VOTE | 83 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#208 : Sans les mains

Ling est propriétaire d'un club de lutte féminine se déroulant dans la boue. Un groupe de pression menace de faire fermer son club, Ally, Georgia et Nelle sont chargées de défendre l'affaire au tribunal. Quant à John et Richard, ils se rendent au club en question pour prouver qu'il est éthiquement convenable et ne mérite pas d'être fermé ...

 

Popularité


4 - 3 votes

Titre VO
Just looking

Titre VF
Sans les mains

Première diffusion
16.11.1998

Première diffusion en France
06.04.1999

Plus de détails

Réalisation : Vincent Misiano | Ecriture : David E. Kelley, Shelly Landau

Guest starsJustin Theroux (Raymond Brown), Tony Plana (Juge Warren Figueroa), Christine Ebersole(Marie Stokes).

Prologue.

Scènes des épisodes précédents.

Cabinet Cage / Fish - Devant le bureau de Elaine Vassal
Sont présentes Ally McBeal et Elaine Vassal.

AMB tient une télécommande à la main.
AMB: Je ne sais pas Elaine, vous savez à quel point il est tatillon au sujet de ses toilettes.
EV: Mais c'est aussi un lieu chargé de mauvais souvenirs. Et c'est précisément aux toilettes qu'il pourra laisser le passé derrière lui. (pause) Quoi ?
AMB: Oh. Une sensation étrange. Une sorte...
AMB se déplace en cherchant... Elle arrive, suivie de EV, près de GT (devant l'ascenseur). GT semble ressentir la même chose.
GT: Une espèce de sensation étrange.
AMB: Vous aussi ?
EV: Oui je le sens. Comme si il allait se passer quelque chose.
GT: Qu'est ce que ca peut être ?
AMB: J'en sais rien mais j'en ai la chaire de poule.
L'ascenseur s'ouvre, LW en sort.
LW: Nelle ! J'ai besoin de Nelle !
GT, AMB et EV: Voilà la peste.

Générique.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Nelle Porter.
Sont présentes: Nelle Porter, Ling Woo et Richard Fish.

NP est debout derrière son bureau, LW est devant celui-ci. RF entre dans le bureau.
NP: Essaye de rester calme.
LW: Je suis à bout. Etre à bout de nerfs et rester calme ce n'est pas compatible. Cette tenue est affreuse.
RF: Un problème ?
NP: Elle... elle est à bout de nerfs. Une association veut fermer sa boîte de catch dans la boue pour préjudice moral et ils vont présenter aujourd'hui l'affaire devant le juge.
RF: Une minute, je veux être sûr d'avoir bien compris. Une boîte de catch dans la boue ?
NP: Oui, elle en a une.
RF: Un endroit où... où les femmes sont dans la boue et font...
LW: Du catch. Et MOLP essaye de fermer ma boîte.
RF acquiesce.
LW (plaintive): Pourquoi est-ce qu'ils en ont tous après moi ?
RF (sourit): Aucune idée (rire

)

Cabinet Cage / Fish - Salle de réunion.
Sont présents: Richard Fish, John Cage, Ally McBeal, Georgia Thomas, Nelle Porter, Billy Thomas

RF est en bout de table, debout. En face de lui JC. GT est à sa droite à coté de BT. A gauche se trouve AMB. NP est debout en train de se servir un café. BT suit la discussion de loin. JC a la tête dans un dossier.
AMB: MOLP ? C'est quoi MOLP ?
RF: Les Mères Opposées aux Loisirs Pornographiques. Elles disent que cette boîte nuit à la tranquillité du quartier.
AMB: Comment se fait-il que Ling possède une boîte qui fasse dans le porno ?
NP rejoint sa place entre AMB et JC.
NP: Ce n'est pas pornographique. Il n'est pas question de nudité, il s'agit seulement de femmes en maillots de bain qui font du catch.
RF: Oh.
AMB (ironique): Oh. C'est du sport ?
GT: Mais comment peut-elle avoir une boîte comme ça ?
RF: C'est que je l'ignore. Oublions.
NP: Et bien au départ c'était pour le déduire de ses impôts mais il s'avère que c'est un bon placement.
RF: En bref, ils veulent la coincer sans qu'on est à plaider. Je suis persuadé qu'ils vont nous servir le vieux cliché de la femme objet. Et nous allons leurs donner du fil à retordre en leur opposant justement des femmes. Georgia, Ally, Nelle, vous serez ma botte secrète.
AMB et GT: Non.
GT: C'est hors de question !
RF: Désolé de vous l'imposer mais c'est le genre d'affaire où la présence d'une femme est un plus. Et nous devons faire de notre mieux pour Ling; sans compter le fait que j'essaye désespérément d'avoir une relation sexuelle avec cette cliente. Pour une fois je vous demande de faire preuve d'un minimum d'altruisme. C'est trop vous demander ? (à GT) Georgia, n'oublie pas qui signe tous les mois en bas de ton chèque. (à AMB) Et si on parlait de toi Ally, pourrais-tu penser à quelqu'un d'autre que toi-même ? Ca va t'obliger à utiliser un nouveau muscle mais un travail ne vaut que dans la mesure où il permet d'atteindre une maturité personnelle. J'ai fini. Faites votre devoir.
RF se dirige vers la sortie mais s'arrête à la porte pour écouter ce que NP a à dire.
NP: Ce n'est pas si simple. Le juge va certainement demander une audience ce qui veut dire que j'ai besoin que quelqu'un aille voir cet endroit.
GT (outrée): Dans ce club ?
NP: Je n'aime pas les surprises. (à BT) Billy ?
GT: Non ! Ce soir... il est pris.
BT (à GT): Et depuis quand ?
NP: Je ne lui demande pas de participer...
GT: Non ! Il est marié !
AMB sourit.
NP: Je croyais que c'était pour ça que ces boîtes existaient. Pour que les hommes mariés s'y rendent.
BT: Ca c'est l'argument massue.
RF: J'irais voir.
JC: Je pourrais y aller. JE suis un très bon espion. J'ai même envisagé de faire carrière à la C.I.A. Je suis très doué pour passer inaperçu.
AMB: Un... un espion ?
NP (à JC et RF): Parfait. Allez-y tous les deux. John et Richard, les agents secrets.
NP se lève et sort suivie de RF.
JC (à AMB): J'ai vu que ça l'impressionnait.

Cabinet Cage / Fish - Les toilettes mixtes.
Sont présents: Elaine Vassal, Billy Thomas et John Cage.

BT tient une télécommande à la main. Ils sont en face des toilettes de JC, porte ouverte. (la caméra est dans les toielttes, JC est hors champ).
EV: Tout est contrôlé par le même bouton.
BT: Je suis sceptique.
EV prend la télécommande des mains de BT et se retourne de l'autre côté. JC s'approche et entre dans le champ de la caméra (cadre de la porte des toilettes).
EV: John, regardez. J'ai inventé un réchauffeur de siège automatique. (JC tient la télécommande, EV appuie sur les touches) S'asseoir sur un siège froid est très désagréable, en particulier le matin. Là vous avez le choix entre plusieurs températures; ça va de tiède à brûlant.
JC: Brûlant ?
EV: (rire) Oui, j'aime avoir bien chaud. Et j'ai conservé la chasse d'eau automatique (elle déclenche la chasse d'eau à distance), rien de changé. (rire) Mais que pensez-vous de ça ? (elle déclenche le lever et l'abaissement à distance de la lunette) C'est un système pour les couples mariés, parce qu'il ne remet jamais la lunette en place. Je vous en prie, essayez vous-même.
JC essaye la télécommande.

Tribunal de Boston - Couloir principal.
Sont présents: Ally McBeal, Georgia Thomas, Ling Woo, Nelle Porter et Raymond Brown.

LW et NP sortent de l'ascenseur suivies de AMB et GT. GT est apostrophée par RB.
LW: Je vous demande à toutes de faire objection si on m'appelle Ling.
AMB: Oh oui comptez sur nous.
RB: Ca alors, Georgia.
GT: Oh Ray. Qu'est ce que tu deviens ?
RB: Toujours pareil comment vas-tu ?
AMB le trouve plutôt à son goût.
GT: Très bien et Jenny ?
RB: Quelle Jennie ? (se souvient) Ah oui. Jennie, eh bien Jennie est devenue Cynthia et Cynthia et moi, on a rompu.
GT: Ray.
LW: Excusez-moi mais nous allons en justice et je veux qu'elle soit agressive. Je vous prierais de la laisser tranquille.
GT: Ling.
LW: Vous m'énervez. Evitez de m'énerver.
GT: Une affaire ridicule. Si je t'en parlais tu ne me croirais pas.
RB: Oh la mienne est encore pire. Tu as déjà entendu parler des MOLP ?
GT: Oh.
GT et AMB se regardent.

Tribunal de Boston - Salle de tribunal.
Sont présents: Ally McBeal, Georgia Thomas, Ling Woo, Nelle Porter, Raymond Brown, le juge Warren Figueroa et Marie Stokes.

RB et NP sont debouts en face de WF. (NP porte des lunettes)
NP: Aucune loi n'interdit ce type de commerce dans une zone résidentielle.
RB: Non mais ce n'est pas une affaire de zone mais de nuisance.
NP: Nous ne pouvons pas ignorer les lois qui régissent les zones.
RB: Si vous avez l'intention de démontrer que les zones...
NP: Vous inversez les rôles. C'est à vous de trouver des arguments.
RB: Encore faudrait-il pour cela que vous ne m'interrompiez pas sans arrêt.
GT et AMB sourient. AMB est très attentive à ce que dit RB.
NP: Allez-y (Elle enlève ses lunettes).
RB: Tout d'abord la circulation, ça crée des embouteillages. Ensuite l'image du quartier, c'est comme ci c'était une boîte de strip-tease.
LW: (se lève, outrée) Quoi ?
WF: Mademoiselle Woo ?
LW: Votre honneur, qualifier mon établissement de boîte de strip-tease est une diffamation, je tiens à porter plainte contre l'avocat des MOLP. (AMB la tire par le bras pour la rasseoir).
NP (à LW): Ling !
RB: Cet établissement est une insulte à la dignité de la femme et aux habitants du quartier. Nous demandons sa fermeture.
WF: Je demande à entendre un des plaignants, s'ils sont présents.
RB: Mme Stokes habite le quartier et elle souffre de la présence de ce club.
MS se lève.
MS: Ce n'est ni plus ni moins qu'un lupanar et avec toute cette boue abjecte...
WF: Euh nous allons procéder dans les règles Mme Stokes. Nous reprendrons après déjeuner, 2 heures, merci. WF abat son marteau.

Tribunal de Boston - Couloir principal
Sont présentes: Ally McBeal, Georgia Thomas, Nelle Porter et Ling Woo.

AMB et GT précédées de NP et LW attendent l'ascenseur.
LW: Vous m'avez appeler Ling tout à l'heure.
L'ascenseur s'ouvre.
GT: En appuyant sur le L et le G !
LW grogne.
GT: On prendra le prochain.
LW: Je déteste ces avocates.
L'ascenseur se ferme.

Tribunal de Boston - Couloir principal
Sont présentes: Ally McBeal et Georgia Thomas.

AMB: Allez dis-moi tout.
GT: Tout quoi ?
AMB: Sur Ray, il est très mignon.
GT rappelle l'ascenseur.
GT: Oh, à qui le dis-tu ? On a fait notre droit ensemble, j'étais folle de lui mais c'était avant Billy.
AMB: Vous avez couché ?
GT: (rire) T'as de ces questions ! On est sorti qu'une seule fois ensemble. Il est chouette mais on n'a rien en commun. Oh Ally, tu veux que je te le présente ?
AMB: C'est l'avocat de la partie adverse, c'est impossible.
GT: Mais je suis sûre que ça peut coller.
AMB: Georgia !
GT: Justement, il n'y a rien de tel que la rivalité pour faire éclore la passion.
L'ascenseur s'ouvre.
AMB: S'il n'est pas ton genre, ça ne peut pas être le mien. Tu n'aimes que les hommes qui me plaisent.
GT: (énervée) Il n'y en a eu qu'un seul que je sache. (AMB et GT y entrent.) Bon alors tu veux que je te le présente ?
AMB: Non !
GT: Très bien.
AMB: Ou alors, un tout petit rendez-vous, comme ça.

