VOTE | 83 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#204 : C'est la fête

Le rédacteur en chef d'un magazine féminin a été licencié à cause de ses prétendues convictions religieuses. Ally et Georgia sont en charge de l'affaire, mais la tenue d'Ally pourrait bien lui attirer quelques soucis ...

 

Popularité


3.33 - 3 votes

Titre VO
It's my party

Titre VF
C'est la fête

Première diffusion
19.10.1998

Première diffusion en France
09.03.1999

Plus de détails

Réalisation : Jace Alexander | Ecriture : David E. Kelley

Guest stars : Albert Hall (Juge Seymore Walsh), John Ritter (George Madison), Shawn Michael Howard(Ben), Claudette Nevins (Ms. Hollings).

Prologue.

Scènes des épisodes précédents.
 
 

Appartement de Ally McBeal et Renee Radick - Le salon.
Sont présents: Ally McBeal et Renee Radick.

AMB danse avec beaucoup d'entrain sur Superfreak (interprétée par Ricky James). Elle mime le chant des paroles. RR entre dans la pièce et arrête la musique. AMB continue de danser avant de se rendre compte que la musique est arrêtée. Elle s'arrête et remarque RR.
RR: Qu'est-ce que tu fabriques ?
AMB (essoufflée): Je.. je m'entraîne pour notre fête. Une fête c'est pas une fête si on danse pas. Ce serait un flop si personne ne dansait. Et je tiens à ce qu'on ait la réputation de faire des fêtes branchées.
RR: Je vois. Mais dis-moi, pourquoi est-ce qu'il faut que tu t'entraînes ?
AMB: Ca fait des mois que je n'ai plus dansé.
RR: Qu'est-ce que tu racontes ? On danse trois fois par semaine.
AMB: Hein ?
RR: Au bar.
AMB: Oh. Mais ça, ça a rien à voir. Au bar on ne danse pas vraiment.
RR: On fait quoi alors ?
AMB: On fait semblant. Non, au bar on est juste des marionnettes en mouvement. Regarde.
AMB met en route la musique (Please Mr Postman interprété par The Marvelettes) et commence à se déhancher sur le rythme.
AMB: Tu vois là, je me déhanche en rythme et j'attends qu'un mec me remarque.
RR: Je vois oui.
AMB (chantant): Hey everybody look at me, I'm as cute as cute as can be. I'm just dancing, swarming around... Ohh (elle arrête de chanter et éteint le poste d'où provient la musique ) C'est pas de la danse. Danser c'est, c'est faire l'amour avec la musique, c'est perdre totalement conscience de la présence des autres. C'est comme si tout d'un coup tu étais toute seule au monde.
RR: Ce qui nous ramène à ma question. Pourquoi est-ce qu'il faut que tu t'entraînes ?
AMB remet le poste en marche (Superfreak interprété par Ricky James). RR passe devant elle en la regardant amusée et sort de la pièce. AMB mime les paroles.
 
 

Générique.Cabinet Cage / Fish - La cage d'ascenseur.
Est présente: Ally McBeal

AMB est en communication téléphonique (via un mobile) avec RR. Elle tient un café capuccino dans une main et son portable dans l'autre.
AMB: Billy, Georgia, John et Elaine un point c'est tout. Il faut que j'invite Nelle mais je le ferais au dernier moment et Richard va sûrement amener son double menton du mois. (la sonnerie de l'ascenseur retentit). Oh je te laisse, je te rappelle tout à l'heure.
AMB raccroche, range son téléphone dans sa poche et sort de l'ascenseur.
 
 

Cabinet Cage / Fish - Devant l'ascenseur.
Sont présents: Ally McBeal et George Madison.

AMB sort de l'ascenseur avec son café capuccino à la main alors que GM passe devant. Ils se percutent, AMB pousse un cri de surprise et GM se retrouve avec de la crème sur la cravate.
AMB (confuse): Oh je suis désolée, je vous ai taché en plein milieu.
GM (souriant): Vous m'avez touché exactement où je voulais.
AMB (confuse): Je... je suis vraiment désolée.
GM: Ca ne fait rien et en plus je ne serais pas confus d'avoir une tache puisque c'est vous que je viens voir.
AMB: Quoi ?
GM: Je suis George Madison, votre client de 9h00. Je suis en avance.
AMB: Vous... Oh.. oh quelle joie de vous connaître, je suis une fan. Je lis votre magasine religieusement enfin je le lisais avant que... (gênée) euh... euh... avant...
GM: Que je sois viré, vous pouvez le dire. C'est Elaine qui m'a conseillé d'attaquer bien que je ne sois pas trop client de ce genre de chose mais...
AMB: Elle a raison, vos droits ont été bafoués. Euh... donc ?
GM: Je pourrais peut-être aller me nettoyer un peu.
AMB: D'accord.
GM: Où sont les... ?
AMB: Oh euh...
AMB lui montre la direction.
GM: Merci.
AMB le regard partir vers les toilettes et le*èche un peu de crême de son café.
 
 

Cabinet Cage / Fish – La salle de conférence.
Sont présents: Elaine Vassal, Richard Fish, Georgia Thomas, Billy Thomas, John Cage et Ally McBeal

Sur la table ovale se trouvent des capotes avec des emballages de différentes couleur sur lesquels des mots sont inscrits. AMB entre dans la salle alors que EV présente sa dernière invention.
EV: Je crois que c'est ma meilleur invention. Mais, même si je me fais des millions, soyez sûrs que je travaillerais toujours là.
AMB voyant l'attroupement debout devant la table tente de voir ce qui se passe.
AMB: Qu'est-ce qui se passe ?
GT: Elaine a inventé des capotes personnalisées.
AMB: Des quoi ?
EV: Et de couleur vive comme vous pouvez le voir avec un petit mot personnel sur le côté.
BT: Un message ?
EV: Qu'on peut lire en le déroulant. J'en ai fait faire un exemplaire pour chacun de vous. Richard, vous c'est "passons"; c'était incontournable. John, "je profite du moment". Georgia, "faut pas se faire de bile"; oh le jeu de mot est excellent (rire, BT sourit). Oh et sur la mienne il y a "revenez souvent". Je ne suis pas sûre de le garder celui là, je ne voudrais pas être vulgaire. Oh et pour Ally c'est parfait.
EV tend un préservatif à AMB que cette dernière prend et en lit le message.
AMB (étonnée): "Prenez un numéro" ?!?!
EV: C'est génial, non ?
AMB: Non. "Prenez un numéro" !!!
EV: Ben parce que parfois vous les collectionnez.
AMB (choquée): Ca alors, c'est la meilleure celle là. Mais c'est pas vrai du tout.
RF: Y'a pas de honte.
Tout le monde semble la contredire.
AMB: Non, non, non. C'est vrai que j'embrasse souvent. Mais par contre je ne couche pas. Enfin c'est rare.
JC: Je suis troublé par mon slogan. Euh...
GM entre dans la salle.
GM: Bonjour.
EV: Salut George. (elle le prend par la main et l'amène au milieu de tout le monde) Les amis voici George Madison, rédacteur en chef à Femme Magazine. (à GM) Eux ce sont des avocats.
GM: Salut.
EV: Ca va ?
GM: Ouais.
GM et EV s'embrassent (sur la bouche). AMB semble choquée qu'EV sorte avec GM.
RF: Je me présente, Richard Fish.
GM et EV arrêtent de s'embrasser.
GM: Enchanté.
RF: Ally et Georgia traiteront votre affaire. Je pense que les femmes trouveront mieux les arguments.
GM: Génial.
EV (à GM): J'étais en train de leur montrer ma nouvelle invention.
GM (aux autres): C'est fabuleux hein ?
BT prend un préservatif et le montre à EV.
BT (à EV): Et celle là, "Attention femme piquante" ?
EV: Oh c'est celle de Nelle. (à GM) Et celle-là c'est la tienne mon chéri.
EV donne un des préservatifs à GM.
GM: Ha "belle étalon". (rire, à EV) Qui te l'a appris ?
EV: Si ils pouvaient voir ça hein mon chéri.
 
 

Cabinet Cage / Fish - Les toilettes mixtes.
Sont présents: Ally McBeal et Georgia Thomas.

EV et GT entrent ensemble dans les toilettes en discutant.
GT: C'est son petit ami tu crois ?
AMB: J'en sais rien.
GT: Il est beau dit donc.
AMB: Il est superbe. C'est quoi le truc ?
GT: Comment ça le truc ?
AMB: Il est bien trop beau pour être avec elle. Oh... il est marrié.
GT: Il a pas d'alliance.
En discutant GT se dirige vers une des cabines et AMB vers une autre.
AMB: Oh je suis pas jalouse. Je suis ravie pour elle, c'est juste que... AHHH
A ce moment AMB voit sur le rebord des toilettes une grenouille et pousse un cri de peur tout en reculant. GT la regarde stupéfaite.
GT: Quoi ?
AMB (montrant les toilettes) Là, il y a une bête. (AMB se ressaisit) Oh... oh vraiment comique.
GT qui ne s'est pas approché ne comprend toujours pas.
GT: Qu'est-ce qu'il y a ?
AMB: Quelqu'un a posé une grenouille en plastic sur les WC.
GT rigole.
AMB: Bonjour l'ambiance cour d'école AHHH.
La grenouille (c'est une vraie) viens de sauter vers AMB et se retrouve coincée dans ses cheveux. AMB pousse un cri de terreur et GT voit la grenouille dans ses cheveux mais n'ose pas s'approcher. JC entre dans les toilettes.
JC: Oh Stéphanie, Stéphanie, Stéphanie. Non, non, non, n'ai pas peur je suis là ma chérie.
AMB: Là dans mes cheveux, elle a fait pipi ?
JC: Allez viens Stéphanie, (JC retire la grenouille des cheveux de AMB avec délicatesse) voilà.
AMB: Oh. Stéphanie ? C'est ridicule !
JC: Oh je ne comprends pas, elle s'est échappée de l'aquarium.
GT: Tu as apprivoisé une grenouille ?
JC: Euh... euh... elle est très intelligente. Non, surtout pas de commentaires.
GT: Oh non. Mais loin de moi cette pensée hein je ferais pas de commentaires; c'est juste que...
JC: Je suis amateur de reptiles. Des spécialistes viennent la voir la semaine prochaine alors pour qu'elle n'ait pas peur je... je l'habitue au monde extérieur.
GT fait signe qu'elle comprend. JC met la grenouille près de son cou.
JC (à Stéphanie sur son épaule): Elle est sage hein... sage... (JC la prend dans la main) c'est bien.
GT et AMB se regardent. Et AMB renifle ses cheveux à la recherche d'une odeur suspecte.
 
