW: Chaque fois que je peux gagner un procès vous le sabotez.
RF: Georgia, (AMB pose la boule sur le bureau de EV) tu la remplaces.
GT: Ca ne sera pas facile, Ally avait préparé son intervention.
LW: Où est Nelle ? J'ai besoin de Nelle, je vais exploser.
RF: Mon kumquat,...
LW: D'abord on me dit que mon cas est indéfendable et maintenant elle veut plaider avec une boule de bowling.
AMB: J'avais pensé la dissimuler sous une jupe plus longue mais je n'aurais pas...
EV: Vous pourriez peut-être prendre ma robe de grossesse ?
GT, BT et AMB: Bouclez la !
BT: Il y a une solution, tu vas expliquer ton histoire au juge et aux jurés. On ne sait jamais, avec un peu de chance ils trouveront ça charmant.
WP (sortant de l'ascenseur, à AMB): Ally, je n'en ai pas dormi de la nuit.
LW (à WP): Vous êtes qui vous ?
AMB: Oh, Wally. Je vais très bien je vous remercie.
WP: Je vous ai apporté ça. (WP lui tend des fleurs)
AMB: (à WP) Vous n'auriez pas dû. (à EV) Elaine, prenez les, j'ai les mains pleines.
EV: Oh bien sûr.
AMB: C'est pas tout ça, on nous attend au tribunal, en route. (à WP) Au revoir Wally, merci. (à EV) Elaine, dans mon bureau.
Tout le monde se disperse.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Ally McBeal.
Sont présentes: Ally McBeal et Elaine Vassal.

AMB rentre dans son bureau suivie de EV. AMB ferme la porte avec le pied.
AMB: Je vous augmente de 50 dollars si vous me débarrassez de lui.
EV: Dites-lui que vous ne voulez pas sortir avec lui.
AMB: Je lui ai dit et il m'a dit qu'il avait séduit toutes les autres à force de persévérance. Il a également ajouté que...que... qu'il s'accroche quand on le repousse.
EV: Alors poussez le en bas des escaliers.
AMB: Elaine.
EV: C'est bientôt Thanksgiving. Il est humain lui aussi, il n'a sûrement pas envie d'être seul.
AMB: Est-ce qu'il a l'air d'avoir envie d'être seul ?
WP (chante): Tu me fais tourner la tête / Mon manège à moi, c'est toi...
EV: Oh.
AMB: Qu'est ce que c'est que ça ?
EV écoute au travers de la porte.
EV: Il vous chante la sérénade, c'est un romantique.
AMB: Vous n'avez personne, vous n'avez qu'à le prendre.
EV: Ah ça c'est pas gentil de dire ça.
AMB: Je suis désolée, je n'aurais pas du.
AMB entrouvre la porte.
AMB (à WP): Ah Wally !
WP: Coucou Ally.
AMB referme la porte.
AMB: Je reconnais que c'était pas gentil de ma part de vous dire...
La boule glisse des doigts de AMB et lui tombe sur le pied, elle pousse un cri.
AMB (pleurant de douleur): J'en ai marre, j'en ai marre, j'en ai marre, j'en marre, j'en ai marre, j'en ai marre, j'en ai marre, j'en marre... j'en ai marre...

Cabinet Cage & Fish - Bureau de John Cage.
Sont présents: John Cage, Richard Fish et Billy Thomas.

RF et BT entrent dans le bureau de JC. Celui-ci est assis à son bureau.
RF: John, John, tu as une énorme morve... (la "morve" croasse) Oh c'était une grenouille, pardon.
Millie (grenouille offerte par NP) est perchée sur le nez de JC.
JC: Quelque chose à me dire ?
BT: Euh... tu sais au bar. Comme tu étais en face de ma table, j'ai vu que...
RF: Tu parles, il t'espionnait.
BT: J'ai vu ce gars venir s'imposer. Est-ce que Nelle lui avait fait comprendre...
JC: Non mais il y a une chose très importante que vous devez savoir au sujet de Nelle, c'est qu'elle est juste derrière vous.
BT et RF se retournent.
RF: Nelle, quoi de neuf ? On faisait le bilan de votre rendez-vous. Des commentaires ?
NP: Alors je vous propose que ce que qui se passe entre John et moi reste entre John et moi.
RF (rigole, gorge ouverte): Non, sérieusement ?
NP se rapproche du bureau de JC et se place entre RF et BT.
NP (à JC): Si vous voulez leur dire ce qu'il y a entre nous, ne vous gênez pas, allez y. Mais sachez que moi aussi j'apprécierais d'en être informée.
RF: Des jambes à vous couper le souffle.
JC: J'aimerai rester seul si vous le permettez.
RF: Oui bien sûr. Allez Billy, laisse-nous.
BT prend RF par le bras. JC fait signe à RF de partir aussi. BT et RF s'en vont.

Cabinet Cage / Fish - Sortie de l'ascenseur.
Sont présents: Ally McBeal, Georgia Thomas, Ling Woo et Richard Fish.

AMB, GT et LW sortent de l'ascenseur. AMB se dirige vers son bureau d'un aps décidé.
LW: Je vous poursuivrais toutes les deux.
GT: J'en doute pas une seconde.
LW: Pour faute professionnelle.
GT et LW rencontrent RF.
RF: Qu'est-ce qu'il y a ?
GT: T'as qu'à lui demander.
GT poursuit son chemin.
RF: Mon lait de soja ?
LW: On a perdu, sans délibération.
RF: Comment ça ?
LW: Oui le juge a dit "inutile que je vous entende, j'ai eu leur version" et il nous a sorti.
RF: Ecoute Ling, on t'avait prévenu que le harcèlement sexuel par la pensée c'était pas gagné. Je suis sûr que la loi le reconnaîtra un jour. Tu sais c'est l'inconvénient quand on est en avance sur son temps. Benjamin Franklin faisait rire de lui (LW s'en va) et... et voilà.

Cabinet Cage & Fish - Bureau de Nelle Porter.
Sont présents: Nelle Porter et John Cage.