Cabinet Cage / Fish - Les toilettes mixtes.
Sont présents: John Cage et Richard Fish.

RF est actuellement aux toilettes. JC à sa porte lui parle (il parle à la porte).
JC: Il vaudrait mieux qu'on entre séparément. On ne remarque pas une personne seule alors que si on entre ensemble on risque de se faire repérer.
RF tire la chasse d'eau et sort des toilettes. Il a un magazine à la main.
RF: John, ce n'est qu'une boî... ce n'est qu'une boîte, on va boire un verre ensuite on viendra dire à Nelle ce qu'on a vu.
JC: Les avocats raffolent de ces établissement, nous devons minimiser les risques de nous faire remarquer.
RF: Je... Je... Je...
JC: Une mission de reconnaissance se prépare avec minutie.
RF: Bon d'accord.
JC stoppe RF en levant le doigt, ouvre la porte de ses toilettes et déclenche la télécommande. La lunette se lève.
RF: Whaou.

Tribunal de Boston - Salle de tribunal.
Sont présents: Le juge Warren Figueroa, Marie Stokes, Raymond Brown, Ling Woo, Ally McBeal, Georgia Thomas et Nelle Porter.

MS est à la barre des témoins, RB l'interroge.
MS: C'est un quartier résidentiel aussi bien que commercial, les gens y vivent.
RB: Mais Mme Stokes, ce n'est que du catch. Votre réaction n'est elle pas exagérée ?
MS: Non. Quand il est question de l'éducation de nos enfants on est tous d'accord pour dire qu'il faut de tout pour faire un monde. Mais cela ne signifie pas qu'on doive accepter que les femmes soient considérées comme des objets sexuels.
RB: Mais c'est après 20 heures et dans un lieu privé.
MS: Un lieu où les hommes viennent saliver en contemplant des femmes qui se trémoussent dans la boue comme si il s'agissait d'un lubrifiant aphrodisiaque.
RB a rejoint son banc. NP se lève.
NP: Selon vous, tous ces clubs de catch féminins il faudrait les fermer ?
MS: Je crois en effet qu'on devrait les interdire dans les quartiers résidentiels.
NP: C'est valable pour les clubs de strip-tease ?
MS: Oui bien sûr.
NP: Et les cinémas qui passent des films pour adultes ?
MS: Dans la mesure où il n'y a rien qui dégrade l'image de la femme.
NP: Et qui décide de cela ? Le MOLP ?
MS: Il y a une différence entre des scènes érotiques et ce que font ces femmes.
NP: Donc les cinémas qui projettent des films érotiques ne vous posent aucun problème.
MS: Je suis contre la pornographie.
NP: Qualifieriez vous de pornographiques toutes les scènes d'amour physique ?
MS: Vous ne me coincerez pas avec vos questions insidieuses et vos formulations ambiguës. Un film est un film, c'est différent d'un endroit où les femmes vous balancent leurs seins plein de boue au visage. (à WF) Me permettez-vous de faire une déclaration ?
WF: Mais avec plaisir.
MS: La pratique du catch dans la boue est dégradante pour les femmes. Elle donne d'elles une image négative. La présence de tels établissements dans une communauté est avilissante.
NP: Et les femmes qui jouent dans les films interdits aux moins de 18 ans ne sont pas "avilies" ?
MS: Non.
NP: Comment cela ?
MS: Parce qu'on les paye une vrai fortune.

Tribunal de Boston - Couloir principal.
Sont présents: Ally McBeal, Georgia Thomas, Nelle Porter et Ling Woo.

NP, LW, AMB et GT sont assises sur un banc. NP est plongée dans ses notes, lunettes sur le nez.
NP: Ca va être à toi Ling. L'issue du procès dépend entièrement de ton intervention. Autrement dit...
AMB: On est cuite.
LW (à AMB): Vous, vous êtes virée.
AMB: Merci
AMB se lève et part.
RB: Georgia.
GT se lève à son tour et rattrape AMB par le bras.
GT (à AMB): Ally, est-ce que je t'ai présenté mon ami Ray Brown ?
AMB: Euh... euh non.. euh non... (AMB sert la main de RB) Bonjour, Ally McBi... Bi.. Bil... Beal. (rire) Ca n'a pas été facile mais d'habitude je le dis d'une traite.
RB: Georgia m'a dit que vous aimeriez qu'on boive un verre ensemble.
AMB se sent toute petite (elle se voit la tête rentrée dans son col roulé).
AMB: Oh... euh... eh bien... C'est à dire que... bien sûr. A condition qu'on ne parle pas du procès. Effectivement, il m'arrive d'avoir soif.
LW se lève du banc.
LW: Qu'est-ce qu'il se passe ici ?
GT et NP: Ling.
NP et GT entraînent LW au loin.
LW: Ils n'ont pas à se faire des amabilités. Lâchez-moi !
RB: C'est pas très conventionnel mais j'apprécierais vraiment de...
AMB: Génial, moi aussi.
RB: Alors on se voit à l'audience ?
GT au loin regarde comment AMB et RB s'en sortent.
AMB: Oui c'est ça, à l'audience.
RF: Bon.

Appartement de Ally MCBeal et Renee Radick - La chambre de Ally McBeal.
Sont présentes: Renee Radick et Ally McBeal.

AMB fouille les tiroirs de sa commode lorsque RR entre dans sa chambre.
RR: Tu es revenue pour changer de culotte ?
AMB: Oui.
RR: Dès le premier rancard ?
AMB: Il ne s'approchera pas de ma petite culotte, Renee, alors inutile de faire vagabonder ton imagination.
RR: Et qu'est-ce que tu reproches à celle que tu portais ?
AMB: Elle n'était pas porte-bonheur.
RR: (rire) Tu peux répéter ?
RR s'assoit sur le lit d'AMB.
AMB: J'ai une culotte porte-bonheur. D'accord, je sais que toi c'est de ne pas en mettre qui te porte bonheur mais moi j'ai deux fétiches: une vieille chaussure et une culotte. (AMB sort une culotte d'un tiroir) Et il n'est pas question d'aller à un rendez-vous avec une vieille chaussure.
RR: Whaou. Est-ce qu'il est très mignon ?
AMB se dirige vers sa coiffeuse, y pose sa culotte et s'assoit pour se refaire une beauté (rouge à lèvres).
AMB: Oh il ne faut rien exagérer, il est du genre plutôt classique.
RR: Oui comparé à Billy, la bombe sexuelle.
AMB: (rire) Ce qui m'attire c'est qu'il parle très vite, ça me rappelle Jack Webb.
RR: Qui ?
AMB: Jack Webb, il jouait dans Dragnet. J'étais amoureuse de deux personnages, lui et M. Ed; pour des raisons différentes. Mais Jack Webb il parlait très vite avec sa grosse voix, Ray parle comme ça. (tentant d'imiter RB) "Considéré comme un club de strip-tease. Demandons la fermeture. Dégradant pour les femmes. Atteinte aux bonnes moeurs". Ca me donne des frissons,(rire) tu ne sauras pas pourquoi.
AMB ramasse sa culotte et se lève de la coiffeuse (hors champ caméra, on voit RR en reflet dans le miroir de la coiffeuse).

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Richard Fish.
Sont présents: Richard Fish, Nelle Porter et John Cage.

NP: Le juge doit l'entendre demain alors vous devez y aller ce soir.
RF: Ling pourrait vous raconter ?
NP: Ling est une menteuse.
JC entre dans le bureau.
JC: Je suis prêt, j'ai mis ma tenue d'agent secret.
RF (à NP): Qu'est-ce que vous voulez savoir au juste ?
NP: Je veux que vous me confirmiez qu'il n'y a ni strip-tease, ni attouchements.
RF: Il faut se toucher pour catcher.
NP: Pas d'attouchement sexuel.
RF: Oh.
JC: Le gris est une bonne couleur pour passer inaperçu.
RF (à JC): Tu as raison, je ne t'ai pas vu entrer. Prêt John ?
JC: Oui mais n'oublie pas...
RF: On entre séparément, mission d'espionnage.
RF sort du bureau.
JC: (à RF) Hmm hmm. (à NP) Il ne m'a pas vu entrer.
NP: A cause du... du gris, ça passe inaperçu. (NP prend la main de JC et l'embrasse sur la joue) J'apprécie ce que vous faites John. Soyez très prudent.

Cabinet Cage / Fish - Les toilettes mixtes.
Sont présentes: Ally McBeal, Georgia Thomas et Ally McBeal.

AMB et GT entrent ensemble dans les toilettes, EV s'y trouve.
GT: Emmène le au bar, ce sera plus facile. Billy et moi on le connaît, si ça ne marche pas entre vous ça sera moins gênant.
AMB: Oh pour un premier rendez-vous je préférerais avoir un peu d'intimité.
GT: Quand on est en groupe, on est toujours plus détendu.
EV: Je confirme. Au lycée quand le capitaine de l'équipe de football m'a donné rendez-vous, j'étais si nerveuse que je suis sortie avec toute l'équipe.
Alors que AMB va pour s'asseoir sur la cuvette des toilettes, lunette baissée, celle-ci se relève d'elle même et AMB se retrouve les fesses au fond de la cuvette. AMB pousse un cri.
EV: Quoi ?
JC entre dans les toilettes.
AMB: Venez m'aider je suis coincée, la lunette est relevée.
EV: Ouvrez la porte.
AMB: Je ne peux pas l'atteindre, je suis coincée.
EV: Vous êtes coincée ?
AMB: Oui coincée.
JC (désolé): Oh... (JC regarde sa télécommande et appuie sur la télécommande, ce qui rabaisse la lunette et frappe le dos de AMB)
AMB: John.
RF entre à son tour dans les toilettes.
EV: Vous pouvez pousser le verrou avec le pied ?
AMB: Je vais essayer. (AMB tend la jambe)
GT (à JC): John, passez par-dessus la porte.
JC: Oh ben non, elle est beaucoup trop haute.
AMB réussi à soulever le loquet avec ses pieds, EV ouvre la porte.
EV: Incroyable, elle est dans la cuvette des toilettes. Je vais chercher mon appareil.
GT (à AMB): Tu ne peux plus bouger ?
RF: Qu'est-ce qui se passe ?
EV: Ally est coincée dans la cuvette des toilettes.
AMB: Oh c'est ma hanche qui est bloquée.
RF: Qui a laissé la lunette relevée ?
JC: Oh c'est euh... (JC montre la télécommande à RF)
RF: Ah.

Cabinet Cage / Fish - Salle principale.
Sont présents: Elaine Vassal et des employés du cabinet.

EV monte quelques marches de l'escalier menant à l'étage pour être bien vue de tous.
EV: S'il vous plaît, s'il vous plaît, je vous demande une minute d'attention. Vous êtes priés de vous abstenir de vous rendre aux commodités, Ally est coincée dans la cuvette des toilettes. Nous vous remercions par avance de votre compréhension. J'ai terminé, vous pouvez retourné au travail.
EV s'en va.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Ally McBeal
Sont présents: Billy Thomas, Georgia Thomas et Raymond Brown.

BT, GT et RB sont debout adossé au bureau de AMB.
RB: Il est presque 9 heures.
GT: Euh.. elle devrait plus tarder maintenant.
BT: Tu sais comment sont les filles, elle est sûrement en train de se remettre un peu de Rimmel.
GT: Oui.