 

Cabinet Cage / Fish - Le bureau de Ally McBeal.
Sont présents: George Madison, Georgia Thomas et Ally McBeal.

GT et AMB interrogent GM pour prendre connaissance des raisons de son renvoi.
GM: Un jour vous êtes le plus grand rédacteur en chef et le lendemain vous êtes viré comme un malpropre.
GT: Et pour quelle raison ?
GM: La religion.
GT: C'est vraiment pour ça ?
GM: Malheureusement oui. Des gens bien intentionnés ont fait un article sur moi dans le Time Magazine. Je suis baptiste et ils ont cru bon de l'écrire et pour éviter les problèmes, la directrice m'a viré.
AMB: Elle vous a mis à la porte pour une histoire de religion ?
GM: Les baptistes n'ont pas des idées très progressistes en ce qui concerne la condition féminine et Catherine pense que ma présence au sein de son équipe risque de mettre en péril son magazine. Elle m'a mis à la porte uniquement parce qu'elle a peur de ce qui pourrait se dire.
GT: Si nous déposons une requête ex-parte nous pourrions agir dès aujourd'hui.
GM: Et le juge pourrait la forcer à me réintégrer ?
AMB: Les juges n'aiment pas faire ça mais qui sait, vous avez un très beau fessier.
GM (étonné): Euh..
AMB: Dossier. (AMB s'imagine en train de devenir toute rouge)
 
 

Cabinet Cage / Fish - Le bureau de John Cage.
Sont présents: John Cage et Richard Fish.

JC regarde sa grenouille (Stéphanie) dans le container.
JC: Elle a des pattes très musclées et elle aurait très bien pu soulever le couvercle.
RF: Depuis combien de temps tu l'as ?
JC: Ca fait 6 ans.
RF: 6 ans ? John, tu n'as jamais fait plus de 3 ans avec une femme et ça fait 6 ans que...
JC: Ah.. Tu voulais me demander quelque chose ?
RF: Oui. T'en es où avec Nelle ?
JC: Comment ça ?
RF: Euh... Eh bien vous êtes proches.
JC: Nous sommes proches de loin, oui. Je ne veux pas brusquer les choses, comprends tu ?
RF: Je comprends mais tu lui parles de temps en temps non ?
JC: Parfois; ça m'arrive oui. Mais mon tampon répétiteur s'ankylose et j'ai du mal à me souvenir des conversations...
RF: Ton tampon répétiteur ?
JC: Euh oui c'est ça. Mon tampon répétiteur ou la partie du cerveau qui transforme les souvenirs à cour terme en souvenirs à long terme. Et mon tampon s'ankylose en sa compagnie.
RF: Ah je vois. Euh la prochaine fois que tu parles à Nelle, tu peux, en douce, euh lui demander si... si Ling m'aime bien ?
JC: Tu es sorti avec elle trois soirs !?!?
RF: Je sais mais voilà, à chaque fois que j'essaye de l'embrasser elle me tend sa joue.
JC: Ah peut-être qu'elle n'ose pas.
RF: Ling ? Ah oui, la petite fleur de Lotus.
JC: Hum.
RF prend le vivarium de la grenouille et regarde Stéphanie.
RF: J'ai peut-être pas tout compris.
JC: Essaye les cloches, peut-être tu sais.
RF entend les cloches mais arrête aussitôt.
RF: Je ne crois pas que ça le fera. Essaye de parler à Nelle si tu peux, je pense que c'est mieux.
JC: Tu es très accroché hein.
JC tente de récupérer le vivarium. RF le tient fermement.
JC: Richard ?
RF laisse JC récupérer le vivarium.
RF: Excuse-moi.
 
 

Tribunal – Une salle de tribunal.
Sont présents: George Madison, Ally McBeal, Georgia Thomas, Juge Seymore Walsh, Mme Hollings, Maître Henry Nixon et la cour.

Affaire George Madison contre Mme Hollings. George Madison est représenté par Georgia Thomas assistée de Ally McBeal. Mme Hollings est représentée par Maître Henry Nixon.
HN et GT debout exposent à SW le dossier.
GT: Son renvoi est dû à sa religion, c'est de la pure discrimination.
HN: Il est inconcevable que le rédacteur en chef d'un journal féministe pense que la place d'une femme est aux fourneaux.
GT: Mon client n'a jamais dit ça. Personnellement, il pense...
SW (à HN): Attendez une seconde. Donc vous dites qu'il a été mis à la porte parce qu'il est baptiste ?
HN: Ce n'est pas ça M. le juge.
SW: Ma question est simple, oui ou non ?
HN: La réponse se trouve entre le gris clair et le gris foncé.
Sur le banc du plaignant, GM parle à l'oreille de AMB.
SW: Oui ou non ? Je ne vous parle pas de couleurs.
HN: Laissez-moi vous éclairer sur la religion baptiste M. le juge. Les baptistes obéissent à certaines règles dont une qui dit que les femmes doivent se soumettre à la domination de leur mari; qu'elles n'ont pas le droit à la parole. Alors si vous adhérez à ces aberrations religieuses parfait c'est votre choix mais n'en faites pas état publiquement.
AMB se lève.
AMB: Si... si je puis me permettre, les baptistes n'obéissent pas tous aux mêmes règles...
SW: Je ne m'intéresse pas aux doctrines religieuses. Quel est le point de vue de cet homme ?
AMB: Il est pour l'égalité.
HN: Il ne peut pas aller à l'encontre de ses croyances religieuses, enfin.
SW: J'interrogerai chacune des parties. Mme Hollings en premier, puis j'entendrais M. Madison. Pour l'instant je désire voir Mlle McBeal en privé; et seulement Mlle McBeal. Ajourné.
AMB (à GT): Pourquoi ? Qu'est-ce que j'ai fait de mal ?
 
 

Tribunal – Le bureau du juge.
Sont présents: Ally McBeal et le juge Seymore Walsh.

SW ouvre la porte et entre suivi de Ally McBeal.
SW: Asseyez-vous, si vous le pouvez.
AMB: Je vous demande pardon ?
SW s'assoit. AMB aussi.
SW: Dans mon tribunal, comme dans tous les tribunaux, il y a une tenue à respecter. Les gens de loi sont là pour voir et juger les comportements anormaux. L'obscénité en est un et on le juge quand on le voit. Je vous interdis de vous représenter devant la cour avec une jupe aussi courte. Ce sera tout.
AMB (consternée): Vous... (elle se lève) vous n'avez pas le droit.
SW: C'est ainsi ! Vous croyez que je plaisante ?
AMB: Euh j'espère que oui.
SW: Ce sera le seul avertissement.
 
 

Cabinet Cage / Fish - Le bureau de Richard Fish.
Sont présents: Richard Fish, Georgia Thomas, Billy Thomas, Ally McBeal et George Madison.

RF est assis à son bureau, BT est debout derrière lui, GT et GM sont assis en face d'eux. Ally McBeal est debout.
GT: Je ne crois pas qu'on puisse faire appel.
AMB: C'est incroyable, ce n'est pas à vous les mecs qu'il parlerait en termes vestimentaires.
RF: Nos jupes sont plus courtes.
AMB: Très drôle.
RF: Passons.
GT: C'est pas un drame. Mets des jupes plus longues dorénavant.
AMB: Il n'est pas question que je cède.
BT: Il s'agit du juge Walsh, tu n'as aucune chance de gagner.
AMB: Je m'en fiche, il a tort.
RF: C'est une forme batarde de discrimination sexuelle, je te comprends.
AMB: Ca alors ?
RF: A ta place demain je mettrai un jean bien serré. Personne ne vire un joli cul.
GT et AMB: Richard !
RF: Quoi ?
BT (à AMB): Ecoute, OK admettons que tu aies raison et qu'il ait tort.
AMB: Il a tort !
BT: D'accord. Mais ton but c'est que ton client retrouve son travail. Et si tu mets le juge de mauvaise humeur, c'est lui qui risque de payer l'addition.
GM: Je suis d'accord pour prendre le risque.
RF: Excusez-moi ?
AMB: Quoi ?
GM: C'est injuste. Je regrette (il se lève), il n'a pas à lui imposer une façon de s'habiller.
AMB: George, ne renversez pas les rôles ça n'est pas à vous de monter sur moi... au créneau. Vous n'êtes pas là pour monter au créneau.
GM: Je trouve cette tenue parfaite, j'aime. Et je montrai au créneau.
AMB s'imagine sauté sur GM, les jambes autour du cou de celui-ci.
AMB: C'est très gentil.
GM sourit.
 
 

Cabinet Cage / Fish - La grande salle.
Sont présents: John Cage et Nelle Porter.

NP se déplace alors que JC la regarde de l'étage (la bibliothèque). Elle discute avec des collègues. Lui s'imagine avec elle (plus tard) ils ont deux enfants (un garçon qui ressemble à lui et une fille qui ressemble à NP) et elle est enceinte du troisième. Tout en la suivant des yeux il avance. Il ne voit pas les marches et tombent dans les escaliers jusqu'aux pieds de NP. NP est stupéfaite.
JC: Ce n'est qu'un petit vertige.
L'ascenseur s'ouvre, AMB en sort et vient vers NP.
AMB: Euh Nelle, je fais une petite fête demain soir et bien sûr, vous êtes invitée. Mais vous êtes certainement prise ?
NP: Non, je n'ai rien de prévu.
AMB (déçue): Oh génial. Vous pouvez venir, c'est super.
NP: Avec joie. C'est vrai, ce n'est pas tous les jours qu'on a une invitation comme celle-là, n'est-ce pas ?
AMB: Oh c'est vrai c'est pas tous les jours. (GT arrive avec GM) Euh les amis sont les bienvenus si vous n'avez pas envie de venir seule.
NP: D'accord. Je suppose que Billy est déjà pris. (elle regarde les réactions de AMB et GT). Je rigole.
NP s'en va.
AMB (à GT): Il y a du bon là-dedans, on devient copines grâce à elle.
 