NP est assise à son bureau devant son ordinateur portable, JC entre.
JC: Euh j'ai laissé ma grenouille se promener et elle a fini dans la chasse d'eau des toilettes. Je ne voudrai pas que mes espoirs subissent le même sort.
NP: Vous avez peur de souffrir ?
JC: Quand cet homme est venu vous parler hier soir j'ai compris que ce serait comme ça tout le temps avec vous. Et pas seulement avec des grenouilles mais avec des princes.
NP: Et si on oubliait les grenouilles, vous savez que j'ai horreur des grenouilles.
JC: J'arrête. Vous êtes une femme splendide et qui a de l'esprit. Et quelque soit votre type d'homme, vous n'aurez que l'embarras du choix, c'est sûr.
NP: John (elle se lève fait le tour du bureau et s'approche de JC), euh savez vous comment se comportent les hommes en général ?
JC: Oui et ne croyez pas que je me sous-estime. Face à la plupart des hommes je tiens la comparaison. Mais... mais quelque soit la chose qui vous attire en moi, quelque part vous retrouverez ces mêmes qualités mais dans un emballage plus attrayant.
NP: Je n'en ai encore jamais vu.
JC: Mais vous en verrez sûrement beaucoup, Nelle. Et vous n'aurez même pas à chercher parce que ces hommes, ils vous cherchent vous et un jour ou l'autre ils vous trouveront.
NP: John, je ne sais pas si vous et moi nous sommes faits l'un pour l'autre. Mais ce dont je suis sûre c'est que cette conversation commence à me lasser parce que je n'aime pas les victimes. Mais si vous, vous croyez que je suis le genre de personne qui peut se laisser berner par l'aspect d'un emballage, pourquoi vous intéressez-vous à moi ? (NP retourne à sa place) Ecoutez, je suppose que tous vos amis vous ont conseillé de jouer la prudence alors faites le, si ça vous convient (NP se rassoit et reprend son travail).
JC sort.

Cabinet Cage / Fish - Toilettes mixtes.
Sont présents: Georgia Thomas, Billy Thomas et John Cage.

GT: Trois ans d'étude de droit, cinq ans d'expérience pour me faire dégommer comme une quille.
BT: Reconnaît toi-même (rire) que c'est drôle (rire).
GT: Et bien moi ça ne me fait pas rire.
BT ouvre la porte d'une cabine, JC sort de celle d'en face; BT est coincé entre les deux portes. JC referme légèrement sa porte.
JC: Toutes mes excuses.
BT: Pas de problème.
GT sort.
BT: John, pour ce que tu m'as demandé l'autre soir...
JC: Oh oublie ça.
BT: Je voulais te dire...
JC (insistant): Oublie ça, Billy.
BT (s'emporte): Je voudrais te parler alors tu me laisses en placer une. (JC fait son sourire de thérapie) Quand je t'ai dit que je ne te voyais pas avec Nelle, c'est en partie parce que je pensais qu'on n'avait pas besoin d'un nouvel épisode de tribulations professionnelles (JC ne semble pas intéressé). On a passé la crise des associés, la justice, les complications... Mais la vérité c'est que je ne sais pas si entre Nelle et toi ça pourrait marcher. Si ça se trouve, c'est peut-être quelqu'un de très chouette. Après tout tu la connais beaucoup mieux que moi. C'est une fille chouette ?
JC: Bien sûr, oui je... je crois. Mais surtout je pense qu'il faut que tu saches que Nelle est derrière toi.
BT se retourne vers NP qui sourit.
JC (s'emporte, à NP): Vous n'avez pas honte d'espionner vos collègues de bureau ?
JC sort.
NP: Ici tout le monde connaît les petits secrets de chacun on dirait.
JC: En effet. Je m'excuserais volontiers de mon attitude mais je ne voudrais pas jouer les "victimes".
NP: J'ai compris.
JC entend Barry White "You're the first, the last, my everything" et commence à se déhancher. Il remarque que NP smeble entendre la musique.
NP: John,... vous entendez Barry White ?
JC (étonné): Oui je l'entends. Comment est-ce que vous avez su ?
NP se dirige vers une cabine de toilette et ouvre la porte. EV s'y trouve, avec un lecteur CD / Cassette sur les genoux. NP éteint l'appareil.
EV: J'essayais juste de vous mettre dans l'ambiance.
NP (à EV et JC): Ling a raison, vous êtes cinglés. (NP sort)
JC (à EV): Elaine c'est inacceptable !
EV dépose le lecteur au sol et se lève.
EV: Je n'ai fait qu'essayé de vous mettre...
JC: Non.
EV: Mais attendez. Tirez moi le bras.
JC: Vous vous sentez bien ?
EV: Allez prenez le et tirez le vers vous.
JC tire le bras et se retire. EV tourne sur elle même en se dirigeant vers les lavabos.
EV: Recommencez.
Ils recommencent. Cette fois JC ne bouge pas et reçoit EV dans les bras, leurs visages sont très proches l'un de l'autre.
EV: Vous avez compris la leçon ? Dirigez la. Invitez la à danser et dirigez la. Les femmes ne demandent que ça.
EV sort. JC refait le geste.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Billy Thomas.
Sont présents: Billy Thomas et Nelle Porter.

NP entre dans le bureau de Billy Thomas d'un air décidé.
NP: Vous avez une minute ? (sans attendre de réponse) Parfait (elle claque la porte). Chez les hommes, ce que je déteste le plus c'est leur façon d'ignorer les femmes sauf si elles sont très belles.
BT: Oh oui j'étais désolé pour vous tout à l'heure.
NP: Je ne vous demande pas d'être désolé pour moi. Mais vous n'avez pas à être désolé pour John Cage non plus.
BT: Je ne me désole pas pour John.
NP: C'est déjà assez triste que l'apparence soit aussi importante pour vous sans m'accuser d'avoir ce genre d'idées. (NP se dirige vers la porte, elle s'arrête) Que vous le croyez ou non, je tiens à lui. Incroyable !
NP ouvre la porte et sort.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Elaine Vassal.
Sont présents: Ally McBeal, Elaine Vassal, Billy Thomas et Georgia Thomas.

AMB passe devant le bureau de EV où celle ci lui montre un nouveau bouquet.
EV: Ally, un autre bouquet de Wallace.
AMB: Oh génial.
BT (à AMB): Salut. Jolies fleurs, de la part de qui ?
AMB: De l'homme le plus pénible de la planète. (EV lui tend une carte, AMB la lit) Oh " La persévérance est la première vertu de l'amour". Mais qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire.
BT: Ca veut dire qu'il ne laisse pas tomber.
EV: Il ne laisse pas tomber et il va même jusqu'à monter.
AMB: Ne me dites pas...
EV: Il est dans l'ascenseur.
AMB: (à GT) Georgia, dans mon bureau. (à EV) Laissez le passer ma porte.

Bar du rez-de-chaussée.
Sont présents: Ling Woo et Nelle Porter.