Cabinet Cage / Fish - Les toilettes mixtes.
Sont présents: Ally McBeal, plusieurs pompiers, John Cage et Richard Fish

P#1: On va être obligé de le casser.
AMB: Quoi ?
P#1: L'huile n'a eu aucun effet. J'ai l'impression que vous avez enflé et ça n'est pas...
JC: Vous voulez mettre en pièces mes toilettes ?
P#1: Je ne vois pas d'autre moyen.
JC: Vous n'allez quand même pas les casser.
AMB: Quand vous aurez fini de discuter.
P#1: On ne cassera qu'un seul côté de la cuvette.
JC: Oh non.
RF: John, il est plus de 9 heures, nous avons une mission.
JC: Mais ce type veut casser mes toilettes.
AMB: C'est les fléchisseurs des hanches qui coincent. Je suis musclée des fléchisseurs.
BT: Où vous en êtes ?
AMB: Oh. Il est toujours ici ?
BT: (acquiesce d'un han han) Ce sera long ?
AMB: Tu lui as dit ?
BT: Non, on ne lui a rien dit. Du calme.
EV appuie sur la télécommande, la chasse d'eau se déclenche et mouille un peu plus AMB. Elle pousse un petit cri, l'eau est fraîche.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Ally McBeal
Sont présents: Raymond Brown et Georgia Thomas.

RB: D'après toi qu'est-ce qui pourrait m'attirer chez elle à part le fait qu'elle soit mignonne ?
GT: Son sens de l'humour. A l'époque tu aimais ça.
RB: Oui. Tu te rappelles peut-être de ce que je n'aimais pas ?
GT: Je crois que c'était les cheveux longs... et Billy. J'ai rencontré Billy une semaine après notre rendez-vous et il me semble que tu n'as pas aimé.
RB: Non. Ca il n'y a aucun doute, on peut dire que je n'ai pas... je n'ai pas aimé du tout.
GT rit.
RB: Parfois je me demande ce qu'il se serait passé si on avait eu un deuxième rendez-vous avant que tu rencontres Billy. Tu ne t'es jamais demandé ?
GT: Jamais.

Club de catch appartenant à Ling Woo.
Sont présents: Richard Fish et John Cage.

JC habillé d'un imperméable, col remonté entre dans le club. RF est assis à une table, tout prêt de la scène. Sur scène deux filles combattent dans la boue. En attendant JC, RF utilise son doigt sur le cou de deux serveuses. JC le rejoint à la table et un fois assis, ôte son imperméable. Il reçoit de la boue sur le front.
RF: Tu t'es fait repéré. Elle n'aime pas le gris.
JC chantonne.
RF: Tu feras attention, tu as un petit peu de boue.
JC: Oui je sais.
PR: C'était les anguilles en chaleur mesdames et messieurs, on applaudit bien fort. Merci pour elles. Vous savez qu'ici on fait participer le public. Qui veut jouer avec elles dans la boue. Je vous écoute. C'est au plus offrant.
JC: Tu peux me dire ce qu'il fait ?
RF: Il vend aux enchères une séance de catch.
PR: 28 dollars...
RF: Oui.
PR: 30 dollars... qui dit mieux ? 40. Toujours aussi généreux Jerry.
JC: Mais qu'est ce que tu fais ?
RF lève la main.
PR: 50. 50, qui dit mieux ?
RF: Je mène l'enquête.
PR: 50 une fois, 50 deux fois.
JC: On n'est pas censé catcher.
RF: Je suis très consciencieux.
PR: Adjugé au grand maigre à côté du boueux.
RF: (rire) C'est génial.
PR: Je vous demande d'accueillir notre prochaine lutteuse, la merveilleuse Jennifer. Ouais regardez-moi ça.
Une fille en maillot de bain arrive sur scène. Le public l'acclame.

Cabinet Cage / Fish - Les toilettes mixtes.
Sont présents: Ally McBeal, Elaine Vassal et plusieurs pompiers.

AMB est toujours coincée dans les toilettes. EV s'en amuse. Les pompiers vont tenter de la déloger en cassant les toilettes.
EV (à un pompier): Les gens restent souvent bloqués dans les toilettes ?
AMB: Elaine.
P#1: Madame, attention reculez-vous.
EV: Mais je veux voir moi.
P#1: Madame, reculez-vous s'il vous plaît. On y va.
P#2: Vous êtes prête ?
AMB (apeurée): Je vous en prie allez-y en douceur.
P#2 donne un coup de massue, doucement, sur les toilettes.
P#3: Frappe plus fort.
P#2 frappe à nouveau.
P#2: Ca y est presque. (il frappe à nouveau) Ca y est.
P#3 (à EV): Il l'a libérée, c'est fini.
P#1 (à AMB): Vous pouvez vous lever.
AMB: Oh... oh... oh merci beaucoup... merci.
P#3: Allez ramassez le matériel.
P#1 (au talkie-walkie): Ici unité 12. Intervention terminée.
AMB: Excusez-moi il faut que je me dépêche. J'ai... j'ai... j'ai un rendez-vous je suis très très en retard.
AMB s'en va en courant, la couverture autour des hanches.
P#1: Hé attendez madame, notre couverture.

Club de catch appartenant à Ling Woo.
Sont présents: John Cage et Richard Fish.

RF combat uen fille dans la boue, il en rigole beaucoup. JC se prend à nouveau de la boue.
JC: Je ne serais pas venu pour rien.

Bar du rez-de-chaussée - Une table.
Sont présents: Ally McBeal, Raymond Brown, Georgia Thomas et Billy Thomas.

AMB, RB, GT et BT sont assis, un verre devant eux.
GT: Qu'est-ce qui est le plus dégradant ? Se battre dans la boue ou rester coincée dans les toilettes ?
AMB: Je ne sais pas je n'ai pas encore essayé le catch.
RB: Pourquoi avoir pris cette affaire si vous l'a trouviez ridicule ?
GT: C'était une question de principes. Le principe de Ling. Un de nos directeurs...
BT: Georgia, je ne pense pas qu'il soit judicieux de révéler tous nos petits secrets.
AMB: Nous ne devrions même pas évoquer ce procès.
RB: Vous avez raison. Si on dansait ?
AMB: Oh ce serait avec plaisir mais je me suis foulée le postérieur.
GT: Moi je veux bien.
AMB semble trouver cela déplacé.
RB: Allons-y.
RB et GT se lèvent et se dirige vers la piste de danse.

Bar du rez-de-chaussée - Une autre table.
Sont présents: Ling Woo et Nelle Porter.

NP et LW sont assises à une autre table. LW a remarqué le petit jeu entre GT et RB.
LW: Pourquoi fricote-t-elle avec mon adversaire ?
NP: Peu importe. Tu te sens prête pour demain ? On devrait revoir ton intervention.
LW: Je sui prête. Je serai aimable, sympathique et sincère, tu me l'as assez répété.

Bar du rez-de-chaussée - Table de Ally McBeal.
Sont présents: Ally McBeal et Billy Thomas.

AMB et BT sont restés assis pendant que RB et GT dansent.
BT: Alors ? Avec Ray, tu crois que ça va marcher ?
AMB: Pourquoi pas ? Il paraît qu'il est très chouette, mais pour le savoir il faudrait que j'ai une chance de lui parler.

Appartement de Ally McBeal et Renee Radick - La cuisine.
Sont présentes: Ally McBeal et Renee Radick.

RR sort une glace américiane du frigo. AMB sort du lait et se prépare un café au lait.
RR: Vas-y qu'est-ce qui te chiffonne ?
AMB: Ce qui me chiffonne c'est qu'il y a toujours de l'attirance entre eux.
RR: On peut être attirée sans qu'il ne se passe quoi que ce soit.
AMB: (râle) S'ils éprouvent de l'attirance ils ne devraient pas dîner ensemble. Après tout elle est mariée.
RR: Attend une minute, tu étais présente ?
AMB: J'ai servi de prétexte uniquement.
RR: Je t'en prie.
AMB: J'ai vu une lueur dans leurs yeux. Elle y était d'un côté comme de l'autre.
RR: Bon et alors ? Est-ce que ça voudrait dire que deux personnes qui ont eu une relation amoureuse n'ont pas le droit de déjeuner ou de dîner ensemble ?
AMB: Exactement. Regarde toi et Matt.
RR: Oui, c'est vrai on aurait pas dû parce que on était encore...
AMB: Hein hein.
RR: Mais Georgia et Ray ?
AMB: Peut être qu'eux aussi.
RR: Mais peut être pas. Et s'il s'agissait de deux personnes adultes qui sont peut être attirées l'une vers l'autre mais qui ont assez de maturité pour ne pas passer à l'acte ? Est-ce que ces deux là peuvent déjeuner ensemble ?
AMB: Non. C'est immoral.
RR: Et pourraient ils travailler ensemble dans le même cabinet d'avocats?
AMB: Tu... tu... tu veux me piéger mais c'est différent.
RR: Oh non. C'est peut être pour ça que tu es en rogne. Peut être bien que tu viens brusquement de réaliser que toute l'année dernière tu as vécu comme une sorte d'aventure déguisée avec Billy.
AMB se brûle la langue en buvant son café.

Cabinet Cage / Fish - Les toilettes mixtes.
Sont présents: John Cage et Richard Fish.

JC découvre le "massacre" sur ses toilettes. RF fait des mouvements, il a une épaule ankylosée.
JC: Ils l'ont complètement fracassé.
RF: S'il te plaît John, pas de funérailles cette fois. On te commandera de nouvelles toilettes. J'ai du mal à... (il montre son épaule)
JC: Fait voir.
JC masse ses épaules. NP entre.
NP: Bon racontez.
RF: Aucun attouchement sexuel.
JC: Ces femmes sont en grande forme.
NP: Finalement rien de plus...
RF: Qu'une bande de gars qui matte des minettes en maillot de bain en tirant la langue.
NP: Bien. Donc pas de surprises ?
RF: Non. Des hommes et des femmes qui se comportent comme tels. (JC lui remet les épaules en place, on entend un craquement) Aaah. Oh oui continue.

Tribunal de Boston - Salle de tribunal.
Sont présents: Le juge Warren Figueroa, Marie Stokes, Raymond Brown, Ling Woo, Ally McBeal, Georgia Thomas et Nelle Porter.

LW est à la barre des témoins, NP l'interroge.
LW: Penser que c'est dégradant pour la femme c'est ridicule. Toutes les femmes veulent se sentir désirées. Et le soir, en rentrant, elles peuvent dire: "même dans la boue, je suis sexy."
NP: Admettez que cette activité en fait des femmes objet.
LW: Et alors ?
NP: Ling, vous conviendrez que c'est avilissant des femmes qui s'exhibent en maillots de bain, des hommes qui trépignent.
LW: Puis-je répondre à cela ?
NP: Allez-y je vous en prie.
LW: Ces femmes gagnent environ dans les 100.000 dollars l'année. Comment ? Grâce à l'argent que ces cro-magnons ivres leur donnent. Allez dans mon club et vous en reviendrez avec une piètre opinion des hommes.
NP: Oui c'est possible. Mais cet argent, elles l'obtiennent en se servant de leur corps.
LW: On les paye pour exciter les hommes avec quelque chose qu'ils ne pourront jamais toucher. C'est dans la nature même de la femme.
NP: Comment ça ?
LW: Le sexe est une arme. Nous l'utilisons toutes. Nous excitons, nous tentons, nous repoussons. C'est valable dans tous les domaines; que ce soit les affaires ou le mariage. C'est Dieu qui nous a donné ces avantages en dotant les hommes d'une matraque. Il fait une chaleur ici, il n'y a pas d'eau ?
NP: Une matraque ?
LW: Un pénis. Ils en ont tous un.
NP a repris sa place. RB se lève.
RB: Donc en tant que femme vous ne voyez aucun inconvénient à ce que des femmes à moitié nues se frottent de la boue sur les seins dans le seul but d'exciter les hommes ?
LW: Non.
RB: Ca ne vous choque pas ?
LW: Imaginez qu'on les mette sur un ring comme des boxeurs et qu'on les encourage à s'assommer. Ce serait plus respectable ?
RB: Vous comparez le catch à la boxe dans la boue ?
LW: Bien sûr que non. La boxe c'est pire encore. Et vous parlez d'avilissement ? (ironique)Payer des hommes pour qu'ils se battent ça rehausse leur image.
RB: Connaissez-vous les femmes de votre club ?
LW: Pourquoi je devrais ?
RB: Avez-vous chercher dans leur passé pour savoir pourquoi elles acceptent d'attiser les désirs sexuels ?
LW: Ce serait hypocrite de ma part, puisque ça m'est égal.
RB: Certaines de ces femmes pensent peut être qu'elles n'ont pas le choix ? Il est même possible que certaines n'aient pas d'autre solution.
LW: Dans ce cas elles ont de la chance de vous avoir pour leur retirer aussi cette solution. Avec des féministes comme vous plus besoin de machos.
WF: Mme Woo, dispensez-nous de vos discours.
LW: Vous avez laissé la vieillarde en faire un.
RB: Quelle image offrez vous aux jeunes filles ? Que diriez-vous si vous aviez une nièce qui vienne vous voir et qui vous dise: "Tante Ling, quand je serai grande, je veux travailler dans une boîte de catch dans la boue." ?
LW: Comparé à un neveu qui me dirait: "qu'il veut faire du football américain et devenir un tas de graisse immonde." Comparé à une nièce qui me dirait "Tante Ling, je veux être patineuse, mettre des collants sexy et gagner une médaille d'or". Comparé à une nièce qui me dirait: "Tante Ling, je veux être comédienne et faire semblant de forniquer en 70mm avec des soupirs amplifiés grâce au son Dolby stéréo." (elle reprend son souffle) Comparé à un neveu qui dirait: "Tante Ling,..."
RB attend que WF arrête LW dans son monologue.
WF: Mlle Woo.
LW: Je suis désolée Votre Honneur, mais l'hypocrisie m'exaspère. Pourquoi n'ai-je pas mon verre d'eau ?
RB: Allez vous nier que vous avilissez les femmes dans votre club ?
LW: Les femmes sont avilies par les chaussures à haut talon. Les femmes sont avilies par l'obligation de se peindre les yeux tous les jours uniquement pour aller travailler.
WF: Encore une fois Mlle Woo...
LW: Je ne fais que répondre à sa question. L'industrie pharmaceutique dépense des millions de dollars pour nous convaincre que la cellulite est notre ennemi; ça ne valorise pas les femmes. Dans quel monde vivez vous ? Au moins dans des clubs comme le mien, ce sont les hommes qui sont exploités.
WF: Expliquez-nous ça.
LW: Ce sont des porcs. La gent masculine est composée de porcs. Dans mon club, les femmes contrôlent la matraque et prennent l'argent des hommes. Je suis fatiguée.
GT sourit, AMB est aux anges.