 

Tribunal – Une salle de tribunal.
Sont présents: George Madison, Ally McBeal, Georgia Thomas, Juge Seymore Walsh, Mme Hollings, Maître Henry Nixon et la cour.

SW n'est pas encore là, AMB, GT et GM discutent en murmurant.
AMB: Je devrais peut-être me changer. Si je le fais c'est pas pour lui.
GM: Ne le faites pas pour moi.
GT: Ce serait peut-être beaucoup plus sage. C'est bête de se mettre à dos le juge.
GM: Vous n'avez qu'à vous cacher derrière la table, Ally. Croyez-moi, quand cette femme aura fini son histoire, il ne pourra pas faire autrement que de me réhabiliter même s'il trouve votre jupe trop courte.
OC: La cour !
Tout le monde se lève. AMB se cache tant bien que mal derrière la table. Elle essaye de baisser sa veste. Le juge(SW) tente de voir si AMB a tenu compte de son injonction. Il s'assoit.
OC: Vous pouvez vous asseoir.
Tout le monde s'assoit.
SW: J'entendrais d'abord Mme Hollings.
 
 

Cabinet Cage / Fish – La bibliothèque à l'étage.
Sont présents: Ling Woo et Nelle Porter.

LW: En un mois elles ne peuvent pas toutes te détester ?!?!
NP: Toutes les femmes me détestent ici.
LW: Et alors, ça ne devrait pas te toucher à ce point. N'oublie pas une chose, la plus grande preuve de réussite c'est de ne plus pouvoir compter ses amis.
NP: Et alors ?
LW: Et alors ? Tu es la meilleure donc plus elles te détesteront plus elles te colleront.
RF passe la tête de derrière une étagère.
RF: Ling, vous avez une seconde ?
LW: Je suppose.
LW le rejoint à l'écart.
RF: Euh... euh, voilà euh.. , Ally organise une.. une petite fête demain soir, ça vous dirait de venir ?
LW: En tant que fiancée ?
RF (il entend les cloches): Oui c'est ça.
LW: D'accord.
LW s'en va.
RF: Ah (il entend à nouveau les cloches).
 
 

Tribunal – Une salle de tribunal.
Sont présents: George Madison, Ally McBeal, Georgia Thomas, Juge Seymore Walsh, Mme Hollings, Maître Henry Nixon et la cour.

MH est interrogée par HN.
MH: Je me moque que ce soit inspiré des écritures, un message qui prône la supériorité de l'homme sur la femme est insoutenable.
HN: Même si c'est un point de vue religieux ?
MH: Dites plutôt que c'est un point de vue totalement raciste. C'est facile de rabaisser la femme sans se faire de mal puisque c'est la parole de Dieu. Nous sommes un magazine féministe, de quoi aurait-on l'air avec un rédacteur en chef qui tolère ce genre de propos ? Mieux encore, qui les soutient.
HN: Il se défend de les soutenir.
MH: La plupart des membres du Ku Klux Klan se défendent de détester les blacks. Excusez mon cynisme.
HN passe la main à AMB qui pose les questions en restant assise.
AMB: Vous comparez des membres baptistes aux gens du Ku Klu Klan ?!?!
MH: Ce que je pense, c'est que parfois le silence est criminel. Il ne changera pas de religion et je ne perdrais pas mes lecteurs.
AMB: Vous n'avez jamais entendu M. Madison dire qu'il pensait que la femme devait se soumettre à l'homme, oui ou non ?
MH: Non.
AMB: Donc il n'a pas été mis à la porte pour ce qu'il a fait ou déclaré. Vous l'avez renvoyé à cause de ce qu'il est.
MH: Un dangereux raciste.
AMB se lève.
AMB: Vous le cataloguez de raciste en vous basant uniquement sur sa religion ?
MH: Les femmes seront victimes de la misogynie tant que des hommes comme lui existeront.
AMB: Je vois. J'aimerais que vous me répondiez clairement. Soit George Madison renonçait à la religion baptiste, soit il perdait son travail ?
MH: Exact.
SW: Pourtant il déclare être contre la notion de femme soumise.
MH: Un baptiste ne peut pas travailler pour mon magazine. Même s'il a un immense talent.
SW: Cette attitude est contraire à la loi. M. Madison, vous reprenez vos fonctions. Mlle McBeal, vous avez insulté la cours, vous êtes en état d'arrestation.
AMB: Quoi ?
SW: L'affaire est classée.
OC: Mme ?
OC entraîne AMB vers la prison.
AMB: Mme ?!?! Puisque vous me jetez en prison parce que j'ai une "tenue provocante", vous pourriez au moins avoir la décence de ne pas m'appeler madame.
 
 

Cabinet Cage / Fish - La bibliothèque à l'étage.
Sont présents: Billy Thomas, Georgia Thomas et Richard Fish.

BT: Elle est en prison ?!?!
GT: Et elle y restera tant qu'elle ne se sera pas excusée.
RF: Qu'est-ce qu'elle va faire ?
GT: Elle va annuler la fête de demain soir.
RF: Pourquoi est-ce qu'elle ferait ça ?
BT: Trop de stress Richard. Chez la femme il y a trois causes de stress: le mariage, une naissance et une fête.
GT: C'est ça marre toi bien.
BT: J'me marre pas.
RF: Bon, qu'est-ce qu'on peut faire ? Ce juge est un emmerdeur.
BT: Je vais aller la voir mais laissons la mijoter pendant une heure ou deux histoire de lui flanquer la trouille.
RF acquiesce, GT les regarde de travers. RF s'en va d'un côté, BT d'un autre. GT se retrouve seule avec ses pensées.
 
 

Prison de Boston - Une cellule.
Sont présents: Ally McBeal et George Madison.

AMB est assise sur le lit de la cellule lorsque GM arrive accompagné d'un garde.
GM: Je suppose, qu'au fond de vous, vous saviez que vous finiriez en prison.
AMB (rigolant et surprise): George ?!?!
Le garde ouvre la porte et fait entrer GM, il referme la porte et s'en va.
GM: Ally, pourquoi ne voulez-vous pas vous excuser ?
AMB: Je ne dis même pas pardon quand je suis confuse. (elle se mouche) Je suis allergique aux criminels.
GM: Je me sens terriblement honteux. Vous avez gagné, j'ai retrouvé mon travail et vous, vous vous retrouvez derrière les barreaux Quelle erreur !
AMB: Je suis une femme très dangereuse.
GM (feignant la peur) : Hou..
AMB rigole.
GM: Faites comme chez vous. (AMB s'assit sur le lit, GM en fait de même) Je ne sais pas quoi dire. En tout cas je vous remercie. Je voudrais vous sortir de là.
AMB et GM rigolent.
AMB: Vous avez connu Elaine comment ?
GM: Oh, on s'est connu au bureau des inventions. Elle venait déposer son soutien-visage et moi je remplissais des papiers pour... enfin un truc que j'avais inventé.
AMB: Qu'est-ce que vous avez inventé ?
GM: Oh rien (rire)
AMB: Si dites-moi.
GM: Et bien euh... c'est une sorte de pas frétillant.
AMB: De pas frétillant ? (rire)
GM: Vous voyez, vous vous moquez de moi. Vous rigolez.
AMB (rigolant): Non, non je ne me moque pas de vous, je suis sérieuse. Je (rire)... pas frétillant ?
GM: J'ai une hernie discale au niveau d'une lombaire et j'ai découvert qu'en faisant un certain mouvement ça me faisait un petit peu moins souffrir.
AMB: Et vous l'avez breveté, c'est ça ?
GM: Quand les chiropracteurs prescriront mon pas ça vous paraîtra moins dingue même s'il est de toute façon dingue.
AMB: Vous avez breveté un pas frétillant.
GM: Je suis fier de moi, je dois l'avouer (rire).
AMB rigole. Le garde (PO) se dirige vers la cellule accompagné de BT.
OP: Un seul visiteur à la fois donc euh...
GM (à AMB): Je me sauve. A demain alors ?
AMB: Je vous demande pardon ?
GM: A la fête, je viens avec Elaine.
AMB: Oh c'est vrai. A demain.
Le garde ouvre la grille pour laisser sortir GM et faire entrer BT.
GM: Merci encore. Vous êtes vraiment géniale.
AMB: Merci.
GM s'en va. Le long du couloir qui le mène à la sortie il est sifflé par les filles des cellules voisines.
 
 

Prison de Boston - Une cellule.
Sont présents: Ally McBeal et Billy Thomas.

BT entre dans la cellule, le garde ferme la porte et s'en va.
BT: On n'a pas mille choix, on en a deux. Ou faire des excuses, ou faire une requête au tribunal.
AMB: C'est ça que je veux.
BT: L'option des excuses seraient plus rapide Ally.
AMB: Je ne lui ferai jamais mes excuses.
BT: OK donc euh... En tant que ton avocat, je vais être obligé d'expliquer au juge pourquoi tu portes des jupes aussi courtes. Est-ce que tu le sais ?
AMB: Question de goût.
BT: Trouve autre chose.
AMB: J'ai rien à ajouter.
BT: Ally, il peut te laisser croupir pas mal de temps ici. Et même si tu sors, est-ce que tu as envie que tout le monde parle de l'avocate aux minijupes ?
AMB: Je ne laisserai pas un juge décider de ma tenue vestimentaire.
BT: Ally, en tant qu'ami...
AMB: Tu feras tout pour moi. J'te remercie.
 
 

Un restaurant à Boston – Une table.
Sont présents: Elaine Vassal et George Madison.

EV: Avec elle.
GM: Qu'est-ce que je dois comprendre ?
EV: On ne devait pas célébrer ta réintégration au magazine ?
GM: Si bien sûr, bien sûr.
EV: J'ai eu une nouvelle idée de capotes pour célébrer ce grand événement.
EV lui tend la capote.
GM: Ah oui. "Réinstalle-moi".
GM ne semble pas transporté de joie. Il semble plutôt soucieux.
EV: Ca va chéri ?
GM: Très bien. Très bien j'te jure.
 
 

Cabinet Cage / Fish – Les toilettes mixtes.
Sont présents: Georgia Thomas et Billy Thomas.