LW et NP sont assises au bar.
LW: Ca pose des problèmes d'être belle. Seuls les hommes séduisants t'invitent à sortir parce qu'ils sont les seuls à croire qu'ils ont une chance. Et les hommes séduisants sont lourds. La vie est trop injuste.
NP: A ta santé.
LW boit son verre cul sec alors que NP se serre une eau gazeuse.
LW: Il y a un moment où il faut savoir affronter la réalité. En dépit de toutes les splendeurs que le monde nous offre, je ne connais qu'une seule chose capable de nous rendre heureuse.
NP (intéressée): Qu'est-ce que c'est ?
LW: Le shopping.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Elaine Vassal.
Sont présents: Elaine Vassal, Wallace Pike, Ally McBeal et Georgia Thomas.

WP arrive au bureau de EV, des fleurs à la main, la musique sombre retentit.
WP: Est-ce qu'elle est là ?
EV: Oh elle est bien ici mais euh...
EV: Oh bon Wally, entrez.
EV se lève et ouvre la porte. WP entre et tombe sur AMB et GT qui s'embrassent. WP en fait tomber les fleurs, ce qui interrompt AMB et GT.
AMB: Oh... oh...
GT (sort): (à WP et EV) Pardon.
AMB: Oh Wally, salut.
WP (dégoûté): Oh.
WP s'en va en courant vers l'ascenseur.
EV (à AMB): Vous avez réussi. Ding dong, le pot de colle dégringole.
Le téléphone de EV sonne, elle décroche.
EV: Allo.
GT revient dans le bureau de AMB.
GT (à AMB): Après ça tu vas me manger dans la main.
AMB: Je n'en suis pas si sûre. Tu faisais quoi avec ta langue ?
GT: Oh arrête j'ai pas mis la langue.
AMB: Si, je l'ai sentie.
GT: T'aurais bien voulu, hein ?
AMB: Je sais qu'elle a frétillé.
EV qui a raccroché, se dirige vers la porte, les interrompt en toussotant.
GT (murmure à AMB): J'ai jamais mis ma langue.
GT s'en va.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de John Cage.
Sont présents: Elaine Vassal et John Cage.

EV se dirige vers le bureau de JC pour y déposer un dossier alors que celui ci s'entraîne avec la main en plastique à faire le mouvement que lui a appris EV.
EV (à une assistante): Tu vas bien ? (à JC) Vous êtes très doué.
JC: Si vous frappiez, pour changer.
EV: Dirigez la et tout ira bien. Ne soyez pas si inquiet.
JC regarde EV avec insistance. EV le remarque.
EV: Quoi ?
JC: Comment faites vous pour être toujours aussi gaie ?
EV (gaie): Vous trouvez ?
JC: Oui ce ne doit pas être drôle pour vous d'être toute seule.
EV: Comment savez vous que je suis seule ? Est-ce qu'Ally vous a dit qu'on m'avait laissé tomber.
JC: Non, je...
EV (moins sûre d'elle): Ca se voit à ce point ?
JC se dirige vers EV, pose la main sur le bureau.
JC: Vous n'en avez jamais assez d'être seule ?
EV: Il n'y a pas un jour de ma vie où je ne me sois pas sentie seule.
JC: Vous êtes toujours si épanouie.
EV: Ce n'est pas si difficile. On prend l'air épanoui, les gens pensent qu'on est épanouie et comme on se voit à travers leurs yeux, on se sent épanouie. Mais ça ne marche pas avec la solitude. Le bonheur ça s'imite facilement.

Cabionet Cage / Fish - Bureau de Ally McBeal.
Sont présents: Ally McBeal et Wallace Pike.

AMB laisse tomber une feuille d'un dossier et se baisse pour la ramasser. Au moment où elle se relève elle voit WP à la porte ce qui l'a fait sursauté. WP a un livre à la main.
AMB: Wally, comment allez vous ? (cri vers GT non présente) Georgia chérie, attends-moi mon coeur en sucre.
WP: Si vous aimez les femmes, pourquoi m'avez vous rencontré ?
AMB: Pour être bien sûre - Ma petite caille.
WP: Vous avez acceptez ce rendez-vous avec moi parce que vous vouliez changer hein.
AMB: Ben c'est à dire que...
LW (à AMB): Vous m'avez appelé ? J'ai entendu parler de nourriture.
AMB: Euh non Ling, j'appelais quelqu'un d'autre.
LW: Pourquoi le petit homme pénible est-il revenu ?
AMB: Ling !
LW s'en va.
AMB (à WP): Il faut l'excuser, elle est...
WP: Même les lesbiennes peuvent changer. J'avais quelques textes bibliques dans ma voiture, si vous me permettez.
AMB: Oh. Je ne sais pas quoi vous dire, merci Wally, je... j'ai hâte de les lire.
WP: Je ne crois pas en l'homosexualité. Alors, il vaudrait mieux ne plus nous revoir.
AMB: Oh dommage.
AMB et WP se serrent la main.
WP: Mais je prierais pour vous.
AMB: C'est mieux que rien.

Bar du rez-de-chaussée.
Sont présents: Renée Radick, Ally McBeal, Nelle Porter, John Cage, Ling Woo et Richar Fish.

VS debout derrière le micro chante "You never can tell". LW et RF dansent. RR, AMB, NP et EV sont assises à une table.
RR: Tu as embrassé Georgia ?
AMB: Je n'avais pas le choix, je voulais me débarrasser de Wally. Non mais on faisait semblant. Sacré baiser (rire), elle sait y faire.
RR (dégoûtée): Tu rigoles ?
NP (à AMB, RR et NP): Vous vous êtes déjà imaginées en train d'embrasser une femme pour de vrai ?
AMB: Quoi ?
NP: Oui. Par curiosité. Quoi ? vous n'y avez jamais pensé, quel effet ça fait et...
AMB: S'imaginer qu'on embrasse une femme. Peut-être bien, une fois (rire) et vous ?
NP: Jamais.
AMB, RR et EV regardent NP de travers.
RR: Oh.
JC (à NP): Nelle, est-ce que vous voulez danser ?
NP fait un signe de la tête à EV.
NP: Ma foi...
JC: Allons-y.
NP et JC dansent.
RR: Ling s'est remise de son procès ?
AMB: Je la soupçonne de préférer perdre ses procès. Quand elle gagne, elle a personne à blamer.
RR: Elle paraît super heureuse.
EV fait signe à JC de faire le mouvement (des toilettes) à NP. JC le fait, sans prévenir NP. Celle-ci se retrouve à terre.
JC (à NP): Est-ce que ça va ?
NP: Attendez. Oui.
NP se relève et se remet à danser.
RR (à AMB): Ally, si tu peux embrasser Georgia, tu peux danser avec moi.
AMB (à EV): Et à trois ça vous dit ?
EV: Oh, et comment.
AMB, RR et EV dansent à trois.