Cabinet Cage / Fish - Salle principale
Sont présents: Billy Thomas et Ally McBeal.

AMB: C'est mon héroïne. Elle est odieuse, je ne suis pas d'accord avec les trois-quarts de ses arguments, elle me traite comme un chien et pourtant c'est mon héroïne.
BT: Le verdict est pour quand ?
AMB: Nelle pense que le juge voudra entendre un autre témoin et ensuite il statuera sur l'avenir du catch dans la boue.
JC passe devant eux avec le morceau de la cuvette des toilettes à la main.
BT: Alors on dîne ensemble ce soir ?
AMB: Tu disais ?
BT: On ne devait pas sortir tous les quatre ?
AMB: Ohh... Ohh.. Ben c'est à dire... j'en sais rien...
BT: Hmm

Cabinet Cage / Fish - Bibliothèque à l'étage.
Sont présentes: Georgia Thomas et Ally McBeal.

GT: Salut.
AMB: Salut.
GT s'assoit à un bureau, elle travaille sur un dossier.
AMB: Pourrais-tu m'expliquer ce que tu mijotes ?
GT: Ce que je mijote ?
AMB: Georgia, tu n'essayes pas de combler mon vide affectif. En réalité tu fais ça pour toi.
GT: De quoi est-ce que tu parles ?
AMB: Tu sais très bien de quoi je parle. Je parle du fait que tu t'arranges pour passer plus de temps avec Ray. Et moi dans l'histoire, je te sers de prétexte pour que tu n'aies pas l'impression de trahir Billy.
GT: (rit) Mais où est-ce que tu as été pécher tout ça ?
AMB: Je me trompe ?
GT: Bon. Très bien, tu... tu m'as dit que tu voulais faire des rencontres alors moi je voulais juste me rendre utile.
AMB: Désolée.
AMB lui jette un regard disant 'je n'y crois pas'.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Nelle Porter.
Sont présente: Nelle Porter et Ling Woo.

NP est assise à son bureau, LW en face d'elle, assise, se redessine les lèvres au crayon.
NP: Le procès t'amuse n'est-ce pas ?
LW: Moi tu sais je préfère être la plaignante. Mais ce n'est pas mal de se défendre, il y a un petit côté martyr.
NP: Ecoute Ling euh... Non laisse tomber.
LW: Quoi ? Nelle si tu as un problème tu peux te confier à moi. (Elle referme son miroir et son stylo à lèvres). J'en ai pas mis trop ?
NP: Samedi dernier je me suis trouvée à court de café alors je suis sortie pour en acheter et j'ai rencontré un ancien collègue à moi. Je n'étais pas maquillée ce matin là, il ne m'a même pas reconnue. J'ai travaillé pendant 4 ans à 3 bureaux du sien, il ne me reconnaît pas.
LW: Et alors ?
NP: Et alors il y a des personnes qui ne m'ont jamais vue sans mon maquillage.
LW: Nelle, quand je t'entend tenir ce genre de propos, je me demande... ce que tu veux dire ?
NP: (sourire) Ce que je veux dire... c'est que même à notre époque les femmes ne sont que décoratives, des objets. Et ces clubs n'arrangent rien.
LW: L'autre jour je faisais du shopping, un homme dans une boutique m'a regardé en poussant des grognements, des grognements sexuels. Son comportement n'a pas eu l'air de l'embarrasser le moins du monde (NP rit)... J'ai adoré.
NP: Je ne ferais pas la plaidoirie.
LW (se lève): J'ai mal compris ?
NP: Je reste sur l'affaire mais je ne ferais pas la plaidoirie.
LW: Mais c'est toi que je veux.
NP: Je ne serais pas convaincante si je ne crois pas en ce que je dis.
LW: Lâcheuse.

Cabinet Cage / Fish - Salle principale
Sont présents: John Cage, Elaine Vassal et Georgia Thomas.

JC sûr de lui traverse la salle (musique de fond Hawaï police d'état). Il vérifie un colis dans le panier du coursier, le coca-cola d'une employée (lui prend des mains, met le goulot à son nez pour sentir et lui rend), l'employée intriguée renifle elle aussi le coca-cola. JC continue son chemin, trouve un couteau, signifie à son propriétaire du doigt qu'il ne faut pas de ça ici, il le prend et le met dans sa poche intérieure. GT et EV à distance s'étonnent de ses agissements. JC continue son chemin, prend une fleur pour la mettre à sa boutonnière, ne remarque pas GT et la bouscule.
GT: Tu n'es pas blessé ?
JC regarde sa poche intérieure et en sort le couteau.
JC: Je survivrai.
EV: Elle vous a bousculé, je l'ai vu. Je pourrai témoigner.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Ally McBeal
Sont présentes: Ally McBeal et Georgia Thomas.

AMB est assise à son bureau, la tête dans un dossier. GT entre dans son bureau.
GT: T'as peut être raison. Tu te rappelles quand tu es sortie avec ce jeune homme en pleine croissance, ce garçon séduisant et tout juste majeur.
AMB: Oui
GT: Tu disais que tu n'avais pas l'intention de faire quoi que ce soit avec lui. Tu savais que ça n'irait pas loin mais tu voulais au moins un rendez-vous pour pouvoir te rappeler. De quoi voulais-tu rappeler ?
AMB: Je ne sais pas. Ce que ça faisait de se refléter dans des yeux de 18 ans peut être bien.
GT: L'une des particularités, lorsque on est mariée, c'est... c'est que c'en est fini des rendez-vous. On perd cette excitation. Tu sais cette sorte de...
AMB: D'excitation.
GT: (rire) Je... je... je fais rien de mal en réalité, c'est seulement une petite...
AMB: Aventure.
GT: Mais non, nous n'avons pas une aventure.
AMB (se lève): Si vous en avez une, à votre façon. Deux personnes qui se manifestent leur intérêt en échangeant des sourires, en dansant...
GT: Mais non tu fais erreur, c'est pour être avec toi que Ray est venue à ce dîner.
AMB: Je te dis que non ! Il s'est contenté de faire la même chose que toi et ça c'est... c'est... c'est... ça n'est pas bien.
GT: Mais puisqu'il n'y a rien entre Ray et moi. Je... je... pourrais jamais enfin tu sais bien que je pourrais pas.
AMB: Je le sais, oui. Mais il y a aussi autre chose que je sais; c'est que quand Billy a envie d'aller dans un club de catch dans la boue, c'est moins insultant que ce que vous êtes en train de faire.

Tribunal de Boston - Salle de tribunal.
Sont présents: Le juge Warren Figueroa, Marie Stokes, Raymond Brown, Ling Woo, Ally McBeal, Georgia Thomas, Nelle Porter et Jack Clooney.

JCL est à la barre des témoins, NP l'interroge.
NP: Vous étiez avocat ?
JCL: Oui et d'ailleurs je le suis toujours. Mais seulement en dilettante.
NP: Que faites-vous pour vivre ?
JCL: Je suis danseur.
NP: Danseur ?
JCL: Je travaille au Squatter trapu. C'est un club de strip-tease masculin.
NP: Vous vous déshabillez ?
JCL: Tous les jours.
RB: Excusez-moi mais je ne vois pas le rapport avec notre affaire. Le squatter trapu n'est même pas dans le quartier qui nous concerne.
NP: Rien ne vous empêche de récuser le témoin.
WF: Venez en aux faits.
NP: Pourquoi la danse plutôt que le droit ?
JCL: Et bien... ça me plaît et je gagne très bien ma vie. J'ai toujours adoré danser. Et pour être tout à fait sincère, j'ajouterai que les femmes sont très bon public. Je ne ferais pas ça toute ma vie mais pour l'instant...
NP: Mais vous ne trouvez pas ça dégradant ?
JCL: Non.
NP: Comment réagiriez-vous si... si je vous disais que ma seule et unique inspiration dans la vie consisterait à explorer avec ma langue chaque centimètre carré de votre peau et à vous faire l'amour jusqu'à l'épuisement ? Vous sentiriez vous comme une victime ?
JCL: Je crois que je m'en remettrai

Tribunal de Boston - Couloir principal.
Sont présents: Ally McBeal, Ling Woo, Georgia Thoamas et Nelle Porter.

AMB: C'était plutôt risqué comme manoeuvre.
NP: J'ai montré à la cour un mâle, avocat de surcroît, et personne ne l'a regardé comme une victime.
AMB: Ca n'est pas la même chose.
LW: J'aime prendre des risques.
NP: Bon nous donnerons nos conclusions après la pause et on aura fini. Je veux Richard Fish pour conclure.
AMB et GT (ensemble): Quoi ?
LW: Pourquoi ?
NP: Il nous reste une heure, je vais le chercher.
NP s'en va suivie de LW. RB arrive derrière AMB et GT.
RB: Ally ?
AMB sursaute et pousse un cri de surprise.
AMB: Oh salut Ray
RB: Je peux vous voir une seconde ?
AMB: Oh oui bien sûr.
RB entraîne AMB à part, laissant GT seule.
RB: Euh écoutez Ally, j'ai très envie de vous revoir.
AMB: Vraiment ? (pause) Euh... Oh désolée Ray, mais je suis obligée de refuser. Vous êtes un type extra et vous avez l'air... amusant...
RB: Ah.
AMB: Mais étant donné les circonstances, vous et moi, nous sommes adversaires. J'espère que vous me comprenez.
RB regarde GT au loin.
RB: En fait non, j'avoue que je ne comprend pas. (montrant GT) Georgia m'avait dit que...
AMB: Si vous voulez mon avis, Georgia s'emballe un peu trop vite ces derniers temps.
RB: J'ai compris. Bon...
RB s'en va. GT court vers AMB.
GT: Qu'est-ce que tu lui as dit ?
AMB: Oh je lui ai juste demandé s'il ne se sentait pas avili en tant qu'objet de tes fantasmes.
GT: Quoi ?
AMB: Je rigole.
GT: Qu'est-ce que tu lui as dit ?
AMB: Que je refusais de sortir avec lui.