GT est devant un mirroir, BT entre.
GT: T'as trouvé ?
BT: Non, à ce sujet, rien n'a été codifié. Et la jurisprudence ?
GT: Rien du tout. Mais rien qui permette les minijupes non plus.
Une chasse d'eau se déclenche, RF sort d'une cabine de toilettes.
RF: C'est perdu d'avance, ce salaud sait ce qu'il fait. Des tas de juges nous obligent à mettre une cravate.
BT: Quelle horreur. J'arrive pas à croire qu'elle passe la nuit en prison.
Une chasse d'eau se déclenche, JC entre dans les toilettes sa télécommande à la main.
RF: Oh John, content que tu sois là. Je veux l'équipe au complet au tribunal demain.
JC: Tout le monde, c'est pas un peu trop ?
RF: Un membre de l'équipe est attaqué, toute l'équipe l'est. Il faut rester unis.
GT: Oui mais ce membre, c'est toujours Ally.
RF: Un pour tous, tous pour moi. Et puis imagine-toi à sa place Georgia.
 
 

Tribunal – Un couloir menant aux salles de tribunal.
Sont présents: Georgia Thomas et John Cage au premier rang et Billy Thomas, Richard Fish et Nelle Porter au second.

Toute l'équipe marche d'un pas décidé vers la salle de tribunal où AMB va être jugée pour outrage à la cour.
 
 

Tribunal – Une salle de tribunal.
Sont présents: Le juge Seymore Walsh, Ally McBeal, Georgia Thomas, John Cage, Billy Thomas, Richard Fish, Nelle Porter, Elaine Vassal et George Madison.

AMB est debout habillée d'une blouse orange.
SW: Vous êtes tous venus. Mais si vous avez prévu de tous vous en mêler, c'est peine perdue. La seule personne que je veuille entendre c'est l'accusée.
AMB: Moi ?
SW: Oui, vous.
AMB: Oh. Eh bien je n'ai rien préparé alors ça risque d'être très bref, très très vite fait. Je vous méprise, vous êtes un porc et on est tous désolés pour vous.
Tout l'équipe du cabinet "prend un moment".
SW (à OC): Remettez-la en prison.
NP: M. le juge (elle se lève), pourriez-vous m'écouter un instant ?
SW: Allez-y.
NP: Je pense que personne n'oublie le respect que l'on vous doit dans cette salle de tribunal. Si Ally arrivait avec un jean troué ou des baskets usées ce ne serait pas bien. Mais vous pénalisez une avocate parce que vous la trouvez un peu trop attirante et c'est injuste.
SW: Si elle met en péril la crédibilité de ce forum...
NP: Quel péril ? Pourquoi faut-il qu'une femme sexuellement attirante perde toute sa crédibilité ? C'est un préjudice. Les hommes de la profession ont la réputation d'être de vieux garçons mais je ne vois pas pourquoi les femmes auraient la même M. le juge.
SW: Personne ne vous demande d'avoir l'air de vieux garçons.
NP: Toutes les affiches, tous les magazines nous disent qu'on doit ressembler à des top-model et d'un autre côté, il faut qu'on se batte avec le refrain habituel; si elle est jolie c'est qu'elle est sûrement stupide. C'est inacceptable et je m'insurge contre ce préjudice. Je n'ai pas son courage. Si je l'avais, je ne me poserais pas de questions et (elle détache ses cheveux) je viendrais comme ça. Si je n'avais pas peur que les gens me traitent automatiquement d'allumeuse, je retirerais ma veste aussi (elle se dirige vers sa chaise, enlève sa veste et la tend à JC qui la prend). Mais les gens, hommes et femmes, tirent toujours des conclusions hatives. On le sait et on l'accepte mais pas venant d'un juge. Ce qui me rend le plus triste, c'est que vous avez vu cette femme plaider une cause, vous avez écouté ses argument et elle a gagné son procès. Et vous la jugez à cause d'une jupe trop courte. Quel est le plus important ? (elle s'assoit).
SW: Mlle McBeal, avez-vous autre chose à ajouter ?
BT, RF et GT: Non !
AMB: Juste une chose, un petit détail M. le juge.
SW (hésitant): Euh... lequel ?
AMB: J'adorerais avoir ses cheveux.
SW: Je vois. Vous êtes libre, affaire classée.
EV et GM sont contents.
 
 

Appartement de Ally McBeal et Renee Radick – Le salon.
Sont présents: Ally McBeal, Renee Radick accompagnée de Ben, Richard Fish accompagné de Ling Woo, Elaine Vassal accompagnée de George Madison, Georgia Thomas, Billy Thomas et John Cage.

EV, GT et AMB chantent en utilisant une lampe sur pied comme micro. RR et Ben les regardent. RR se déhanche sur la musique.
RR: Ally avait peur que personne ne danse (rire).
Ben: Oui ben moi j'aimerais dîner.
RR: C'est une surprise-partie.
Ben: Une surprise-partie ça commence avec des petits fours et une conversation à propos de Clinton, tu vois ? Elles, elles chantent devant une lampe. T'as pas des petites crevettes ?
RR: Non du guacamolé.
Ben: Du guacamolé ? Qui c'est qui mange ça ?
 
 

Appartement de Ally McBeal et Renee Radick – La salle à manger.
Sont présents: Ally McBeal, Renee Radick, Ben, Richard Fish, Ling Woo, Elaine Vassal, George Madison, Georgia Thomas, Billy Thomas, Nelle Porter et John Cage.

Ils sont tous assis autour d'une table. RF et AMB à un bout. Sur le côté droit de RF dans l'ordre, JC, GT, BT, Ben, RR. A sa gauche, LW, NP, EV, GM.
RF: OK, ,nous devrions porter un toast.
Ben: Je croyais qu'on mangeait ?
RR: Ben !
Ben: Je n'ai qu'une motié de toast et il est 9h00.
RF: On fête une double victoire; celle de George qui bosse à nouveau et celle d'Ally qui a gagné le droit de porter ses jolies jupes qui font notre bonheur. Hip hip hip.
Tous: Hourra
Ben: J'ai une question. Pourquoi on célèbre le fait que vous soyez habillée, à poil c'est mieux.
RR: Ben !
Ben: Qu'est-ce qu'il y a ?
AMB: Tout va bien Ben ? Une femme a le droit à son individualité. Vous êtes d'accord je suppose ?
Ben: Bien sûr mais... ce soir, ce qui couvre votre individualité c'est un truc qui s'appelle serviette.
RF: Si on changeait de conversation ? Ling, pourquoi tu es toujours smart ?
LW: C'est pour la hauteur.
RR: Pourquoi ? Comment ça la hauteur ?
LW: Je travaille dans une usine pleine d'hommes, je suis leur patron. Il faut qu'ils aient confiance en moi, qu'ils me trouvent belle. Ce vin est infecte.
GT: Et pourquoi jouer la provoc' ?
LW: Pour leur pénis, il faut que je les fasse bander aussi.
Ben: C'est bizarre comme conversation.
Tous: Ta gueule.
BT: C'est drôle, tout le monde pense que les mecs sont racistes. Je crois que les femmes le sont beaucoup plus que nous encore.
AMB et RR: Pourquoi ?
BT: Parce que vous, les femmes, vous pensez que quand on bande pour vous on ne voit plus clair.
RR: C'est vrai.
NP: Je voudrais savoir un truc. Un mec voit une super gonzesse, il la pense forcément stupide mais il la saute. Est-ce que les hommes sont attirés par la stupidité ?
RF: Oui.. (à LW) Tenez... excepté... des brocolis ?
BT: Ce n'est pas drôle.
AMB: Ah non, non, c'est triste.
AMB, GT et RR rigolent, BT se lève.
BT: Vous savez quoi ? Je déteste ce genre de conversation et j'ai honte d'être ici. J'ai l'impression d'être au milieu d'un troupeau de buffles et la prochaine fois, je crois que je resterai chez moi pour protéger mon individualité.
Ben (rire): Ca c'est un mec.
AMB (à BT): Qu'est-ce que tu as dit ?
BT: Tu as compris.
La conversation crée une tension, plus personne ne parle. BT se rassoit mais la conversation est au plus bas. RF tente de changer la situation.
RF: On passe à quoi maintenant ?
EV: Vous savez ce que je trouve drôle ? On doit s'habiller d'une certaine façon pour plaire à un homme mais une fois que c'est fait, il ne veut plus qu'on s'habille comme ça.
AMB: Pourrait-on changer de sujet Elaine ?
EV: Je voulais détendre l'atmosphère, rendre le climat moins hostile.
AMB (essayant de se convaincre): Il n'est pas hostile, il est calme parce que tout le monde apprécie ce fichu repas.
GM: Puis-je faire une remarque en tant que personne extérieure ?
Ben: Bonne chance.
Tous: Ta gueule.
Ben: Tu vois ?
GM: Voilà, je sens beaucoup de tension autour de cette table et... et ca ne peut pas être à cause d'un jupe.
Ben: Ca, quand on sert le repas trop tard c'est toujours...
GM: Ben, je pense sincèrement que vous devriez la fermer. Voilà ce que je pense au sujet de ce qu'a dit Nelle aujourd'hui, elle a raison. Ce doit être terrible de toujours faire attention à ce que l'on porte, de toujours avoir peur d'être prise pour ce que l'on n'est pas. Et nous, les hommes, on en a marre aussi de n'être vu que comme des paquets de testostérones.
RF: Ca y'est c'est fini ? Je ne suis pas du tout d'accord.
GM: Eh bien faites nous part de votre opinion Richard.
RF: C'est simple: "mâle, femelle, frictions".
GM: C'est à dire ?
RF: "friction, friction, friction, orgasme" Fishism. On danse ou pas ?
 
 

Appartement de Ally McBeal et Renee Radick – La cuisine.
Sont présents: Ally McBeal et Billy Thomas.