Générique de fin.

Prologue.

Scenes from last episodes (including season 1

)

AMB is in her living room.

AMB is hearing her theme song, then it scratches, she kicks some cushions, she hears it again, it scratches again, she throws more cushions, one of which is caught by RR coming in.
AMB: Hey ! Hey Renee, nice block !
RR: What's wrong ?
AMB: Nothing's wrong ! What ? I can't kick a damn cushion ? That's what they make them soft for, you know, so they'll be (she kicks a cushion) kick-able !
RR: That's an expensive cushion, I paid for half of it, if you want to kick...
AMB: It's a Thanksgiving ritual, OK ?
RR: A what ?
AMB: Thanksgiving ! It's my favorite holiday ! It's the time that we get to take a moment and sit back and reflect on everything we have to be thankful for, and I honor it by kicking cushions ! (she kicks another one) Thanks, for having a full life. (she kicks another one) Thanks for having somebody to love. (she kicks harder) Thanks for (kicking) getting to get up every day and getting to be a lawyer. Thanks for not wanting a man, thank you for not needing one ! Thanks for all the millions and millions of awful men that I don't need and I don't want ! Thanks (pulling her hair out) for not having my back tickled in so long that I don't even remember what it feels like ! Thank you for Thanksgiving and knowing that Christmas come next !

Credits.

RF's office. RF is walking behind LW, who is playing with a Rubik's cube.

RF: Sweetheart !
LW: Please don't call me that ! I'm not sweet !
RF: Darling ?
LW: And not that either. Ever !
RF: Well, we have exchanged affection, can I call you anything besides Ling ?
LW: Sugar. Or honey, pumpkin, anything food. You can call me food.
RF: Honey, I know this lawsuit's important to you, they all are, but...
LW: I hope you're not about to suggest I drop it !
RF: Well, pork chop, it's just it's nice to harbor some hope of victory when you go into a courtroom, and...
LW: He harassed me. You can prove it if you're good lawyers.
RF: Yes... What if we settle ?
LW: What are they offering ?
RF: Nothing now, but I think we can work them up to an apology.
LW: No ! We sue !
RF: Butter cup...
LW: No ! (she storms out of the office, leaving him with the Rubik cube. He is amazed that she has done it

)

The unisex. AMB and BT, GT are very upset.

AMB: How do we walk into a court room...
GT: To say that...
BT: It is a joke ! (they hear a flush)
RF (getting out of a stall): Hold down, quiet ! Let me ignore you one at a time !
AMB: This is ridiculous, Richard, ridiculous cases are supposed to go to Georgia !
GT: What ?
AMB: I'm agreeing with you, he does always saddle you up, this is your niche.
GT: Funny !
RF: Georgia's second chair, if you saddle...
BT: At some point we're gonna have to draw the line, I know she smells fresh, I know you want to sleep with her...
GT and AMB (seeing LW entering the unisex): Ling !
LW: Have you been taking my cases because you want to sleep with me ?
RF: Bacon bits, I'm nice to you because I want to sleep with you, I kissed you because I want to sleep with you, but taking your cases, I do that because you're wealthy and a potential cash cow for the firm to milk in perpetuity ! (he tries to touch her but she slaps his hands).
AMB (getting closer to them): Ling, suing a man because you think he's having sexual thoughts, with no action on his part...
LW: I thought you and I were friends.
AMB (laughing uncontrollably): Friends.. well, we are.
LW: You're a mean and spiteful group. Where is Nelle ? I need comfort. (she leaves)
AMB (to RF): She needs comfort.
RF: Yeah.

Cage & Fish. AMB and RR entering AMB's office.

AMB: Bowling ?
RR: It's a date !
AMB: Bowling ?
RR: Date !
AMB: What kind of a guy do you meet in a bowling alley ?
RR: Ben says he's cute, plus, you know... desperate !
AMB: Oh, he's desperate !
RR: You are ! It's three days before Thanksgiving, and you're looking for something to be grateful for.
AMB: Nobody ever met anybody any good bowling ! (RR grabs her ear and pulls it) Ah !
RR: We're going bowling. (she lets go

)

Conference room at Cage & Fish.

GT: When you take the stand, it's important that you seem sympathetic. Do you think that's... within your range ? (LW growls) Also, the part about you being a little psychic, that's obviously gonna be a hurdle.
LW: I'm only penile psychic, I can tell when a man is thinking with his unit.
GT: Yes...
LW: Can't you ?
GT: Umm, some times.
LW: Look, if they went for summary judgment we never even go before a jury.
GT: So ?
LW: So, right now, my being sympathetic is moot !
GT: But it's never too early to start practicing.
LW (getting up): I need Nelle.

Upstairs at Cage & Fish. NP is going up the stairs, with her hair down, wearing a tight black skirt, a tight white shirt and a red tie.

NP: John ?
JC: Nelle, hello ! (he looks her up)
NP: Listen, umm... Oh, you like my outfit.
JC: Well, yes.
NP: Ling ! She designs clothes as a hobby. She's great, actually. This one is called the steward.
JC: The steward ?
NP: Flight attendant. Men go for it, though, I don't know why. Anyway, can we go out ?
JC: I beg your pardon ?
NP: I'm beginning to really like you. Can we just go out on a real date, with a beginning, and an end ? (JC's nose starts to whistle) I know you'd still prefer to covet me from afar, but it's driving me a little crazy. (JC can not speak) Just whistle once for yes. (he does) Great ! (she leaves

)

EV entering the conference room, with a thick pile of files in her hands. AMB and GT are there. EV looks 8 months pregnant.

EV: Here's the file for summary judgment, pleadings, and depositions. This empty folder is the supporting case law. (noticing AMB and GT looking at her) What ?
AMB: We know there's a story, but we don't want to ask.
EV: It's a pregnancy dress, I invented it. Soft like velvet, it's very comfortable.
GT: Why ?
EV: Pregnant women get certain allowances. You're grocery shopping, full cart, but you need to use the express check out. It's OK. Speeding tickets : there's an inside water packet, you can break it and make it look like the real thing. In a pinch you may even use the handicapped parking. I'm getting a patent.
AMB: Georgia, could I have a sec ?
GT: Sure (she leaves the room)
AMB (sitting down): What's going on ?
EV (sitting down like a pregnant woman): What do you mean ?
AMB: What's with the dress Elaine, you're looking to be noticed again, tell me. Tell me.
EV: George dumped me.
AMB (on a happy tone): He did ? Umm, I mean, (sappy tone) he did ? Are you OK ?
EV: Oh, yeah. It's not that I loved him, or... I'm really fine with it, actually, in fact, I was losing interest. I mean, he really did me a favor, actually, 'cause you know how hard it is to tell someone that... I'm glad that he has taken me off the hook.
AMB: You're lying.
EV: I am fine. I will be fine. It's just... Thanksgiving. I hate being alone on Thanksgiving. It makes it hard to eat the turkey because you feel like one.
AMB: Yeah. Hey, come over to my house Thursday, we'll watch football, we'll throw some cushions...
EV (very touched): Ally ! George told me everything, about how he felt for you and how you wouldn't see him out of loyalty for me, and well, on Thursday, I'll be giving thanks that you're my friend.
AMB: Same here. (they hug)
EV: Oh, you and I, we'll probably never look like this for real, umm ?
AMB: Oh, you never can tell, Elaine. (the water packet of the dress breaks)
EV: Oho, excuse me. Oh, oho !