Cabinet Cage / Fish - Bureau de Richard Fish.
Sont présents: Richard Fish et Nelle Porter.

RF est assis à son bureau. NP est venu le trouver pour la plaidoirie.
RF: Moi ? Pourquoi moi ?
NP: Le catch dans la boue est destiné aux hommes, voilà pourquoi. C'est la fin du procès, il nous faut un point de vue masculin.
RF: Mais j'ai pas étudié l'affaire, c'est vous qui devriez...
NP: Je ne comprend pas que ça existe, comme toutes les femmes d'ailleurs. Vous, vous avez catché. Et d'après ce qu'on m'a dit vous ne vous êtes pas ennuyé.
RF: (rire) Ah on vous a dit et ? Non.
NP: Le juge est un homme et j'ai besoin de quelqu'un qui parle le même langage que lui pour enfoncer le clou. Parlez lui du plus profond de vous même. Parlez lui de ce que vous avez en commun, ce qui fait qu'un homme est un homme.
RF: La matraque !
NP: Le pénis.
RF: Ouais.

Tribunal de Boston - Couloir principal.
Sont présents: Raymond Brown et Georgia Thomas.

GT: Oh.
RB: Oh Georgia. C'est Fish qui assurera la plaidoirie, pourquoi ça ?
GT: Je ne sais pas.
RB: Décidément je perd sur tous les tableaux, Ally m'a refusé un rendez-vous.
GT: Oui je suis au courant.
RB: Je croyais que je l'intéressais.
GT: Euh... Allons par là.
GT lui montre un coin tranquille, ils s'y rendent.
GT: Elle...elle était vraiment intéressée. Mais euh... elle s'est aperçu que je l'étais aussi.
RB: (rire) Quoi ?
GT: (rire) Non mais pas au sens où je pourrais être intéressée par une personne dans un but intéressé. Mais c'était bon de pouvoir passer du temps avec toi. Et ... Et Ally pense que j'ai arrangé ce rendez-vous pour que je puisse...
RB: Hmm hmm. Est-ce qu'elle avait vu juste ?
GT: (rire) C'était pas conscient mais...
RB: Ah c'est vrai que je me suis amusé. Mais à vrai dire j'ai peur qu'Ally n'y soit pas pour grand chose.
GT: Nous ferions sûrement mieux d'aller les rejoindre.
RB: Le problème c'est que... on ne s'est jamais embrassé. On dit que la curiosité grandit avec le temps. Alors que si on s'était embrassés...
GT: On serait... on serait fixé et tu ne serais que l'avocat de la partie adverse. Celui qui porte une horrible cravate.
RB: Ouais.
AMB arrive et voit GT et RB très (trop) proches.
RB: Et tu es heureuse dans le mariage ?
GT: Très heureuse.
Paniquée, AMB entend une alarme dans sa tête et court vers eux.
AMB: Hé vous êtes là. On nous attend pour les conclusions.
RB les quitte et entre dans la salle de tribunal.
GT: Nous allions entrer.
AMB: Oui. (LW, NP et RF arrivent) Oh voilà notre arme secrète.
RF (entend les cloches): J'entends les cloches, je suis prêt.
LW: Ca vaudrait mieux.
NP: Allons-y.
AMB (à GT): Est-ce que tout va bien ?
GT: Tout va bien.

Tribunal de Boston - Salle de tribunal.
Sont présents: Le juge Warren Figueroa, Marie Stokes, Raymond Brown, Ling Woo, Ally McBeal, Georgia Thomas et Nelle Porter.

RB fait sa plaidoirie.
RB: Nous sommes dans un pays libre. Les femmes devraient être libres de danser nues. Les hommes devraient être libres de les regarder. Mlle Woo devrait être libre de tenir ce genre d'établissement. C'est un pays libre. Le problème c'est qu'il n'y a pas de liberté sans égalité. Et comment être libre quand on se fait exploiter ? Or des endroits comme les clubs de strip-tease ou de catch dans la boue nous donne de la femme une image d'objet sexuel. Ils contribuent à déprécier leur image. Et ce sont de tels lieux qui encourage l'exploitation de la femme, la violence contre les femmes, et qui engendrent l'inégalité au sens large. Aucune communauté ne devrait à avoir subir cela.
RB a regagné sa place, RF commence sa plaidoirie.
RF: Cette histoire d'égalité commence à me fatiguer. Demandez à une femme d'avoir de la testostérone et on verra ce que ça lui fait (RF entend les cloches, il se lève). Votre honneur, comme ma superbe cliente vous l'a dit, Dieu a puni l'homme en le laissant goûter au charme de Pandore et de sa... Et dans ce domaine nous sommes devenus vulnérables. Imaginez, c'est difficile mais je m'entraîne tous les jours, une paire de seins, qu'y a-t-il de particulièrement attrayant dans ces protubérances pour qu'un homme mette en péril son mariage, son emploi ou sa fonction de président. Deux hommes sont au restaurant, si une centenaire passe devant leur table et qu'elle a une énorme poitrine, malgré son âge ils diront : "matte moi ces seins !"
WF: M. Fish je ne vois très bien le rapport... avec les clubs de catch dans la boue.
RF (simultanément): Avec les clubs de catch dans la boue ? Oui. Je vais vous le dire. Quand un garçon arrive à la puberté, il a l'air d'être complètement idiot. Et c'est très pénible, il en souffre. Quand vous allez dans ces boîtes de strip-tease, vous voyez des femmes mais aussi tous ces hommes et vous réalisez que vous n'êtes plus seul. Vous êtes entouré d'idiots. Après on se sent beaucoup mieux.
WF: Et c'est important ?
RF: C'est primordial, c'est... c'est une libération. On s'enferme dans les toilettes avec une lampe de poche et un numéro de Play Boy en essayant de ne pas tacher les pages. On se demande si on est normal. On a peur d'être pervers. Ca peut conduire à la solitude. Tout doucement, on en devient asocial. On n'a pas d'amis. On travaille au bureau de poste. Vous vous sentez comme un paria. Vous êtes différent. Votre timidité se transforme en névrose alors qu'en fait vous êtes normal mais vous n'en savez rien. Vous entrez dans ces clubs et vous comprenez que c'est normal. Ces boîtes ne sont pas seulement des sex-shop; elles nous permettent de rester en bonne santé. (pause) Ouais (RF entend les cloches).
WF: Le mot scientifique pour qualifier ces établissements est imbécillité. Mais malheureusement, de nos jours, nous utilisons le sexe pour vendre n'importe quoi; ça va des films d'horreur aux boissons allégées. Dans les cabarets on peut entendre des histoires salaces qui évoquent des pratiques sexuelles. Les films tragiques nous abreuvent de scènes de sexe. Et les comédies nous montre du sperme qui coule des oreilles. Dans ces clubs ce qui nous dérange ce n'est peut-être pas qu'ils donnent une mauvaise image de notre société. C'est qu'il la reflète exactement.
LW (se lève): Pourriez-vous abréger et dire que j'ai gagné ?
WF: Mlle Woo, même si ça me désole, vous avez gagné.
LW: Ca me fait plaisir.
RF entend les cloches.

Bar du rez-de-chaussée.
Sont présents: Richard Fish, Ling Woo, Ally McBeal, Billy Thomas, Elaine Vassal, Renee Radick, John Cage, Nelle Porter et Vonda Shepard.

RF et LW sont debout près du bar. AMB, BT, EV et RR sont assis à une table. JC et Npsont sur la piste de danse. VS chante "One fine day", elle est assise devant le piano.
RF: Pourquoi on irait pas à ton club pour fêter ça ?
LW: Tu plaisantes ? C'est écoeurant et ça ne me plaît pas du tout que tu aies catché.
NP: Où est Georgia ?
AMB: Elle... elle... elle est passée au bureau du clerc pour prendre des papiers. (à BT) Billy, tu veux danser ?
BT: Oui, je te suis.
NP (à JC): Désolée pour votre mallette.
JC: Oh il y en aura d'autres.
NP: J'ai été très fière de vous M. l'agent secret.
JC: Oh.
NP: Vous auriez fait un très bon espion.

Tribunal de Boston - Couloir principal.
Sont présents: Georgia Thomas et Raymond Brown.

GT appelle l'ascenseur, RB arrive.
RB: Georgia ?
GT: Ray ? Tu es encore là ?
RB: Oui j'allais rentrer chez moi. Mauvaise journée. Je perds mon procès, Ally...
L'ascenseur s'ouvre.
GT: Et oui.
Ils entrent dans l'ascenseur, les portes se referment.
RB: Tu sais de tous les rendez-vous ratés que j'ai eu dans ma vie, tu es la seule que j'aimerai... Enfin, on n'avait vraiment rien en commun.
GT: (rire) Vraiment absolument rien. Ca n'aurait pu être...
RB: Que physique. Tu as l'air d'être vraiment heureuse.
GT: Je le suis.
RB: J'aurais voulu qu'au moins une fois... Georgia, (RB tire sur le bouton stop de l'ascenseur) puisqu'on sait que ça n'aura pas de conséquences.
GT: Qu'est-ce que tu fais ?
RB: Un baiser.
GT: On n'a pas le droit.
RB: Un seul petit baiser Georgia, rien que pour savoir. Pour savoir ce que ça aurait pu donner.
GT: On sait tous les deux l'effet que ça nous ferait d'échanger un baiser. En fait tous les baisers se ressemblent.
RB: Oui c'est vrai (RB remet l'ascenseur en marche).
GT tire le bouton stop.
GT: Sans aucunes conséquences.
RB: Aucunes.
GT et RB n'arrivent pas à s'embrasser. Ils hésitent. GT remet l'ascenseur en route.
GT: Je suis mariée.
RB: Je sais. Rien qu'un.
Ils s'approchent mais l'ascenseur arrive au rez-de-chaussée.
GT: C'est la fin du voyage.
RB (déçu): Oui.
Les portes de l'ascenseur s'ouvrent.
GT: Bonne soirée.
GT sort de l'ascenseur et se dirige vers la sortie.
RB: Bonsoir.
RB reste dans l'ascenseur. GT s'en va, signe le registre de sorties et ne se retourne pas.

Générique de fin.

Prologue.
Scenes from last episodes.


Cage & Fish office. AMB and EV by EV's desk.
AMB: I don't know Elaine, you know how particular he is about his toilet seat.
EV: It's also the scene of a painful memory, and the bathroom more than anything is a place to wipe the past away. (AMB grabs her chest and starts walking in the lobby - EV follows her) What ?

AMB: I don't know, I... I just... get this...

GT (they are now by the elevator): Bad feeling ?

AMB: You too ?

EV: Yes, Like something is gonna happen.

GT: What is it ?

AMB: I don't know, but it's creepy.

LW (getting out of the elevator): Nelle. I need Nelle.

GT,AMB and EV together: She's baaack !


Credits.


NP's office.
NP: Try to stay calm.
LW: I'm overwrought, overwrought and calm is a bad combination. I don't like that outfit.

RF (coming in): What's up ?

NP: She's overwrought. A group is trying to shut down her mud-wrestling club with a nuisance claim. They're evidently going to court today ex-parte.

RF: I'm gonna back up just half a step. Mud-wrestling club ?

NP: She owns one.

RF: Where, women in the mud, they...

LW: Wrestle ! And MOPE is trying to shut it down ! Why is everyone out to get me ? (RF is grinning)


Conference room. All the lawyers are there (JC - end, BT, GT, RF - end, AMB and NP around the table)
AMB: MOPE ? What's MOPE ?
RF: Mother Opposed to Pornographic Entertainment, they're claiming the club destroys the quiet enjoyment of the community...

AMB: Why would Ling own her own porno club ?

NP: It's not porno. There's not even any nudity. It's just women in bathing suits... wrestling.

AMB (sarcastically): Oh, it's sport !

GT (laughing): How could she own a place like that ?

RF: And keep it a secret, umm... bygones !

NP: Well, she basically bought it as a tax write-off, but it turned out to make a profit.