AMB est en train de découper une pastèque pour en faire un récipient. BT entre dans la cuisine et se dirige vers le réfrigérateur quand AMB l'apostrophe.
AMB: Tu regrettes ce que tu as dit je suppose ?
BT: Moi ?
AMB: Oui toi. J'ai l'impression d'être au milieu d'un troupeau de buffles. Depuis quand est-ce que tu sais que les mecs sont des bêtes ?
BT se rapproche de AMB. AMB retire le haut de la pastèque.
BT: Tu sais ce qui commence à m'inquiéter Ally ?
AMB: Non, quoi ?
BT: Peu importe.
BT se dirige vers la porte.
AMB: Vas-y dis-moi. C'est quoi ?
BT se retourne vers AMB.
BT: Cette histoire de jupe on s'en fout, sincèrement. Mais tout le bureau a été obligé de venir au tribunal pour te sortir de là. On a marché main dans la main et je trouve ça génial. C'est toi qu'on attaquait mais on s'est tous rallié à ta cause. Tu avais derrière toi toute une équipe, et toi qu'est-ce que tu as fait ? Tu as traité le juge de porc ! Tu es arrivé "bonjour, je m'appelle Ally McBeal" oubliant ou ignorant que tout ce que tu disais à la cour retombait par ricochet sur chacun de nous. Et ce soir tu t'inquiètes parce que personne ne semble s'amuser à ta fête. Oh c'est... c'est pas parce que tu t'inquiètes pour nous non, c'est parce que tu t'inquiètes pour ton succès ou plutôt ton manque de succès.
AMB (mal à l'aise): Tu... tu penses vraiment tout ça ?
BT: Nous le pensons tous Ally. Et pour une fois, ce serait génial si tu ne faisais pas les choses que pour toi.
 
 

Appartement de Ally McBeal et Renee Radick – Le salon.
Sont présents: Renee Radick, Richard Fish, Elaine Vassal, George Madison, Billy Thomas, Georgia Thomas, Ling Woo, Nelle Porter et John Cage.

RR danse en face de RF, EV en face de GM et BT derrière GT. LW et NP les regardent. NP sourit, LW loin de là. JC danse seul et tient dans sa main sa cravate mimant qu'elle serait en fait un micro.
LW: Ces gens sont très bizarres. Ce doit être dur de travailler avec eux.
NP: Parfois, mais je les aime.
LW: Ohhh
NP: Fish est très amoureux de toi.
LW: Je sais.
EV tout en dansant pose deux doigts sur le cou de GM et l'oeil sur sa montre afin de mesurer ses battements de coeur.
GM (à EV): Il galope hein ? c'est affolant.
 
 

Appartement de Renee Radick et Ally McBeal - La cuisine.
Sont présents: Ally McBeal et Billy Thomas.

AMB est encore à la préparation de sa pastèque, elle est pleine de fruits. BT entre et va se chercher une bière au réfrigérateur. Il revient vers AMB.
BT: Je sais pas pourquoi, j'ai l'impression que c'est à cause de moi que tu restes là.
AMB: Comment veux-tu que je m'amuse après tout ce que tu m'as dit ?
BT: Ally, ça t'a fait quelque chose qu'on soit tous venus au tribunal ? Est-ce que au moins tu l'as remarqué ?
AMB: Bien sûr, j'suis pas aveugle.
BT: Et tu ne t'es pas dit "Whaou ils sont tous là pour moi" ? Tu... tu te plains tout le temps, tu dis que tu n'as personne dans ta vie mais tous ces gens, là, ils sont dans ta vie. Alors viens faire la fête.
AMB se retourne vers BT.
AMB: J'adore tout le monde dans cette pièce Billy, à part Ling et.. et... Nelle peut être, et Elaine parfois, quand elle m'énerve. Mais, mais tous les autres, à part Ben et George que je connais pas vraiment. Mais, mais tous les autres je... je les aime. Jamais je ne l'admettrai mais ils sont tous dans mon coeur. Voilà.
BT prend un fruit dans la pastèque et le mange.
BT: Alors si tu sortais de cette cuisine ?
BT s'en va. AMB pose une banane sur la pastèque. La présentation semble finie, on reconnaît un oiseau. Une banane pour le cou et le bec, des régimes de bananes pour les ailes, la pastèque forme le corps et la queue est faite pas les feuille d'un ananas.
 
 

Appartement de Renee Radick et Ally McBeal – Le salon.
Sont présents: Renee Radick, Richard Fish, Elaine Vassal, George Madison, Billy Thomas, Georgia Thomas, Ling Woo, Nelle Porter et John Cage.

Totu le monde danse sauf LW, RF et NP. NP rigole à les regarder danser. RF se dirige vers LW.
RF: Ling, viens avec moi une seconde je vais te montrer mes estampes chinoises...
RF emmène LW dans un coin de la pièce.
RF: Euh, je vais être honnête avec toi, ça me fait très bizarre, c'est tout nouveau pour moi. J'attends que tu me fasses un signe.
LW: Et moi aussi.
RF: Y'a trop de monde.
RF entraîne LW dans une chambre.
 
 

Appartement de Renee Radick et Ally McBeal – Une chambre.
Sont présents: Richard Fish et Ling Woo.

RF ferme la porte.
LW: Qu'est-ce qu'on fait ?
RF: Ling, chaque fois que c'est le moment de se dire au revoir, tu... tu... tu... euh tu... On dirait que... enfin...
LW: Je m'esquive.
RF: C'est ça, oui. Tu... tu sais pourquoi ?
LW: J'ai peur que tu m'embrasses.
RF: Ahhhh... Tu ne résous pas mon problème là. C'est parce que tu ne veux pas m'embrasser ?
LW: Si, au contraire.
RF: Alors pourquoi ?
LW: Mon problème c'est que j'attache beaucoup trop d'importance au premier baiser. Si, par malheur, ce n'est pas parfait, c'est foutu.
RF: Foutu ?
LW: Tu veux essayer ?
RF: Peut-être que si tu me mets un peu plus la pression, je...
LW: Tu n'es pas prêt.
LW s'en va mais RF la retient.
RF: Non Ling, je suis prêt. Mais peut-être que tu pourrais m'apprendre ?
LW se rapproche très près de LW.
LW (d'une voix suave): Penche la tête. (elle lui penche la tête) La pire chose qui puisse arriver c'est que nos nez se touchent. Mouille tes lèvres maintenant. Non je le fais (elle lui lèche les lèvres). Il ne faut pas qu'elles soient sèches. Maintenant tu peux me recevoir. Tu t'approches tout doucement, pas trop vite... Tu croîs que t'es prêt ?
RF: Non.
LW: Tu veux qu'on attende ?
RF: Non.
LW (d'une voix suave): Vous pensez tout savoir sur le baiser Richard Fish ? Vous ne savez rien. (Elle l'embrasse et passe sa main dans son cou). C'était merveilleux.
LW s'en va. RF reste tétanisé, accoudé au lit.
 
 

Appartement de Renee Radick et Ally McBeal – Le salon.
Sont présents: Renee Radick, Ally McBeal, Elaine Vassal, George Madison, Billy Thomas, Georgia Thomas, Ling Woo, Nelle Porter et John Cage.

GT et AMB tiennent la lampe "micro". Derrière GM, JC, BT et Ben. Tout ce petit monde chante. Cela ne donne pas la meilleure chanson de l'année. EV près de RR les regardent. NP assise sur un canapé les regarde, une flute (le verre) à la main.
EV: Vous avez une caméra vidéo ?
RR: J'aimerais tant.
EV: Mes amies Mary et Patti chantent encore moins bien.
RR: Moins bien qu'elles ?
EV acquiesce de la tête. LW rejoint NP sur le canapé.
LW: C'est la drogue qui leur fait cet effet là ?
NP: Ils ne sont pas drogués. Tu l'as embrassé ?
LW: Oui, oui. Il est en train de se remettre.
(On voit RF toujours accoudé au lit, les yeux dans le vague, la bouche ouverte)
 
 

Appartement de Renee Radick et Ally McBeal - La cuisine.
Sont présents: Ally McBeal et Renee Radick.

RR est en train de mettre la vaisselle dans l'évier. AMB rentre pour voir ce qu'elle fait.
AMB: Arrête Renee, viens danser.
RR: Je mets les assiettes dans l'évier. Ally c'est officiel, c'est une belle fête.
AMB sourit. GM entre dans la cuisine avec un plat vide dans les mains.
RR: Hé on ne touche pas à ça !
RR sort de la cuisine.
GM: C'est plus facile que de se mettre au micro, croyez-moi.
AMB: Merci.
GM: Ally, vous avez une voix géniale.
AMB: Vous trouvez ? Alors, vous vous amusez bien ?
GM: Oui comme un fou. Vous avez une sacrée bande d'amis.
AMB: Je sais, ce sont les meilleurs. Et Elaine elle est...
GM: Géniale.
AMB: Oh vraiment géniale. C'est vrai elle... euh écoutez, je... je m'excuse d'avoir mis ma jupe dans votre chemise... euh dossier... affaire.
GM: Vous avez gagné, n'oubliez pas.
AMB: Oui. (tension visuelle) Cette Elaine vraiment, elle est incroyable.
GM: Oui
AMB: Son histoire de capotes avec ces... ces petits... ces petits slogans sont tellement...
GM: Marrants.
GM lui essuie la bouche avec les doigts.
AMB: Oui trop marrants. Bon eh bien si on se donnait ?
GM: Excusez-moi ?
AMB: Dansait un peu.
GM: Oui allons danser.
GM quitte la cuisine et va au salon. AMB s'essuie avec une serviette.
 
 

Appartement de Renee Radick et Ally McBeal – Le salon.
Sont présents: Ally McBeal, Renee Radick, Ben, Richard Fish, Ling Woo, Elaine Vassal, George Madison, Georgia Thomas, Billy Thomas et John Cage.

JC, RF et Ben chantent au micro "lampe" sur l'air de War (interprété par Ricky James). BT est assis sur l'escalier en colimaçon derrière eux. NP et GT sont assises sur le canapé en face d'eux; LW les rejoint. RR est debout. AMB entre dans le salon et prend la télécommande de la sono.
RF: Ally, qu'est-ce qui te prend ?
AMB arrête la musique.
AMB: Stop, trop c'est trop. Et si on dansait normalement sans faire semblant devant une lampe ?
AMB remets en route la sono sur une autre chanson. RF viens chercher LW sur le canapé, NP et GT se lève du canapé. NP rejoint JC près du "micro".
NP (à JC): Allez viens John, j'aime trop cette chanson.
NP tire JC par la cravate, JC la suit. GT rejoint GT toujours assis sur l'escalier.
GT (à BT): Vous avez votre carnet de bal ?
BT: Je viens de l'avoir.
GT: Ahhh...
GT lui prend la main et BT se lève, ils dansent. EV rejoint GM qui regardait la scène.
EV (à GM): Tu te souviens de cette chanson ?
GM: Et comment ?
EV et GM vont sur la piste de danse. AMB les regarde tous quand Ben le rejoint.
Ben (à AMB): Renee ne veut pas de moi.
AMB: Il reste moi baby.
RR un verre à la main les regarde partir danser.
 