Court room. Ling's case. AMB and Attorney in front of the judge.

PW: First of all, he works for her. That means we'll have an employer suing an employee for sexual harassment. And second, he didn't do anything. He's being sued for his thoughts. (AMB looks at him seductively - He notices and that disturbs his speech - Every time he looks directly at her, she looks away) Now, I know that George Orwell would be thrilled at this idea, but I think even he wouldn't have imagined that we'd come to a point where... (AMB is looking at him again) where people could be sued for their thoughts.
Judge: I have to say, Miss McBeal, that this is... pretty out there. Miss McBeal ?
AMB: Sorry ?
Judge: Would you like to focus on the case ?
AMB: Oh, sure. First, there's no case law that says an employer can't sue an employee, the issue is simply does the conduct of the defendant result in an hostile work environment for the plaintiff, who works for whom doesn't matter. Second, I suspect that Mister Wells feels that ... (giggles) that I'm interested in him. You might think so too Your Honor, well, maybe I could have been more subtle.
Judge: Perhaps.
AMB (doing as she describes): Where do you think that line should be ? I mean here I didn't say anything, I just gave him a look. Now I could give him this look... or I could just smile softly... or I could just look up a little with my head down... or I could just send the slightest almost undetectable signal, my own little I want to sleep with you glance that he alone can read... I want it, right here, right now, rough. (the judge takes a sip of water).

Cage & Fish offices. AMB, BT, RF and GT walking in the corridor.

BT: You won ?
AMB: Just summary judgment.
BT: But still !
RF: I knew you could do it. From now on Georgia, I see you naked without a say.
RF: Thank you Richard, but she did it.
RF: Where's Ling ?
AMB (stopping walking): She's not here ?
GT: We go over testimony, she's first dep' this afternoon ! She said she'd be here !
NP (coming up behind them) : Oh, I saw her going to Ally's office with Elaine. (they all look at her outfit - se strikes a pose like she's carrying a tray) Cream and sugar ? (she smiles and leaves - RF and BT look at her, GT and AMB punch them

)

Ally's office. LW is wearing a red neck brace. EV is screwing something on it.

LW: Ah ! Stop tightening !
(AMB and GT come in)
GT: What are you doing ?
EV: I'm making her look sympathetic for the jury. I think this should do it. But I also have a snap on cast just in case.
AMB: Elaine ! You can fake an injury, it's the equivalent of false testimony, plus there's not enough plaster on the planet !
LW: Excuse me ?
AMB: Just take it off, that's stupid !
EV: A trial is all about presentation !
AMB: Now !
EV: This is the way she treats the pregnant ! (she takes the neck brace off LW and leaves)
LW: Ouh !

JC's office. BT comes in to drop a file on the desk, and as he leaves, he notices JC sitting in the floor behind the door.

BT: John.
JC: Billy.
BT: How is it going ?
JC: Fine. Thank you.
BT: Everything all right ?
JC: I'm at a precipice.
BT: Feel like talking about it ? (he closes the door and sits down next to JC) Is it... Stefan ?
JC: Well, it's really not Stefan. No, it's Nelle. But the loss of Stefan, I think, maybe left me with a void I'm trying to fill.
BT: Are you and Nelle... ?
JC: She wants to go out on a date for real. As much as I prefer to covet from afar, I have a glandular pulse...
BT: What's the conflict ?
JC: I can't see myself with her, not in the long-term. But the idea of short-term flirtation, that draws me. Tah.. I'm worried. While it might be fun for her, it could be dangerous for me.
BT: And you think you might fall in love with her. Worse things can happen.
JC: Suppose I did... fall in love. Now it would be very hard to work in the same office with her. The law would preclude removing her from the office. On the other hand... It's probably not wise to sit in a corner all my life. Honest answer Billy. Could you see the two of us working out ?
BT (after a pause): No.

Court room. LW is testifying. GT is examining.

LW: Most of the times it would just be full vertical scanning.
GT: Full vertical scanning ?
LW: Yes, his eyes would start at my ankles, they'd slowly troll up my legs, hesitating briefly at my calves before proceeding to my buttocks, where he'd again pause. He'd then go up the torso, over my head, then down the back over my soft flowing hair, eventually resting once again on my buttocks. He'd usually close with a squint and slight purse of lips. (she does it)
GT: And how often did he do this ?
LW: Whenever I walked out into the plant. Eventually I became too unnerved to go into the warehouse for fear of sexual augment. And I'm the manager. I have to go into the warehouse.
GT: But Mister Witton worked for you. Why didn't you terminate his employment ?
LW: I couldn't. He's Union.(cut to later)
AMB: The question we're asking, what's the harm in having a man look at you ? I kinda like it.
LW: You like it when it's the right man, when it's a gross pig, it gives you nightmares.
AMB: You have nightmares ?
LW: I would visualize what he was thinking, this overweight un-bathed person, sweating on top of me.
PW: Objection !
LW: He thought those things, just ask him !
AMB: What else would Mister Witton do, besides... think ?
LW: He would call me by my name, Woo. Except he'd say it soft. Woo... Like post coital... Pheew... It repulsed me.

The unisex. BT comes in. NP is already there.

BT: Hey !
NP: Hey !
BT (after having looked under the stalls): This is probably none of my business.
NP: Then the discussion should end there, shouldn't it ?
BT: John Cage is kinda vulnerable guy. I think you know that, and in truth I was pretty impressed when you gave him the frog, (NP is putting lipstick on) but I would hope you wouldn't date him either out of curiosity or sport. (they hear a flush, BT is looking under again, worried)
NP: He gave him his spare flusher. If you were so afraid he might have overheard what you were just saying, chances are, you weren't being loyal to him by saying it. (she leaves

)

Court room. Attorney Parker Wells is cross-examining.