RF: Anyway, they're trying to shut her down ex-parte, they'll probably be using that women degradation cliché, I want to take the high road and counter with women of our own, Georgia, Ally, Nelle, dream team !

BT, AMB and GT: No !

GT: Not a chance !

RF: I hate to pull ranks, but this is the kind of case where having female litigants is a plus, we owe it to Ling to extend our best efforts, not to mention this is a client with whom I'm still trying to reach sexual fruition, for once I'll ask you to think about someone other than yourselves, can you do that ? Georgia, can you think about the senior partner that signs your pay checks ? How about you Ally, could you possibly consider somebody other than yourself ? I realize it involves using a new muscle, but to me, any job is meaningless unless it offers the opportunity for personal growth. Off we go ! Be lawyers. (he starts to leave)

NP: Hold on a second ! The judge is probably gonna want a hearing, which means I'll need somebody to check this place out.

GT: The mud club ?

NP: I don't like surprises. Billy ?

GT: No ! He's not free.

BT: I'm not ?

NP: I don't need him to wrestle, I just...

GT: No ! He's married ! (AMB laughs a little)

NP: Oh, that's why they had these places, I thought. For married men.

BT (ironically): I think you turned her.

RF: I'll go.

JC: I can go. I'm actually a good spy. Briefly considered a career in the CIA. The ability to glide through a room unnoticed.

AMB: A... spy ?

NP: Well, why don't you both go ? John and Richard, under cover. (she leaves)

JC (to AMB): You took a moment.


Unisex. EV and BT in front of JC's stall. EV is showing BT the remote flusher.
EV: It's all controlled by the same remote.
BT: I don't know, Elaine.

EV (as JC joins them): John ! Look ! (giving him the remote) I've invented an automatic seat warmer. You know how awful it is to seat on an ice-cold toilet, especially in the morning. You can set it for different temperatures, going all the way up to simmer.

JC: Simmer ?

EV: I like a warm seat. Of course this has your auto-flusher (pressing the button and flushing the toilet), standard, and check out this... (she presses another button, and the toilet seat is going up and down) This feature is for married couples, because he always leaves the seat up. Would you like to test drive ? (JC is pressing on the buttons and looking happy).


Court house. AMB, GT, NP and LW are going out of the elevator.
LW: If anybody leads me in there, I expect you all to object.
AMB (upset): Oh, don't worry !

RB: Hey, Georgia ! (AMB and GT turn around and stick around RB)

GT: Ray, hey ! How's it going ?

RB: Same. How about you ?

GT: Same. How's Jaimie ?

RB: Jaimie ? Oh, Jaimie became Cynthia, and Cynthia and I are now over.

LW (coming back to get AMB and GT - to RB): Excuse me, we're in litigation, I don't want her congenial, could you please not engage her ?

NP (grabs her and drags her away): Ling !

LW: You're tugging me. Don't tug me ! (they go away)

GT (to RB): Dumbest case. Wouldn't believe it if I told you.

RB: Mine's worse. Have you ever heard of this group called MOPE ?

GT: Oh oh.


Court room. Raymond Brown (attorney for MOPE) and NP are talking to the judge.
NP: They're no zoning laws which preclude this kind of commercial activity.
RB: We're not here on zoning, we're here on nuisance.

NP: But that takes into account the zoning laws that...

RB: If you raise the zoning laws as grounds for...

NP: We don't need to raise anything. The burden is on you to show cause...

RB: Then perhaps you can give me the chance. I'm actually capable of finishing a sentence

NP: Go ahead.

RB: First traffic, congestion. Second, the activity. It stigmatizes the whole neighborhood, it's the equivalent of a strip joint.

LW (getting up): What ?

Judge: Miss Woo ?

LW: Your Honor, it is not a strip joint. That slathered me. I'd like to amend my answer to include defamation naming him and MOPE...(AMB pulls her back down)

NP: Ling !

RB: Look, bottom line is, this place is offensive to women. Demeans the neighborhood. It should be stopped.

Judge: I'd like to hear from one of the complaining parties. Do we have any ?

RB: Miss Stokes lives in the neighborhood. She's affected by the presence of this club.

MS (raising from the plaintiff's table): It's a filthy sex club. And with all that filthy mud !

Judge: Umm, Miss Stokes, we'll do this formally. Well hear from you after lunch. Two o'clock ?

RB: Sure.


LW, AMB, NP and GT in front of the elevator.
LW (to NP): You Linged me in there.
GT: The hard L, I heard it, and the G ! (LW growls at her) We'll get the next one. (NP and LW get into the elevator).

LW: I hate this firm. (the elevator closes)

AMB: All right, give it up.

GT: What ?

AMB: Ray, he's cute !

GT: Tell me about it ! Law school classmates, I had the biggest crush... Before Billy !

AMB: Did you go out ?

GT: One date. We couldn't have had less in common. He is a great guy. Hey, I could fix you up !

AMB: He's opposing counsel, Georgia...

GT: But that can be good...

AMB: No !

GT: Adversary can be good for starting a relationship, conflict can be passion !

AMB: If he wasn't your type, how can he be mine ? You like all the men I like !

GT: There was just the one ! (they get in the elevator) So, d'you want to meet him or not ?

AMB: No !

GT: OK.

AMB: Yes. A little one, a little meet, eedy-beedy... (elevator closes).


JC in the unisex, holding his remote control. He's talking to a stall.
JC: I thought we'd make separate entrances. Sometimes individuals are innocuous, while couples could be recognizable. (flushing in the stall).
RF (getting out of the stall): John ! It's just a... It's just a bar ! We just want to get the load out, and get all the stoop.

JC: Lawyers frequent these adult establishments, we could be spotted, I prefer separate entrances.

RF: I, I, I...

JC: The feel for caution isn't to be trivialized.

RF: Fine. (JC walks to his stall and lifts the seat up with the remote).


Court room. Marie Stokes testifying.
MS: It's a residential as well as commercial neighborhood. People live there.
RB: But Miss Stokes, this is... mud-wrestling. Aren't you taking it a little seriously ?

MS: Well, when we talk about raising our children, we all like to strand about, saying "It takes a village". But I don't think the village should embrace the idea of reducing women to sex objects.

RB: But it's after hours, it's in a club...

MS: Where men gather and salivate around a bunch of women slithering around in the mud like it was some kind of wild lubricant !

(cut to later - NP is cross-examining)

NP: So, you would think all mud-wrestling clubs should go ?

MS: I think they shouldn't be in residential areas, that's right.

NP: The same would be true of strip clubs ?

MS: Of course.

NP: Movie theatres that show sex scenes ?

MS: Well, some sex scenes, if it has something redeeming.

NP: Who decides what's redeeming, MOPE ?

MS: There's a big difference between movie sex scenes and what they do. (she points at a couple of women in the front row, probably some of the women working in the club).

NP: So a movie theatre showing sex scenes, and nudity, you have no problem with ?

MS: I don't think pornography...

NP: Not pornography, I'm talking about an R rated movie showing nudity and love scenes.

MS: Look, I'm not gonna let you trap me with your tricky sleazy sneaky questions. A movie is a movie. It's different than a place where muddy breasts get slopped around in people's faces. Permission to make a speech, Judge ?

Judge: I'll be delighted.

MS: Mud wrestling degrades the participants. It creates a negative image of women. And having a place like that in the community demeans that community.

NP: And women who perform the sex scenes in the movies, they're... not degraded ?

MS: No.

NP: Why is that ?

MS: Because they're paid tons of money !


In the corridor. On a bench are NP, LW, AMB and GT.
NP: You're up next, Ling, and this could turn on your testimonial, so that means, you know...
AMB: We're dead !

LW: I want her off the case !

AMB: Fine ! (she gets up and starts to leave as RB walks towards them)

RB: Georgia !

GT (getting up and grabbing AMB before she leaves further): Ally, have you actually met Ray Brown ?

AMB: No, no, hi, Ally McBeat, Meat, Meal, Beal ! McBeal ! (they shake hands) It takes me a while but I usually get it right.

RB: Georgia said you maybe like to get a drink sometime.

AMB (imagining her head is small and you can only see her eyes from her turtleneck): Oh, well, it's just that... so long as we don't talk about the case. But I do get thirsty.

LW (getting up and walking up to them): What's going on here ?

NP and GT (grabbing each an arm of LW's and dragging her along): Ling !

LW: People are being nice to each other ! Don't tug me !

RB: This is a little strange, but I actually would like to...

AMB: Great ! Me too !

RB: So I guess I'll see you in court !

AMB: Yeah, yeah, I guess so... (he leaves - GT is peeking from a pillar and smiles)


AMB and RR's flat. AMB is in her room, looking frantically through her drawers.
RR comes at the door.
RR: You came home just to change underwear ?

AMB: Yes !

RR: For a first date ?

AMB: He's not gonna get near my underwear, Renee, let's take your mind out of where it thrives...

RR: Is anything wrong with the underwear you were wearing ?

AMB: It wasn't lucky !

RR: Excuse me ?

AMB: I have lucky underwear, OK ! Now it may sound stupid to somebody who gets lucky not wearing any, but I have two little charms in life, an old shoe, and a pair of...(she finds the pair) oh ! And I am not about to go on, on a date with an old shoe !

RR: Well ! Is this guy really that cute ?

AMB (sits at her vanity and puts on lipstick): Not really, he's kind white bread actually.

RR: As opposed to Billy, that wild thing...

AMB (laughs a little): I think I like him because he talks fast, he reminds me of Jack Webb.

RR: Who ?

AMB: Jack Webb, the guy on Dragnet, I had a crush on both him, and Mister Ed, oh we're not gonna go there, but Jack Webb, (taking a low voice) he talked really fast with his voice down low. (with normal voice) That's how Ray talks. (low voice again, not making any pause between sentences) Equivalent of a strip joint this place should be shut down it hurts the whole community offensive to women. (normal voice again) Goose bumps. Don't ask me why.


Cage & Fish office. NP and RF talking. JC arriving in the background.
NP: She takes the stand first up, so you need to go tonight.
RF: Can't Ling tell you what goes on there ?

NP: Ling wise...

JC: I'm ready. I'm dressed and brazed !

RF: What are you looking for, Nelle ?

NP: I just want to confirm that there is no nudity and that there's no touching.

RF: No touching ? They're wrestling !

NP: No sexual touching ! (RF makes a little face like he doesn't believe there will be no sexual touching)

JC: Grey is a blend cover. To blend in.

RF: Excellent, I didn't know you were here. John ?

JC: I am, but remember...

RF: Separate entrances. We're spies ! (he leaves)

JC: He paid me no heed.

NP: It's the gray. You just blend. Thank you for doing this John. (she kisses him on the cheek) Be careful !


The unisex. GT and AMB enter, EV is flossing.
GT: We're going to the bar, it will be easier, I know him, Billy knows him, if you guys don't click we can dilute it !
AMB: I'm not crazy about everybody watching me on a first date !

GT: Sometimes in a group situation there's less pressure !

EV: I agree ! In college (while she speaks both AMB and GT enter stalls) I had a date with a Varsity league quarterback. Talk about being nervous ! To take the pressure off I went out with the whole team.

AMB in her stall. The moment she wants to sit down, the toilet seat goes up and she ends up way down the bowl, obviously stuck - talk about small hips !

AMB: Oh !

EV: What ? (GT gets out of her stall)

AMB: Help me ! (JC enters the unisex). I'm stuck. The seat went up.

EV: Open the door !

AMB: I can't ! I'm stuck.

EV: What do you mean you're stuck ?

AMB: I'm stuck !

JC: Oh ! (he presses a button, the seat goes back down on Ally's back)

AMB: John ! (the seat goes back up)

EV: Can you open the latch with your foot ?

AMB: I don't know !

GT: John, flip over the top !

JC: I can't dismount in !

EV (as AMB manages to open the door with her foot): God, she's in the bowl !Where's my camera ?

GT: Can you move ? (she tries to pull he out)

RF: What's going on ?

EV: Ally's fallen, and she can't get up.

AMB: Damn ! My hip is wedged.