 

Appartement de Renee Radick et Ally McBeal – Le salon.
Sont présents: Ally McBeal, Renee Radick, Ben, Richard Fish, Ling Woo, Elaine Vassal, George Madison, Georgia Thomas, Billy Thomas et John Cage.

NP (à JC, en dansant): Alors est-ce que tu préfères toujours me convoiter de force ?
JC: Je crois que c'est mieux pour nous deux.
NP: Moi aussi (elle rigole).
EV (à GM, en dansant): Je la vois différemment depuis ce soir.
GM: Qui, Ally ?
EV: Maintenant j'aurai du mal à me moquer d'elle.
Ben (à AMB, en dansant): On continue à danser ou on va autre part ?
AMB: On continue à danser beau brun.
Les regards de AMB et GM se croisent et ne se lâchent plus.
 

Générique de fin.

Prologue.
Scenes from last episodes.


AMB and RR's apartment. AMB dancing alone in the living room to "Super freak".
RR gets in and turns off the music. AMB doesn't notice and keeps dancing till she sees RR.
RR: What are you doing ?

AMB: I'm practicing. For our party. A party has to have dancing. It's a total failure if people don't dance. We do not want the reputation of giving bad parties.

RR: I see. Exactly why is it you feel you have to practice ?

AMB: Because, I haven't danced in months.

RR: What are you talking about ? We dance three times a week !

AMB: What ?

RR: At the bar !

AMB: Oh, well, that isn't dancing Renee, bar dancing is not dancing.

RR: It's not ?

AMB: No ! No, at a bar, you just sort of model and move. Watch. (she turns on the music with Mr. Postman and mimics bar dancing, moving much less than she was earlier). See, you just kind of stand there with rhythm and let yourself be seen.

RR: Really ?

AMB (singing along her own words): Hey everybody, look at me, I'm as cute as cute as can be, I'm just dancing, swinging around... (she turns off the music and stops singing). That is not dancing ! Dancing is losing yourself to the music, it's as if you're not conscious of anything else, it's as if you become the only one in the room.

RR: Which brings me back to my question. Why do you have to practice ?

(AMB looks disdainfully at RR and turns on the music again. RR walks past her and leaves the room).


Credits.


AMB in the elevator talking on a mobile phone.
AMB: Billy, Georgia, John, Elaine all definities. I'll have to invite Nelle but I'll do it at the last minute, and Richard'll probably want to bring his little waddle of the month. (Elevator stops and doors open to the office). Uh.. Uh.. I'll call you later.
She gets out of the elevator and bumps into somebody. She is carrying a cup of cappuccino which spills on the tie of that person.

AMB: Ouh... Ouh.. Oh, I'm sorry, I.. Oh.. Did I get you ? (shot of the spill on his tie)

GM: Oh, no, no, only where I wanted it.

AMB (lets out a little laugh): I'm really sorry !

GM: That's okay, at least I won't have to explain the spot, cause it's you I'm coming to see (he picks up the foam on his tie with a finger and eats it).

AMB: What ?

GM: I'm George Madison, your 9 o'clock, I'm here a little early.

AMB: You're.. Oh, it's a pleasure to meet you (shakes hands), I read your magazine religiously, well I mean I did before you got... you know.

GM: You can say fired, that's what it was. Elaine's a friend, she convinced me to sue, I'm not a fan of litigation, but...

AMB: Well, if your rights have been trembled... (they look at each other sort of seductively for a while) So...

GM: I could clean up and then see you in a few minutes.

AMB: Great !

GM: Where's the...?

AMB: Oh ! (she points at the unisex)

GM: Thanks (he goes - AMB licks the foam of her cup while watching him go)


A office.
On the table lays a while bunch of condoms, wrapped in very colorful packages, with things written on the packages.
EV: I think it's my very best yet. (to RF) But even when I make my millions, I want you to know I'll still work here.

AMB (arriving): What's going on?

Cut to a large shot : BT, GT, EV, JC and RF are standing around the table where lay the condoms.

GT: She's invented customized condoms.

AMB: Sorry ?

EV: They come in vibrant colors, as you can see, with little sayings on the sides.

BT: Sayings ?

EV (grinning, handing out the samples as she speaks): You can read as you unfurl. I've made up samples for all of you. Richard, yours says "Bygones", I think that's appropriate. John, "Enjoy the moment". Georgia, "Pay the bill", I like the punnage (looking at BT while saying it) on that. And mine says "Come here often ?". I'm not sure about the entendre, I don't want to be vulgar. Oh, and Ally, perfect ! (hands her a condom)

AMB (shocked): "Take a number" ?

EV: Don't you love it ?

AMB: No ! "Take a number" ?

EV: Well, you are on the active side.

AMB: No, I'm not ! (almost whispering) I mean, not there...

They all start to disagree.

RF: Come on, you're like a honor roll...

AMB: No, I kiss a lot... But I don't do... I do not !

JC: I'm troubled by my slogan.

GM arrives behind them.

GM: Hello !

EV: Hey, George ! (She takes his arm and brings him closer to the group) Everybody, this is George Madison, editor of La Femme magazine. These are the lawyers. (turns her head towards his) Hey...

GM : Hey... (they kiss - AMB looks, disappointed and shocked as the kiss gets longer).

RF (trying to interrupt the kiss): Uh... Ah... Richard Fish (hands out his hand) Pleasure. Ally and Georgia will be handling your case, we figured we put women on it giving the issue.

GM: (to GT, shaking her hand) Hi. (to RF) Great !

EV: I was showing everyone my customized condoms.

GM: Aren't they fabulous ?

BT (holding out one): "Caution - Frostbite" ?

EV (taking it from Billy's hand): Oh, that's Nelle's. (giving GM one) And here's one for you sweetie.

GM: Aha ! "Been there" ! Very cool ! (they both laugh and kiss again)


The unisex. AMB and GT enter.
GT: Is that her boyfriend ?
AMB: I don't know.

GT: He's cute.

AMB: Really cute ! How... What's the deal ?

GT: What do you mean what's the deal ?

AMB: How did she get a cute smart guy ? Oh, he's married !

GT: Didn't see a ring.

AMB (opening a stall): Well, it's not that I'm not happy for her, it's just that (looks into the stall and starts screaming - there's a frog on the toilet seat)

GT: What ?

AMB: (frantic) There's a... (calms down totally) Oh. Very funny !

GT: What ?

AMB: Somebody put a fake frog on the toilet seat (GT laughs). What little juvenile (the frog leaps on Ally, and ends up in her hair - GT and AMB scream) Ah, he's on me, get him, he's on me...

GT (opens the stall and is frightened as well): I can't get him !

AMB: He's on me, get him, he's on me...

JC (enters the unisex and walks quickly towards AMB): Stefan ! Stefan ! (starts untangling AMB's hair to get the frog) Hold still. Let me get him, let me get him.

AMB: My hair ! Did he pee ?

JC (grabbing the frog for good): Come here Stefan, come here.

AMB: Stefan ? He's Swedish ?

JC: He escaped out of his container, he must have hopped in here.

GT: You have a pet frog ?

JC: He's a show frog. I won't stand to be disparaged.

GT (coming out of the stall and walking towards JC holding the frog next to AMB): I'm not... not disparaging you, I just.. (AMB smells her hair)

JC: I'm an amateur herpetologist, the New England regionals are coming up next week, I've been bringing him in for a little extra practice (puts Stefan on his jacket collar, the frog gets up to his shoulder) Settle. Settle ! Come on. (he takes him back into his hand and leaves - GT and AMB just look at each other, and AMB smells her hair once more).


AMB's office. GT, GM and AMB.
GM: One minute I'm "Hero-Editor-In-Chief", the next second it's "Clean out your office" !
GT: And the reason they gave you ?

GM: Religion !

GT: She actually said that ?

GM: Yes. There's an upcoming profile on me in the Times magazine section. Talks about me being a Baptist, and as a pre-emptive strike she fired me.

AMB (seating at her desk, GM and GT sit in front of the desk): She went on record citing religion as a cause ?

GM: The Baptist faith isn't entirely progressive when it comes to women, and Catherine thought that my being a Baptist ran contrary to the ideology of the magazine. She's running scared of any political fall-out, best I can tell.

GT: If we file a motion ex-parte we can actually go in today.

GM: And the court can actually force them to re-hire me ?

AMB: Well, they don't like to do that, but who knows, you're got a really great face. (Realizes what she just said and looks horrified) Case ! (looks burning red, imagining her skin to almost boil)


JC's office. JC is looking at the container where Stefan is. Looks like an fish tank without water but with herbs and rocks. JC's sealing the top with Scotch tape.
JC: He's got strong little legs, he can push this top right off.
RF: How long have you had the little guy ?

JC: 6 years.

RF: 6 years ? John, the longest you've gone with a woman was 3, you've been with a frog for 6 ?

JC (getting up): Is there something you want Richard ?

RF: Well, how is it going with Nelle ?

JC: What do you mean ?

RF: I mean, how is it going ?

JC: I only intend to covet her from afar, you know this.

RF (getting up as well): Well, what about talking, do you two talk ?

JC : Maybe a little. My rehearsal buffer stiffens, I never remember the conversation.

RF: Your rehearsal what ?

JC: Buffer. The rehearsal buffer is the part of the brain that transforms stings from short-term memory to long-term. Well my buffer stiffens in her company.

RF: Ah, well, the next time you talk to her, could you discreetly ask her if Ling likes me ?

JC: You've been out on three dates !

RF: I know, but well, every time I go to kiss her she gives me the cheek.

JC: Maybe she's shy.

RF: Ling ? Oh yes the little wallflower ! (picks up the container) Maybe I'm missing something.