PW: And he's never said anything to you ?
LW: He says hello, good morning, things like that, but he uses lascivious tones !
PW: He says hello in a lascivious tone ?
LW: Yes. And shoots me groin motivated looks.
PW: Umm umm. Miss Woo, could it be possible that you might be imagining these things.
LW: I never considered that, but let me. No.
PW: And he's never done anything to you besides look at you ?
LW: That's right.
PW: And these looks, were they so overt that other people saw them ?
LW: Even if others had, so what ? They're all Union, they stick together.
PW: I see. Now, Miss Woo, I don't mean to be insulting, but your attire at work, could it be construed as perhaps provocative ?
LW: I like to say contemporary but I certainly don't dress to incur the vile depraved thoughts your client keeps having.
PW: Your Honor ?
Judge: Sustained. Miss Woo, if it's a yes or no question, yes or no will do.
LW: I'm sorry.
PW: Now have you ever sought any psychiatric or medical treatment as a result of the emotional injuries you claim to have ?
LW: I should have, I suppose, but I was brought up to not impose my pain on others. I've decided to sue not so much for my healing but so as to prevent him from harming future victims. To think that other young women could be objectified and reduced, and to know that I could have done something about it but didn't...
PW: Your Honor !
Judge: Once again, for the yes or no questions...

JC's office.

JC is alone, dancing with a wooden hand to the tune "Gimme that thing" (the same when he lost Stefan). He drops the hand next to the door, goes to pick it up when NP enters the office and he bumps his head on the door. The music scratches.
NP: You're ready ?
JC: Yes. (he takes his jacket) If you don't mind, I prefer going down to the bar downstairs, I just feel more comfortable there.
NP: OK. (they leave - JC still has the wooden hand in his hand, notices when he closes the door, and throws it in the office).

Bowling alley.

AMB (trying to find a bowling ball that fits her fingers): I'm telling you, as hostile as she was, I think the jury sort of liked her. There's something about Ling... (she drops the ball)
RR: Watch it !
AMB: The ball holes are too big !
RR: No your fingers are too little.
AMB: Don't they make little balls for little fingers ?
RR: Here come the guys. (to Ben - we can not see the man behind him yet) Ready to knock down a few pins ?
Ben: I'm all set !
RR: Ally, you remember Ben ?
AMB: Yeah, hi !
Ben (moving aside): And this is Wallace Pike. Wally, Ally.
WP: Hello.
AMB (imagining herself running like the Bip-bip): It's nice to meet you.
WP: May I offer you something to drink ?
AMB: Maybe later, I have to find a ball that fits. Renee, could you help me ?
RR: Yeah sure (she drags Ben along letting WP all alone

)

The bar downstairs. RF and LW are dancing a slow dance.

LW: It's hard to dance, I'm a little wrought.
RF: I was thinking, after this is over, maybe you can take a little time off from suing people.
LW: In which case, how would you milk me ?
RF: Did you just make a joke ? (they laugh and dance)
(cut to JC and NP at the bar)
JC: You're not having a good time, are you ?
NP: I am. I would like to get you out of this cocoon some time. Are you afraid of me ?
JC: Well, a little.
Sean (quite good looking man, to NP, turning his back to JC): Hi.
NP: Hi.
Sean: I've seen you in here a few times. You work in the building ?
NP: I do, actually.
Sean: My name is Shawn.
NP: Hi Shawn, I'm Nelle and this is my date, John.
Sean (turning around and shaking JC's hand): Shawn.
JC: Hello.
Sean: Well, good to meet you both (he leaves)
NP: So, we gonna dance ?
JC: Actually I'm a little beat. If you don't mind, can we cut this a little short ?
NP: Oh. Sure ! (he leaves)
(cut to GT and BT at a table drinking, BT not looking happy).

Bowling Alley. AMB is bowling and the ball falls behind her before she gets a chance to throw.

AMB: Ball holes are too big, damn it ! Does that one count ?
Ben: Maybe we should just go dancing.
AMB: No !
WP: I'm an excellent dancer.
AMB: No, I love bowling. Bowling is more fun than dancing, isn't it Wallace ?
SM: Excuse me miss, I couldn't help but notice, the balls are far too big for you.
AMB: Oh, the ball holes, yeah.
SM: My name is Seymore Morton, my wife and I bowled here, every Wednesday night for thirty six years. She died, three Decembers ago.
RR (to Ben): He's as funny as Wally.
AMB: I'm sorry to hear that.
SM: I bowl alone now. I bring her bowl in memory. She too had little hands. You may use it.
AMB: Oh, no, no, no, I couldn't.
SM: It would make her happy to know that somebody enjoyed it. We met in this alley.
WP: Her name is Ally, isn't that ironic ?
SM: Please, see if it fits.
AMB: Whoa ! Finally a snug fit ! Well, here goes. (she goes with the ball, her hand is stuck

)

Taxi cab in Boston. JC and NP.

NP: This left here, that's fourteen twelve.
TD: You got it ma'am.
NP (to JC): Lousy time, umm ?
JC: No, no, I'll see you tomorrow, I'm sorry I was so beat.
NP: Yeah. (she kisses him on the cheek) Good night. (she gets out).

Emergency room. Ben, RR, SM:, WP and AMB are in chairs, a doctor is with them.

DH: Can you turn them at all ?
AMB: No !
WP: Fingers swell during the menstrual cycle. Are you menstruating ?
RR: You are just a walking HBO special, Wally, anybody ever told you that ?
Ben: All right !
AMB: I've had a lot of salt lately, so my fingers could be swollen.
DH: Well, you could wait, but if they swell more, you could risk circulation.
SM: Can't you wait, Ally, please ?
AMB: Well, the thing is I'm in trial tomorrow morning, I can't go into court wearing a bowling ball !
RR: Cut it off !
SM: No please, miss Ally ! I approached you because something about you spoke to me. Maybe the kindness of your soul. This ball is my most treasured possession !
WP: We'll get through this.
(AMB puts her head on the ball in despair

)

Cage & Fish. RF, BT, GT, LW, EV and AMB, still wearing the bowling ball.