RF: Who left the seat up ? (JC shows the remote and buries his face in his hand)


Office open space. EV tries to get everyone's attention.
EV: Excuse me ! Excuse me, can I have your attention please ? (she gets up a few steps) The unisex is temporarily out of commission, Ally's wedged inside a toilet bowl. We would appreciate your sensitivity until his crisis is over. Please, go back to your work. (EV gets down and heads back to the unisex)


RF's office. BT, GT and RB lean against RF's desk.
RB: It's almost nine o'clock.
GT: I'm sure she'll be right out.

BT: You know how girls get before dates, she probably just has to touch up her make up.

GT: Yeah...


The unisex. Firemen are trying to get Ally out.
F#1 (kneeling next to AMB): I'm afraid we're gonna have to break it.
AMB (now covered by a blanket): What ?

F#1: The oil isn't loosening anything. In fact, there could be some swelling. This could get worse.

JC: So you're gonna smash my toilet ?

F#1: I don't know any other way !

JC: Well, you can't smash it !

AMB: Could you please hurry ?

F#1: We'll just tap it to break off this side of the bowl.

JC: No ! (RF is putting his coat on JC)

RF: John, it's past nine, we're late for our mission.

JC: Well, he's going to smash my bowl ! (RF and JC leave - BT comes in)

AMB: It's my hip flexors that are stuck. I have big... flexors.

BT: How are we doing ?

AMB: Oh, is he, is he waiting ?

BT: Umm umm, how long ?

AMB: Did you tell... ?

BT: No, we didn't tell, relax. (EV presses the remote flusher and the toilet flushes - AMB is surprised and it is quite obvious she enjoys it...)


The office. GT and RB.
RB: Exactly what is it about her you think I'd like, besides her being... pretty ?
GT: Sense of humor. I remember you liking that.

RB: Yeah. Do you remember what it was I didn't like ?

GT: I think maybe long hair... and Billy. I met Billy the week after we went out. I don't think you liked that.

RB: No, no, no, I definitely didn't like that. Sometimes I wonder, if we'd had two dates before you met him (he goes and sit next to her on the couch) d'you ever wonder ?

GT: Never.


The mud-wrestling club. JC is getting in a coat. Vonda sings "Secret Agent Man".
JC moves swiftly towards the table where RF is sitting and drinking, right by the mud ring. He sits next to him. The women are wrestling and some mud gets on JC's face. The song scratches like a vinyl.
RF: You've been made ! (JC gets out a handkerchief and starts to wipe out the mud) You got some... mud...

Presenter: Ladies and Gentlemen, hot babes in mud, put it together ! Make 'em feel good ! Now it's time for some audience participation, let's have some fun in the mud...

JC: What does that man do ?

RF: He's auctioning some girl for a wrestle.

Presenter: Thirty dollars ? (RF raises his hands) Thirty dollars ! One time, now how about forty ? Forty dollars back...

JC: So what are you doing ?

RF: Investigating !

JC: She didn't say to wrestle !

RF (raising his hand again): I'm thorough !

Presenter: Gone, to the man sitting next to mud-face !

RF: Excellent ! (he gets up and JC gets up with him)

Presenter: Everybody, let's say hello to our next wrestler. Say hello to Jennifer.

Jennifer gets out and the audience cheers - RF and JC's tongues are out and about the size of their ties


The unisex. EV is wearing a fireman's hat.
EV: Do lots of people get stuck in toilets ?
AMB: Elaine !

F#1: Well... Now everybody stand back ! (he's holding a hammer of sorts to the bowl)

EV: I wanna see !

F#1: Ma'am, get back ! (EV nods and steps back a little, and lowers the protective glasses from the top of the hat) Here we go...

F#2: Here we go ! Watch yourselves !

AMB (as the fireman is about to strike the first blow, she stops him): Oh ! Be gentle !

he starts to strike

F#3: Strike one ! Come on !

He strikes a second, then a third time, and it breaks the side of the bowl

F#3: Three, strike three ! Yeah, man...

F#1: You're free, Ma'am.

AMB (getting up and wrapping herself from the wait down in the blanket that was covering her): Oh, oh, oh, thank you, thank you, if you all excuse me, I... I'm late for.. a date.

F#3: Ma'am, that's our blanket !


Mud-wrestling club. RF is getting his ass kicked ! Various moments of the fight.


The bar downstairs. BT, RB, AMB and GT at a table.
GT: What do you think is more degrading ? Wrestling in mud, or being stuck in a toilet ?
AMB: Well I haven't tried wrestling yet !

RB: What I don't understand, if you don't like your case, why did you take it ?

GT: To go on principle. The Ling principle. Our senior partner...

BT: Georgia ! I don't think we should be giving away all our trade secrets !

AMB: We shouldn't even be discussing the case !

RB: You're right ! Let's dance !

AMB: I'd love to but I have a sprained... butt.

GT: I'll go !

RB: All right ! (they go dancing)


LW and NP are at another table at the bar.
LW: Why are they being friends with opposing counsel ?
NP: Who cares ? Are you ready for your testimony, Ling, maybe we should go over it again.

LW: I'm ready, I'll be likeable, sympathetic, sincere, stop bugging me !


Cut to BT and AMB.
BT: So, Ray, d'you think you like him ?
AMB: All right. I hear he's a great guy, maybe I'll get a chance to talk to him ! (she looks over the dance floor where RB and GT are dancing)


RR and AMB flat. RR is getting the ice cream, AMB the mugs.
RR: What's the big deal ?
AMB: The big deal, if they're still interested in each other ?

RR: Still attracted to each other, doesn't mean they'll do anything.

AMB: They shouldn't be going out to dinner at all if they're attracted, she's married !

RR: Wait a minute, you were there.

AMB: Only as a beard, maybe.

RR: Come on !

AMB: I saw two twinkles in their eyes, one in his, and one in hers !

RR: What are you saying Ally ? That old boyfriends and old girlfriends can't even have lunch, or dinner together ?

AMB: No ! Look at you and Matt !

RR: That was wrong, because we still...

AMB: Yeah !

RR: But Georgia and Ray...

AMB: Maybe they still !

RR: Maybe they don't ! What if they're two mature adults, who might still be attracted but are too responsible to ever act on it ? Can they have lunch together ?

AMB: No ! It's wrong !

RR: Can they work side by side in the same law firm ?

AMB: Do... You tricked me, it's different !

RR: No it isn't ! Maybe that's what's bothering you, maybe you suddenly realize that all last year you were having some kind of affair with Billy. (AMB doesn't answer and sips her coffee)


The unisex. The piece of the bowl is still next to it.
JC and RF walk in. RF is massaging his right shoulder, sore from the fight.
JC: They... They just smashed it !

RF: Please, John, no funerals, we'll get a new one, fresh bowl.

NP (coming in): Well ?

RF: No nudity, no sexual touching.

JC: The women were quite strong. (he massages RF's shoulders one by one)

NP: So basically...

RF: Oh, bunch of guys, staring at breasts and butts, tongues hanging out, you know...

NP: Oh, nothing we didn't expect. (she leaves)

RF: No, boys being boys, girls being girls... (JC makes his back crack) Ah ! That's good !


Court room. LW testifies, NP is examining.
LW: The idea that it degrades women is ridiculous. Every woman wants to be thought of as desirable. Imagine, they can go home at night and say "Even in mud, I look good !"
NP: You have to admit this activity does objectify them.

LW: So ?

NP: Ling, how can it not be a little degrading, women stranding around in bathing suits ? Guys whooping ?

LW: Could I respond to that ?

NP: I wish you would.

LW: First, the women there make nearly a hundred thousand dollars a year. How ? These drunken Neanderthals hurl money at them. Go into that club You come out with a lower opinion of men, trust me.

NP: That could be true, but these girls do make that money with their bodies.

LW: They make it, by teasing men with something they'll never get their hands on. That goes to the very essence of a woman.

NP: Excuse me ?

LW: Sex is a weapon. We all use it, we tease, we tantalize, we withhold it, something we do in almost every walk of life, be it marriage, business... God gave us that advantage by giving men the dumb stick, it's hot in here, and there's no water.

NP: The dumb stick ?

LW: Penis ! They've all got them.

(cut to later)

RB: So as a woman you see nothing wrong with putting out naked girls in a ring, rubbing mud on their breasts for the sole purpose of titillating men ?

LW: No !

RB: Nothing at all ?

LW: Suppose we put them in a ring as boxers, and cheer for one to knock the other unconscious, would that be better ?

RB: You're comparing boxing to mud-wrestling ?

LW: Of course not. Boxing is worse, talk about reducing people, let's pay two men to beat on each other, how rich !

RB: Have you ever met any women in your club ?

LW: Why should I ?

RB: Never bothered to check out their backgrounds, find out why it is their living is axed on sexual desires ?

LW: It would be hypocritical for me to ask, it would suggest I care.

RB: Maybe a few of them feel like they have little choice. Perhaps for some it represents their only choice.

LW: Well, then how lucky they are to have you to take that choice away ! With feminists like you, who needs chauvinism ?

Judge: Miss Woo, try not to give speeches.

LW: You let that old woman give a speech.

RB: What about the message it sends to young girls ? What if you had a niece, who came to you and said "Auntie Ling, when I grow up I want to work in a mud-wrestling club" ?

LW: As opposed to a nephew who says he wants to play football so he can eat, get fat and block ? As opposed to a niece who says "Auntie, I want to be a figure skater. Put on tight sexy leotards and win a gold medal". As opposed to a niece who says "Auntie, I want to be an actress and pretend to fornicate on seventy millimeter screen with dolby sound, accenting my every grantee known". As opposed to a nephew who says "Auntie...

Judge: Miss Woo !

LW: I'm sorry Your Honor, but hypocrisy makes me wrought ! And why is there still no water ?

RB: Are you going to deny that women are being exploited in your club ?

LW: Women are exploited by the high heel shoe. Women are exploited by the idea that we have to paint our eyelashes every day just to go to work...

Judge: Again, Miss Woo...

LW: I'm just responding to the question ! Pharmaceutical companies spend billions of dollars convincing the world that cellulite is evil. Is that to empower women ? What world do you live in ? If anything we should be glad to have my club because we exploit men.

Judge: How is that ?

LW: They're pigs. Mankind is based on a kind of pigdom. In my club the women basically control the dumb stick and take the men's money, I'm getting tired...


Office lobby. AMB and BT.
AMB: She's my hero ! She's vicious, I disagree with almost everything she says, she treats me like dirt and somehow she's my hero !
BT: When does the judge rule ?

AMB: Nelle says she might want to call at least one more witness, and then I guess the future of mud wrestling will be decided... (they stop walking as they see John walking out of the unisex with the broken piece of the toilet)

BT: So, I'll see you at dinner, umm ?

AMB: Sorry ?

BT: Aren't the four of us going out again ?

AMB: Oh... Oh... Umm... I'm not sure yet.

(she leaves and meets GT upstairs)

GT: Hey !

AMB: You want to tell me what's going on ?

GT: Excuse me ?

AMB: You're not looking after my social life, Georgia, you're taking care of your own !

GT: What are you talking about ?

AMB: You know what I'm talking about, this is... this is about you spending more time with Ray, and I'm the device that allows you to tell yourself that you're not betraying Billy !

GT: Oh ! Are you out of your mind ?

AMB: Are you ?

GT: Fine ! You say you want to meet men, I try to help, fine ! Sorry !


NP's office. NP at her desk and LW putting on her lipstick.
NP: You're having fun in this case ?
LW: It's OK, I prefer to be a plaintiff. But a defendant is nice too, I get a martyr glow.

NP: You know Ling... Never mind !

LW: What ? If you need to share of course I'm here for you ! Did I smudge ?

NP: Last Saturday, I ran out in the morning to get some coffee, I bumped into somebody from my old firm. He didn't recognize me at first without my make up. Four years, I worked three offices away, he didn't recognize me.

LW: So ?

NP: So there are people who've never seen me without make up !

LW: Nelle, when I hear you talk this way, it makes me wonder, is there a point ?

NP: The point is, progress aside, women are still things to be looked at ! Objects ! These clubs don't help.