JC: Have you tried bells ? You know (bells start to ring, and when RF thinks about them they fade out)

RF: I don't thing that'll do it John. Just talk to Nelle, if you can. Approach her.

JC: You really like this woman. (tries to get the container back but RF won't let go) Richard ?

RF: Oh. (lets go of the container).


Court room. GT is speaking in front of the judge. AMB and GM at the plaintiff's table.
GT: He was fired for his religion, if that isn't blatant discrimination...
Attorney: How can you have the editor of a feminist magazine who believes the woman's place is in the home ?

GT: My client has never said he personally believed...

Attorney: Your client is a member of the Baptist community !

Judge: Hold on a second ! Are you saying then he was fired for being a Baptist ?

Attorney (embarrassed): It isn't that simple...

Judge: The question was simple. Yes or no ?

Attorney: This is a very gray area...

Judge: Yes or no ? I didn't ask for the colors.

Attorney: (shot to GM whispering into AMB's ear) Well I won't give you a yes or no, and here's why (back to the Attorney) the Baptist convention has declared its official doctrine that wives should submit graciously to their husbands' male dominance in the household. Now if you want to couch that as a religious belief, fine, do it ! But it can't be one that's protected.

AMB (getting up): If I may say, you're talking about Southern Baptists and...

Judge: I'm not interested in church doctrines. What does this man believe ?

AMB: Total equality.

Attorney: Oh come on, you can't reconcile that with what the church says...

Judge: I want a evidentiary hearing. First Miss Hollings, I'll hear from you. Then Mister Madison. Right now, I'll see Miss McBeal in chambers. And only Miss McBeal ! Adjourned.

AMB (to GT): Did I do something wrong ?


Judge opens his office's door. AMB follows.
Judge: Sit. If you can.
AMB: Excuse me ? (she sits anyway)

Judge (he sits too): My court room, like every court room, has an implied dress code. As to what's inappropriate, the standard is the legal definition of obscenity. We know it when we see it. You will not be allowed into the room again wearing a skirt that short. That's all.

AMB (getting up): You... You can't do that !

Judge: I just did. You think I'm kidding ?

AMB: I... hope you're kidding !

Judge: One warning is all you get !


RF's office. RF at his desk, BT standing behind him, GT and GM sitting in front of the desk, AMB paces the room.
GT: I don't think it's something we *can* appeal !
AMB: It's unbelievable ! Would he ever pull a man into chambers and tell him how to dress ?

RF: If he'd dress like that...

AMB: Richard !

RF: Bygones !

BT: It's not that big a deal, just wear a longer skirt.

AMB: I am not gonna give into this.

BT: Ally it's Walsh, he will have you removed.

AMB: And that isn't right !

RF: Form of gender bias, sex discrimination, I support you, Ally.

AMB: Thank you.

RF: I say you protest by wearing a pair of tight jeans. Who's gonna throw that ass out of the room ?

AMB and GT: Richard !

RF: What ?

BT: Look, assuming you're right and he's out of line...

AMB: He is !

BT: The mission is to get this man's job back. If you go in challenging the judge and getting him angry, he's the one who's going to pay the price ! (AMB sees he has a point)

GM (who's been looking thinking all along): I'll take that chance.

BT: Excuse me ?

GT: What ?

GM: No, he shouldn't be able to tell her how to dress !

AMB: George, I can't really just ask you to throw yourself on top of me... (realizes what she said) Grenade ! On top of the grenade...

GM: Hey I like your hem lines. I'm happy to jump on the cause. (AMB imagines jumping around his neck)

AMB: Thanks !


NP is walking in the office. JC looks at her from above. She talks to people, smiling, and JC is imagining a home with two kids looking like him and her, with NP putting a roast on the kitchen table and pregnant. He goes down the stairs and falls.
JC (getting back on his feet, to NP who looks puzzled): Asymmetrics.
AMB (arriving): Nelle, I'm having a little dinner party tomorrow night, of course you're invited, I'm sure you've already made plans...

NP: Actually I haven't.

AMB (trying not to look too disappointed): Oh. Great. Then you can come.

NP: I'd love to. I mean, it's not every day I'll be getting an invitation like this. Will I ?

AMB (lets out a fake laugh): Probably not. Dates are welcome if you wanna bring somebody.

NP: Great ! (sees GT who came up to see them) I suppose Billy's already going... Kidding !

AMB (to GT after NP is gone): Look at the bright side : she's bringing you and I closer together.


Court room. GT, GM and AMB at the plaintiff's table.
AMB: Maybe I should change. I mean not for him, but..
GM: Don't do it for me.

GT: I think maybe you should. Why alienate the judge ?

GM: Just keep hidden behind the table. Trust me, after that woman tells her story, the judge will have no choice but to reinstate me, no matter what you're not wearing.

Officer of the court: All rise ! (They do - The judge peeks at AMB's legs) Be seated

Judge: Let's hear from Miss Hollings first.


Cage & Fish. Library on the floor. LW and NP talking.
LW: You've been here less than a month, they couldn't all hate you !
NP: I said the women all hate me.

LW: Well, you can't be upset about that. Remember the adage ? "Success is never more sweet than when accompanied by the failure of a friend".

NP: And ?

LW: And for that reason alone these women will want to get along with you.

RF (peaking from another row of books): Ling ? Steal you a second ?

LW: I suppose (she walks over)

RF (dragging her away in a corner, bumping his head on a lamp on the wall): Ally's having a little dinner party tomorrow night. Would you like to come ?

LW: As your date ?

RF (hearing the bad bells): Yes ! (long pause)

LW: Alright. (pauses, then leaves - RF hears the bad bells again).


Court room, defendant's testifying.
MH: I don't care if they get it from Scriptures, if the message's "Men dominate, women submit", it's untenable.
Attorney: But if in fact it's a religious view...

MH: Oh please ! It's a chauvinistic view ! You can't just say "Women are weaker" and then hide behind "God says so" ! We're a feminist magazine ! How does it look with an editor-in-chief who tolerates such a position ? Much less endorses it !

Attorney: He claims he doesn't endorse it.

MH: And if a Klan member tells me that he personally has nothing against blacks, forgive my cynicism. (Cut to later)

AMB (still sitting behind the desk): You're comparing Baptist faith to the Ku Klux Klan ?

MH: What I'm saying is sometimes silence can scream. Him not renouncing his faith I lose advertisers.

AMB: Miss Hollings you never heard Mister Madison say he believes that women should be submissive. True or false ?

MH: True

AMB: So he hasn't been fired for anything that he has done here, he's being discharged because of what he is.

MH: A chauvinist.

AMB (getting up): You assume he's a chauvinist simply because he's a Baptist.

MH: All it takes for misogyny to thrive is for good men to do nothing.

AMB: Yes... Just so we're all clear here, his choice was either to renounce his faith as a Baptist or lose his job ?

MH: Correct !

Judge: But he says he rejects the notion that women should be submissive !

MH: I can't have a Baptist running my magazine, even if he's one of the better ones !

Judge: The discharge is contrary to law. Mister Madison, you have your job back. Miss McBeal, you're in contempt of court. Bailiff, take her into custody.

AMB: What ?

Judge : We're adjourned.

Bailiff (coming and taking AMB's arm): Ma'am...

AMB (fighting his hold and very upset): Ma'am ? If I'm gonna get thrown in jail for dressing like this you should at least not call me Ma'am, did... do I look like a Ma'am to you ? (they go out)


Cage & Fish. RF, BT and GT walking through the library floor.
BT: She's in a cell right now ?
GT: He would let her out if she apologizes

RF: What is up with her ?

GT: She's throwing a dinner party tomorrow night, Richard.

RF (to BT): Did she just explain it ?

BT: It's a high-stress thing, next to a wedding, the birth of a child... for a woman. Dinner party.

GT: What are you talking about ?

BT: It's true !

RF: What are we gonna do ? This judge won't back down.

BT: I'll go talk to her, but let's first let her sit there for an hour or so, so she understands this is real. (RF nods, GT looks appalled)


AMB in a cell. She's sitting on the bed, looking at her feet. She hears a voice.
GM: I suppose underneath you've always known you'd end up in prison.
AMB: George, hey !

GM: Hey ! (the door of the cell opens and he gets in, the door is closed behind him) Listen, why don't you apologize ?

AMB: I don't even say I'm sorry when I am, George. I... (she sneezes and blows her nose into a tissue) I'm allergic to criminals.

GM: I feel terrible, you won the case, I have my job back, and you've been left to rot in jail !

AMB: Well, I'm... dangerous ! (motions for him to sit down)

GM (laughs) After you. (they sit) Anyway I came to thank you. And help you break out.

AMB (laughs, and then seriously): How did you and Elaine meet ?

GM: At the US Patent office. She was there about her face bra, and I was doing some paperwork on... a thing I invented.

AMB: What did you invent ?

GM: Never mind.

AMB: No tell me !

GM: It's kind of a wiggle walk.

AMB (laughing): A wiggle walk ?

GM: You see, you're laughing.

AMB (still laughing but less): No, no, I'm not laughing... A wiggle walk ?

GM: I have a slight hernia in a disc in my L4, and I discovered with the right movements it will bring relief.

AMB: You got a patent on it ?

GM: When chiropractors start prescribing it won't seem so silly to you anymore, even though I happen to like silly.

AMB: You got a patent on a wiggle walk...

GM: I'm mighty proud, too... (someone else is coming to see AMB and GM turns around to look - It is BT)

Guard: Only one visitor at a time, so...

GM: (to the officer) I'm going. (to AMB) I'll see you tomorrow.

AMB: Excuse me ?

GM: At the party, I'm coming with Elaine.

AMB: Oh ! Right ! Tomorrow.

GM: Thanks again, you're a great lawyer.

AMB: Thanks. (GM leaves, BT gets in)

BT: We got 2 choices here. Apologize or we move for contempt hearing.

AMB: That's what I want.

BT: The apology strategy is more of a sure thing.

AMB: I won't apologize !

BT: Okay then. As your lawyer in this hearing, I'm gonna need to tell the judge the reason why you wear your skirts this short, what is it ?

AMB: I like to.

BT: Give me something else.

AMB: That's all I have.