RF: What do you mean it's stuck ?
AMB: I mean, it's stuck ! It won't come off !
BT: You can't go into court attached to a bowling ball.
AMB: Well, what else am I gonna do, it's the guy's dead wife's, this.. whoa (she almost falls over under the weight of the ball, GT and EV catch her) Whoa ! This is all he has left of her.
LW: Every time a case goes well you sabotage it.
RF: Georgia, can you step in ?
GT: Well, Ally's prepared the next witness.
LW: Where is Nelle ? I need Nelle, I'm fraught !
RF: Kumquat...
LW: I'm told my case is borderline to begin with, she's gonna argue with a bowling ball ?
AMB: I was gonna try to hide it under a longer skirt, but...
EV: Maybe you can use my pregnant dress ?
All together: Quiet !
BT: All right, look, you can explain it to the judge, and the jury, who knows ? Maybe they'll find it endearing !
WP (coming in): Ally ! I worried all night.
LW: Who are you ?
AMB: Oh, Wally, I'm fine, thank you.
WP: I brought these (he hands her a bouquet of red roses)
AMB (fake giggle): Aha ! You shouldn't have. Elaine, take it, my hand.
EV: Sure (she tales them).
AMB: Well, Georgia, we gotta get to court. Let's go. Bye Wally and thanks. Elaine, in my office ! (they go and AMB pushes the door closed with her foot since she has the ball on one hand supported by the other hand carrying her briefcase) Fifty dollar raise if you get rid of him.
EV: Just tell him you don't want to go out with him !
AMB: I did ! He keeps saying that all his relationships come through perseverance. And he keeps saying that every knock is a boost !
EV: So boost him down the stairwell.
AMB: Elaine !
EV: It's Thanksgiving week. He's got a pulse. Doesn't he beat being alone ?
AMB: Does he look like he beats being alone ?
WP (through the door, singing): You are my sunshine, my only sunshine, you make me happy when skies are gray... You'll never know, dear, how much I love you, please don't take my sunshine away...
AMB: What the hell is that ?
EV: He's serenading you ! He's a romantic !
AMB: Why don't you take him, you're on the rebound !
EV: That wasn't nice.
AMB: I'm sorry... I didn't mean to... (she opens the door and peaks through) Wally ! (he stops singing - she closes the door again) That was a mean thing for me to say, and I... (the ball drops on her foot) Damn it ! Damn it ! Damn it ! Damn it ! Damn it ! Damn it ! Damn it ! Damn it ! Damn.... it !

RF and BT enter JC's office. He has Millie on his nose.

RF: John. John, you got the biggest bugger... Sorry, it's a frog. Bygones.
JC: Did you need something ?
BT: At the bar, sitting at my table, I couldn't help but noticing...
RF: Cause he was spying.
BT: Actually, this guy come up, did Nelle start up with him or...?
JC: No, but the thing you have to realize about Nelle is... that she's standing right behind you.
RF (turning around): Nelle ! How is it going ? We were just reviewing your date. Any thoughts ?
NP: How about what's between me and John is between me and John ?
RF (laughs): Seriously.
NP (coming over the desk and talking to JC): If you want to tell them what's going on, go ahead. But at some point I'd appreciate you telling me. (she leaves)
RF: Unbelievable legs.
JC: I'd like to be left alone if you don't mind.
RF: Billy, go (they both go

)

LW, AMB and GT are going out of the elevator at Cage & Fish.

LW: I can sue you both !
GT: I'm sure you will !
LW: Talk about malpractice !
RF: What's going on ?
GT: Ask her !
RF: Soy bean ?
LW: We lost ! Directed verdict !
RF: What ?
LW: Yes the judge said "I don't need to hear you, I've heard the other side", an he kicked it !
RF: Well, Ling, we prepared you, sexually harassing thoughts... There's no doubt the law will get there, it's just... this is a drawback of being ahead of your time... After Ben Franklin, you know... (she pushes him aside and leaves)

JC entering NP's office.

JC: I left my frog run free. He ended up getting flushed in the toilet, I don't want my hope to meet the same fate.
NP: You're afraid you'll get hurt.
JC: When that man approached you last night, that... that must happen all the time with you, with princes though, not just frogs !
NP: Can we get off the frog thing, you know how I hate frogs !
JC: You're a beautiful woman, and smart, anything and everything that you want in a man, those choices are there for you.
NP: John, do you know what most men are like ?
JC: Yes, and I'm not totally insecure, I think I measure up well against most men. But whatever you're drawn to in me, somewhere out there those qualities do exist in a more attractive package.
NP: Well, I haven't met him.
JC: But you probably will Nelle, and you won't even have to go looking for him. Cause those men they're out there looking for you ! And sooner or later, you will be found.
NP: John, whether you and I are a match, who knows. The truth is, I'm losing interest as we speak, because I'm not drawn to victims. But if you think that I'm the type of person who would just be swept up by an attractive package, why would you be interested in me ? Look, I suspect all your friends are telling you to play it safe, so, do that ! If it works for you. (JC leaves

)

BT and GT enter the unisex.

GT: Three years of law school, five more in practice, all to end up a ball girl !
BT: You gotta admit it's a little funny.
GT: I don't feel funny.
JC (coming out of a stall and bumping into BT): Oh ! I apologize.
BT: No problem. (GT leaves on a cue from BT) John, what you asked me the other night...
JC: Forget it !
BT: I just...
JC: Forget it !
BT: I got something to say, damn it, let me say it ! (JC puts on his smile from his smile therapy) The whole negative thing about you and Nelle, I think part of me was thinking there's too much office soap operas as it is, the partner associate thing, the law, complications... Truth is, I don't know whether you and Nelle could work out, maybe it could. Under the shell, she may be OK, and, well, you know her better than me. Is she a good person ?
JC: I think so, the main thing is, she's standing right behind you.
BT (he turns around): Do you just sneak up on people ? (he leaves)
NP: Everybody knows everybody's business here, don't they ?
JC: Yes. I would apologize for my behavior, but I fear I would sound like a victim.
NP: Oh. I see. (JC hears Barry White and starts to move) John, do you hear Barry White ?
JC: Yes, how could you tell ? (they go over the direction of the sound and open a stall where EV is sitting there with a boom box playing Barry White - NP stops the music)
EV: I was just trying to set the mood.
NP: Ling's right ! You're nuts ! (she leaves)
JC: Elaine ! Unacceptable !
EV: I was just trying...
JC: No !
EV: Look, pull my arm. Just pull it, A good hard pull. (he does and she swirls into his arm) Pull it again. (they do it again, she's now face to face with him, very close) It's all you have to do. Take her. Ask her to dance, take her. That's what we want. (she leaves).

BT's office. NP storms in.

NP: You got a minute ? (not leaving him time to answer) Good ! (she closes the door) The thing I hate most about guys, is how they won't look at a woman unless she's beautiful.
BT: Oh, gee, now I really feel sorry for you there.
NP: I'm not asking you to feel sorry for me, but nobody's asking you to feel sorry for John Cage either !
BT: I'm not feeling sorry for John !
NP: It's bad enough you attach everything to looks, but when you presume I do, I don't like it. And believe it or not, I like the guy. How about that ? (she leaves

)

Lobby.