LW: The other day, I was shopping, a man in the store actually growled at me, the sexual growl, and I don't think he was the least bit embarrassed to do so. I liked it.

NP: I'm not doing the summation.

LW: Excuse me ?

NP: Look, I continue with the case but for the summation, I...

LW: I want you !

NP: You don't want me because I can't sell it !

LW: Sideless !


JC through the office, with the music of an old series (Hawaii Five-O ).
He inspects every box, etc... GT and EV working on a paper. JC takes a letter opener, motions no with his finger, and puts it in his jacket's breast pocket. A he does so, he turns around and bumps into Georgia. The music scratches.
GT: Ah ! Everything OK ? (JC takes the letter opener out and look at his shirt)

JC: It's fine.

EV: She just jumped out at you. I'm a witness.


AMB in her office. GT comes in.
GT: You could be right (she closes the door). Remember when you went out with... with that boy, that eighteen year old a couple of months ago ?
AMB: Yeah ?

GT (coming closer and sitting on the desk): You said that you never intended for anything to happen, or for it to go anywhere, but you wanted to go on a date anyway. Just to remember. What did you want to remember ?

AMB: I don't know, umm, staring into the eyes of an eighteen year old, maybe.

GT: One of the things about being married, I guess, you don't get that date high, that little... you know...

AMB: High.

GT: Umm.. It doesn't mean anything, it's just a little...

AMB: Affair.

GT: It is not an affair !

AMB: Georgia, it was a version of one ! Two people communicate their mutual interests, smiling at each other, dancing...

GT: He's not ! As far as he's concerned, he's there with you, Ally...

AMB: He was not ! He's doing exactly what you're doing, and it's... it's wrong.

GT: Nothing is happening ! I would never, you know I wouldn't !

AMB: I do. But I also know that Billy going off to look at mud wrestlers is less of an offense than what's going on here !


Court room. Jack Clooney testifying.
NP: You were a lawyer ?
JCl: I still am a lawyer. I just kind of practice on the side.

NP: What do you do for a living ?

JCl: I'm a dancer.

NP: A dancer ?

JCl: I work at the Squat and Gabble. It's a male strip club.

NP: You strip ?

JCl: I do.

RB: Excuse me, what's the relevance here ? Squat and Gabble isn't even in this neighborhood, it's nothing to do with this case.

NP: You're free to disregard him if you don't think he's relevant.

Judge: Speed it up.

NP: Why dance instead of law ?

JCl: Well, I make great money and I enjoy it. I love dancing, and, well, I'll be honest. I get a kick out at the way the women respond. It's not something I want to do forever, but for now, it's...

NP: But don't you find it degrading ?

JCl: No.

NP: Women bothering you ? I mean, what if I was to say that all I wanted for to cover every inch of your body with my tongue and make love till I dehydrate. Wouldn't you feel like a victim ?

JCl: I'd get over it.


Court house corridors.
AMB: That was kind of a stunt, don't you think ?
NP: The point is, a man, a lawyer, did any of us look at him as a victim ?

AMB: That's not the same !

LW: I like stunts.

NP: All right, we give our final statements after recess and then we're done. I want Richard Fish to do it.

GT and AMB: What ? Why ?

NP: We have an hour. I'm gonna go get him. (she and LW leave)

RB (coming up behind her): Ally ?

AMB (startled): Hey Ray !

RB: Can I steal you a sec ?

AMB: Sure.

RB: Listen, I'd love to see you again.

AMB: Really ? Oh, oh, oh, look, Ray, I'm gonna have to pass on that. I mean you're a great guy, and you seem fun, but under the circumstances, you being opposing counsel... I hope you understand.

RB: I don't, actually, Georgia led me to think that...

AMB: Georgia's been doing a little too much leading, lately. I think...

RB: Okay. (he leaves)

GT (coming to see AMB once RB is gone): What did you tell him ?

AMB: Just that I hope he wasn't feeling degraded as a result of your fantasies...

GT: What ?

AMB: Kidding !

GT: What did you really say ?

AMB: Just that I'm not gonna date him. (she leaves)


RF's office. NP is in there. He's at is desk.
RF: Me ? Why me ?
NP: Mud wrestling is a guy's thing, that's why. End of the day we need a guy to get up and explain it !

RF: I haven't been in on the case, you should...

NP: I don't get it ! No woman does. You went there, you wrestled, from what I gathered you had a good time. (RF giggles) The judge is a man, I need somebody who speaks his language to get up there for the final push. Just speak from that thing inside you, that thing inside all men which makes a man a man !

RF: The dumb stick ?

NP: Exactly !


Court house. GT and RB bump into each other.
RB: Georgia !
GT: Hi !

RB: I hear Fish is closing. What's up with that ?

GT: Oh, don't ask me !

RB: That's all for today I'm losing, Ally just said no to a date !

GT: Yeah, I heard.

RB: I thought you said she was interested ?

GT: Umm, can... (they move to a corner) I actually think she was. But then she figured that so was I.

RB: What ?

GT: Not interested, interested, like I'm interested in pursuing something interesting, but... It was fun being in your company again, and.. Ally figured I was setting the two of you up for my own...

RB: Were you ?

GT: Not on purpose, but...

RB: I mean, I had fun, I must say, I'm not sure Ally had anything to do with it.

GT: We should probably get in there.

RB: The problem was, we never kissed. It's the kind of wonder that can battle through time, I'm sure if we had kissed...

GT: We wouldn't wonder. And you'd just be opposing counsel in a bad tie.

RB: Yeah.

GT: Umm.

RB: Besides you're happily married.

GT: Very. (they get closer, AMB sees them from the other side of the corridor, she hears an alarm go off, and she rushes towards them)

AMB: Whoa, whoa, hey ! Hi ! Hey, we're back in for closings.

GT: We were just going in.

AMB: Oh, here comes our secret weapon.

RF (coming in with LW and NP, hearing the bad bells): I hear the bells, I'm ready.

LW: You better be !

NP (to GT): Come on !

AMB: Is everything okay ?

GT: It's fine !


Court room. Closings.
RB: It's a free country. Women should be free to dance naked. Men should be free to go watch, people like Miss Woo should be free to run such a business. It's a free country. Problem is, you can't be free without a quality. You can't be free under oppression, and these places, strip club, mud wrestling, whatever, they do foster the notion that women are sex objects, they do reduce women. And it's that stigma that contributes to oppression against women, violence against women, and gender inequality as a whole, and no community should be forced to put up with that.
RF: Frankly, I'm tired of this equality thing. I'd like to see a woman walk around all day with testosterone, see how she likes that. (bad bells) Your Honor, as my pretty client told you, God punished man by giving him a taste of Pandora's... umm... and we were left weaker for it. Imagine, if you will, I do every day, the breast. Is there anything particularly aesthetic about a lump with a nipple that will cause a man to jeopardize his marriage, his business, his presidency ? Two guys'd be sitting sharing a pizza, a ninety year old woman passes by, huge breasts, hanging over her walker, and they'd go "Check out those !".

Judge: Mister Fish, what does this got to do with a (RF says it at the same time) mud-wrestling club ?

RF: I'll tell you. Once a man hits puberty, he gets the sense he'll forever be part idiot It's debilitating, it hurts. These strip clubs, you go, you look around, you see the women, and then you see all the men, and you realize you're not alone ! The room is full of idiots ! It makes us feel better !

Judge: And that's important ?

RF: To be honest, yes. It's liberating. You grow up hiding in your closet with a flashlight, a copy of Playboy, trying not to get the pages sticky, you wonder if you're some kind of deviant, fear being a pervert, it can drive you to be isolated, perhaps anti social, you don't fit in, you go to work at the post office, you just don't belong, you're different, the insecurity festers into neurosis, all the while, you're normal and you don't know it ! You go to this club, you see normal. These places aren't just sex shops, they stand to preserve our mental health ! (turns around to smile at the women on the defendant's table, hears the bad bells again, he's happy with himself)

(cut to later)

Judge: I think the scientific word for these establishments would be silly. But unfortunately, we use sex to sell almost everything these days, television, movies, diet Coke. Night clubs feature comedians telling graphic sex jokes, many using violent sexual humor. The dramatic movies depict naked exquisite sex, the comedies show semen dripping from ears ! I think what's upsetting everybody is not that these clubs fail to reflect community standards but more that maybe they do.

LW (getting up): Could you just cut to it and say that I've won ?

Judge: Miss Woo, as much as this pains me, you win.

LW: I'm so pleased !

(RF hears the bells again)


The bar. Vonda sings "One Fine Day".
RF and LW walking through the crowd.
RF: Maybe we should go to your club and celebrate there ?

LW: Please ! It's disgusting, and I'm not happy you wrestled.

EV, RR, AMB, and GT at a table.

RR: Where's Georgia ?

AMB: She went to the court's office to get the papers. (to BT) You wanna dance ?

BT: Sure ! (they go)

Dance floor. NP and JC dancing.

NP: Sorry about your bowl.

JC: There'll be others.

NP: I was very proud of you, you went undercover. You would have made a great spy.


Court office. GT waiting for an elevator. RB comes up.
RB: Georgia !
GT: Ray ! You're still here ?

RB: Going home. Bad day I guess. Lost my case... Ally...

GT: Yeah. (they get into the elevator)

RB: You know, of all the bad dates I've had in my life, you were the one that I... well, we really didn't have anything in common.

GT: Not that I remember. It would have been just...

RB: Physical.

GT: Umm.

RB: So you're really happy ?

GT: Very.

RB: I wish once we'd...

GT: Oh...

RB (leaning to pull the Stop button): Georgia, nothing had in a little go nowhere.

GT: What are you doing ?

RB: One kiss.

GT: We can't !

RB: Not to mean anything, just to know... to know what it would have been like.

GT: I think we can guess what a kiss would feel like Raymond, they're all pretty much the same.

RB: Yeah, you're right. (he presses the button to go)

GT (pulling the stop button): Going nowhere ?

RB: Right ! (they lean over and almost kiss but GT pushes the button - the elevator starts again and RB pulls the button and leans closer)

GT: I can't !

RB: Okay ! (they almost kiss and they hear a sound)

GT: Oh, I guess we hit ground.

RB: Yeah.

GT: Good night !

RB: Good night !

GT leaves and does not look back.


End Credits.

Kikavu ?

Au total, 38 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

bloom74 
24.02.2021 vers 09h

Elisea2017 
26.08.2020 vers 11h

parenthese 
02.05.2020 vers 12h

Emmalyne 
03.10.2018 vers 20h

LinoaSmile 
16.05.2018 vers 12h

u2pop 
17.03.2017 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Ally McBeal de retour sur TMC tous les jours à 11h55

Ally McBeal de retour sur TMC tous les jours à 11h55
Depuis le lundi 4 janvier, la série est rediffusée tous les jours sur la chaîne TMC à...

Ally dans la course sur The X-Files !

Ally dans la course sur The X-Files !
Ally va devoir défendre son titre d'avocate si elle souhaite intégrer le prestigieux Service des...

Sondage sur Karen Sisco

Sondage sur Karen Sisco
Sur une idée de Elyxir, le quartier Karen Sisco vous propose un nouveau sondage et Ally McBeal fait...

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island
Bobby Cannavale apparaîtra dans le drame Once Upon a Time in Staten Island réalisé et écrit...

Josh Hopkins | Whiskey Cavalier arrive sur TF1

Josh Hopkins | Whiskey Cavalier arrive sur TF1
L'acteur Josh Hopkins est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, 13.04.2021 à 16:05

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, vous pouvez rattrapez les thèmes précédents, n'hésitez pas à passer voir le Docteur Who

swceliikz, 13.04.2021 à 19:52

Hello, nouvelle PDM sur le quartier d'All American

ShanInXYZ, Hier à 16:47

L'animation Happy Birthday to Who arrive sur le quartier Doctor Who, est-ce que vous connaissez bien les acteurs de la série ? A vous de jouer

ShanInXYZ, Hier à 16:47

et on continue de Voyage au centre du Tardis, en abordant la saison 12, on attend vos photos

choup37, Aujourd'hui à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site