EV: Ally, more flowers from Wallace.
AMB (discouraged): Oh, great !
BT (getting out of his office): Hey, nice flowers, who from ?
AMB: Oh, the most boring man on Earth. (EV hands her a card) Oh, persistence is the first virtue of love, what the hell does that mean ?
BT: It means he's not giving up.
EV (after answering the phone): He may not be giving up but he's coming up. (to the phone) Thank you.
AMB: Excuse me ?
EV: He's on the elevator.
AMB: Georgia ! In my office ! (to EV) Just bring him in !

The bar - Daytime. LW and NP at the bar.

LW: It's a problem being beautiful, Nelle. It's only the handsome men who ask us out because they're the only ones who think they have a chance. And handsome men are dulls. Life is unfair to us.
NP: I see.
LW: At some point we have to face a certain reality. Despite all the good that the world seems to offer, true happiness can only be found in one thing.
NP: Which is ?
LW: Shopping.

Wallace enters Cage & Fish and goes over EV's desk.

WP: Is she here ?
EV: Well, she is, but... Oh, all right. (she gets up and goes to open the door - AMB and GT are kissing)
AMB: Umm, oh
GT (leaving): Excuse me.
AMB: Wally, hi ! (he leaves)
EV: Success ! Ding dong, the bore is gone !
GT (coming back in): You owe me big time for that !
AMB: Oh, I don't know about that Georgia, what was with the tongue ?
GT: I didn't give you tongue !
AMB: I felt it !
GT: Oh, you wish !
AMB: I got a little flitter.
EV: Umm, umm.
GT: I didn't give you tongue ! (she leaves

)

EV enters JC's office, where he is practicing his pull.

EV: Excellent !
JC: I really wish you'd knock !
EV: You just take her, you're gonna be great. (she puts something in his desk, then notices he looks at her) What ?
JC: How do you always stay so cheerful ?
EV: Sorry ?
JC: Isn't it hard, for you, being alone ?
EV: How did you know that I was alone ? Did Ally tell you I was dumped ?
JC (embarrassed): No, I...
EV (sadly): You just assumed.
JC: Don't you get lonely, Elaine, ever ?
EV: I've never spent an un-lonely day in my life.
JC: But you always seem so happy.EV: Well, happy is easy. You act happy, people see you as happy, and you see yourself through their eyes, you feel happy. It doesn't work for lonely... But happy's easy.

AMB's office. She bends to pick up some papers, and when she gets up, WP is at the door and startles her.

AMB: Wally ! Hey, how are you ? (shouting) Georgia honey, I'll be right out !
WP: If you like women, why did you go out on a date ?
AMB: Well, denial. (shouting) Baby cakes !
WP: So you went out on a date because you want to change ?
AMB: Well, I, I,...
LW (coming at the door): Did you call me, I heard someone yell food ?
AMB: No Ling, I didn't call you.
LW: Why did the annoying little man return ?
AMB: Ling ! (LW leaves) Sorry.
WP: Lesbians can change. I had some scriptures on my car, if you'd like. (he hands her some book)
AMB: Wally, thank you, I can't wait to start reading.
WP: I don't believe in homosexuality. So this has to be good bye for us.
AMB: Oh ! Bugger !
WP: But I'll pray for you.
AMB: That's a start. (he leaves)

The bar downstairs. Vonda is singing "You never can tell" (from Pulp Fiction).

AMB, NP, RR, and EV at a table. RF and LW dancing.
RR: You kissed her ?
AMB: I had to ! I had to get rid of Wally ! (sees the look on RR's face) Well, it was pretend ! She was pretty good. She can kiss.
RR: She can ?
AMB: Yeah...
NP: Have you ever fantasized about kissing a woman for real ?
AMB: What ?
NP: Just to see ! Have you never thought about it ? What it would be like ?
AMB: Well, umm, maybe. Once. Have you ?
NP: Never !
JC (coming over at their table): Nelle, would you like to dance ?
NP: Well...
JC: Let's go ! (they leave)
RR (spotting RF and LW on the dance floor): Ling got over her big loss ?
AMB: I think she prefers to lose, in winning there's nobody to blame.
RR: Well, she looks happy. (they actually look like they're having a lot of fun)
(EV is encouraging silently JC to do the pull, he does, and NP falls down)
JC: Are you all right ?
NP: Well, yeah. (she gets up and they go on dancing)
RR: Well, if you can kiss Georgia, you can dance with me.
AMB: Let's go baby... (to EV) A little three-way ?
EV: Oh, I'm in ! (the three of them get up and go dancing)
Different cuts of them dancing, BT and GT, RF and LW, JC and NP, and EV, AMB and RR.

End Credits.

Kikavu ?

Au total, 38 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

bloom74 
24.02.2021 vers 09h

Elisea2017 
26.08.2020 vers 11h

parenthese 
02.05.2020 vers 12h

Emmalyne 
03.10.2018 vers 20h

LinoaSmile 
16.05.2018 vers 12h

u2pop 
17.03.2017 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Ally McBeal de retour sur TMC tous les jours à 11h55

Ally McBeal de retour sur TMC tous les jours à 11h55
Depuis le lundi 4 janvier, la série est rediffusée tous les jours sur la chaîne TMC à...

Ally dans la course sur The X-Files !

Ally dans la course sur The X-Files !
Ally va devoir défendre son titre d'avocate si elle souhaite intégrer le prestigieux Service des...

Sondage sur Karen Sisco

Sondage sur Karen Sisco
Sur une idée de Elyxir, le quartier Karen Sisco vous propose un nouveau sondage et Ally McBeal fait...

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island
Bobby Cannavale apparaîtra dans le drame Once Upon a Time in Staten Island réalisé et écrit...

Josh Hopkins | Whiskey Cavalier arrive sur TF1

Josh Hopkins | Whiskey Cavalier arrive sur TF1
L'acteur Josh Hopkins est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, 13.04.2021 à 16:05

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, vous pouvez rattrapez les thèmes précédents, n'hésitez pas à passer voir le Docteur Who

swceliikz, 13.04.2021 à 19:52

Hello, nouvelle PDM sur le quartier d'All American

ShanInXYZ, Hier à 16:47

L'animation Happy Birthday to Who arrive sur le quartier Doctor Who, est-ce que vous connaissez bien les acteurs de la série ? A vous de jouer

ShanInXYZ, Hier à 16:47

et on continue de Voyage au centre du Tardis, en abordant la saison 12, on attend vos photos

choup37, Aujourd'hui à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site