BT: Ally, you could spend a lot of time in here. Even if you don't, do you need this kind of attention, you want to be know as the mini-skirt Attorney ?

AMB: I don't wanna be known as the attorney who let the judge tell her how to dress !

BT: Ally, as your friend...

AMB: You'll support me. Thank you.


A restaurant. EV and GM at a table.
GM: I feel so responsible.
EV: Oh George, Ally makes her own bed. There's no reason you have to lie in it !

GM: What's that supposed to mean ?

EV: Shouldn't we be celebrating your getting your job back ?

GM: Sure, sure !

EV: I have an honorary condom to celebrate the decision !

GM (looks embarrassed that people might have heard, but reads the package): "Reinstate me".

EV (laughs and sees he's not that happy): Are you all right ?

GM (obviously bothered by something): I'm fine ! I'm fine...


The unisex. GT is at the sink, BT comes in.
GT: Anything ?
BT: No official dress code codified. What about the local rules ?

GT: Nothing. Nothing saying there can't be dress code either. (they both turn when they hear flushing - RF gets out of a stall)

RF (with a magazine under his arm, lighting a match and waving it in front of the stall): It's being said, he's got jurisdictional discretion, a lot of judges're doing this...

BT: I can't believe she's actually spending the night in jail ! (another flush, NP gets out of another stall)

NP: Listen, how about letting me arguing the contempt hearing ? (NP and RF buttoning, she her jacket, him his vest)

GT: Looking to extend her sentence ?

NP: I've done a lot of gender discrimination cases, I think I can help. (Another flush, JC enters the unisex)

RF: Oh John, I'm glad you're here, I want everybody in that court room tomorrow.

JC: Isn't that a little overkill ?

RF: When somebody in this firm is under attack, we're all under fire. We stand united !

GT: What somebody ? It's always Ally !

RF: One for all, all for me ! For one. Imagine you in her place, Georgia. (he leaves - BT shakes his head in disbelief)


Court offices. JC and GT in front, followed by RF, BT> and NP walking towards the court room. In the court room, GM and EV are sitting in the audience.
Judge: I said I'll hear you, but if you're all planning to speak you're wasting your time. (Meanwhile, AMB is being brought into court - she is wearing a bright orange jail suit and her hair is all tangled) The only one who needs address me is the defendant.
AMB: Me ?

Judge: Yes you !

AMB: Oh. Well, I hadn't really prepared anything, so this would be off the cuff... You're a pig. And we're all sorry for that. . (they all hold their noses in their fingers like John does all the time)

Judge: Put her back in custody.

NP: Your Honor, if I could briefly be heard ?

Judge (motions the Bailiff to stop taking AMB): Go ahead.

NP (getting up): Nobody is denying the respect that should be afforded to you and this court room. And if she were here in ripped clothing or tennis shoes that would be one thing. But you're penalizing her basically because her attire is too sexually risqué, and that isn't right

Judge: If it undermines the credibility of this court room...

NP (walking in front of the judge): Why should it ? That very assumption endorses the myth that a sexually attractive woman can't have credibility. That's a prejudice. It's bad enough the legal profession is still an old boys' club, why should we come in here looking like old boys ?

Judge: Nobody's asking her to look like a boy !

NP (walking to get close to AMB): Every billboard, and magazine cover, tells us we should look like models. All the while, we have to fight the mindset if she's beautiful, she must be stupid. I fight it too, and I bend into the prejudice. I don't have her courage. If I did, I might come in here and (takes out her pin and lets down her hair) let my hair down once. If I didn't care about people automatically thinking I'm a bimbo, I might not always wear jackets (saying this she takes off her jacket and throws it on the table in front of JC). But people, men and women, draw unfair conclusions. We've come to expect the bias. But not from judges. What's most disappointing here ? You saw this woman perform in court, you heard her argue, she won her case. And you're still judging her on hem lines ? What do we have to do ? (she goes to sit)

Judge : Miss McBeal, do you have anything else...

RF, BT, GT together: NO !

AMB (looks at them angry): Only, you know, the obvious, Your Honor.

Judge: Which is ?

AMB: I wish I had her hair.

Judge: I see. You're free to go. Adjourned.

(They can't believe it. They get up, AMB looks happy, JC helps NP put her jacket back on).


AMB and RR's apartment. Music is playing, NP is dancing with JC, GT, AMB and EV singing around a lamp as a fake mike. LW and RF are seen dancing together at some point also.
GT, AMB and EV (singing): Woke up this morning, my hair looked so bad/The worst hangover that I ever had/What happened to me last night ?/The girl is mine, she loved me so right
RR (with Ben, not dancing): Ally was afraid nobody would dance.

Ben (not looking happy): I didn't even have dinner yet !

RR: It's a party !

Ben: Some parties they serve some shrimp cocktail, conversation, maybe talk about Clinton or something ? They're singing in a light bulb ! You've got shrimp cocktail ?

RR: There's some guacamole.

Ben: Guacamole ? Who eats that ?


They are sited at a big table for dinner. There are going around clockwise, with RF at one end, LW, NP, EV, GM, AMB at the other end, RR, Ben, BT, GT and JC. RF clings his knife on his glass and gets up.
RF: Alright, alright, I think we should have a toast.
Ben (still not happy !): I think we should eat !

RR: Ben !

Ben: I'll take a slice of toast, it's 9 o'clock !

RF: Here's to a double victory : to George getting his job back, and to Ally, getting to keep wearing those nasty little skirts as a signature of progress for womankind, here here !

All: Here here !

Ben: I got a question, since we're celebrating you wearing those edgy beading skirts

RR: Ben !

Ben: What's the deal ?

AMB: There is no deal, Ben. A woman is entitled to her own individuality, you do agree with that ?

Ben: I do, but the only thing covering your individuality right now is a napkin, sure...

RF: Let's just change the subject, shall we ? Ling, tell us why you dress trampy ?

LW: It gives me an edge.

RR: What do you mean, an edge ?

LW: I work in a manufacturing plant. It's filled with men, I'm the manager. They have to have confidence in me, believe I'm smarter then them, the wine is terrible (AMB looks hurt)

GT: And dressing skimpy... ?

LW: Engages the penises, nothing's dumber than a horny toad. (GT laughs)

Ben: This is not dinner conversation !

All: Quiet !

BT: You know you talk about men being chauvinists I think women are more prejudiced.

All women: Why ?

BT: Because, you assume that when we get aroused we can't think straight !

RR: It's true !

NP: What I don't understand men, see this knock-out babe, assume she's stupid and get her number. Do men really get aroused by stupidity ?

RF: I do (LW looks at him). Ling's the exception.(passes her a bowl) Broccoli ?

BT: This isn't funny !

AMB (jokingly): No, no it's not, it's sad... (women laugh)

BT (getting up, very upset): You know what ? I don't like this conversation, and I don't like being lumped into some men-Neanderthal group, maybe next time I'll start walking around in speedos to get some individuality !

Ben (laughs): That was cracking, man !

AMB: What did you say ?

BT: You heard me ! (looks around and sits back down. Uncomfortable silence).

RF: Somebody pass something ?

EV: You know what I find ironic ? We have to dress a certain way to lure a man, but once we get him he stops us from dressing that way.

AMB: Can we get off clothing, Elaine ?

EV: I'm just trying to fill the dead air in an hostile room.

AMB: It's not hostile ! Its quiet 'cause everybody's loving the damn food ! (JC's nose whistles)

GM: May I say something as an outsider ?

Ben: Good luck !

All: Quiet !

Ben: See !

GM: There's a lot of stuff in this room, it can't be about her skirts.

Ben: I find that when the food is served late, all...

GM: Ben ! This truly would be the time for you to remain silent. My two cents ? What Nelle said in court today, there's enough truth in that to tap into some genuine frustration if not anger that working women have, and men, we do get a little sick of being portrayed as testosterone driven moths ?

RF: Is that your two cents ? I'd be looking for change.

GM (upset): Oh, yes, by all means, let's hear your opinion, Richard !

RF: Simple. Man and woman. Friction.

GM: That's it ? Friction ?

RF: Friction, friction, friction... Orgasm. Fishism. Are we gonna dance or not ?


Cut to AMB in the kitchen cutting the top of a watermelon open.
AMB: You certainly seem a little bothered.
BT: Me ?

AMB: Yeah ! Getting all hot about that Neanderthal stuff, since when do you care that men are pigs ?

BT: You know what's beginning to bother me Ally ?

AMB (ironic): What ?

BT: Never mind.

AMB: Come on, what ?

BT: This thing about your skirts. Who cares, really ? But our whole office basically had to shut down to address it today. Every one of us marched into court, which is okay, you were under attack and we rallied because we like to think of ourselves as a team. And what do you do ? You call the judge a pig ! You just walk in there, as Ally McBeal, forgetting or ignoring that what you do in court reflects on all of us. And tonight ? You're still worried that people might not have fun at your party ! Not that you actually care whether we have fun or not, it's more about your own success as a host.

AMB (looking hurt): You... really believe all that ?

BT: We're all here too Ally. Once in a while, it would be nice if life was more than just your party. (he leaves)


The living room. "Super freak" is playing. RR dances with RF, EV with GM, BT and GT together, JC is singing in the tip of his tie.
LW: You work in a weird place. You do know this ?
NP: I do. I like 'em.

LW: Oh my God !

NP: Fish is really hot for you

LW: Yes.


The kitchen. AMB is still slicing fruits and filling in the watermelon.. BT comes in to get a beer in the fridge.
BT: Something tells me I'm the reason you're staying in here.
AMB: You don't expect me to go out and dance after everything you said.

BT: Ally, did it mean anything to you that we were all in court today ? Did you even really notice ?

AMB: Of course I noticed.

BT: Did you say to yourself "whoa, they're all here for me !" ? You've been complaining a lot about how you got no life. Those people out there ? They're in your life. That's something to celebrate.

AMB: I adore everybody in that room, Billy, except Ling. And Nelle maybe. And Elaine sometimes when she bugs me. But everybody else, well, except Ben, and George, I don't really know him. But the others, I... I love them. And I'll never admit this but I even... cherish them.

BT: Then, let's get out of the kitchen. (he leaves - she finishes the watermelon fruit thing : it looks like a big bird with a banana for the beak)


The living room.
RF (to LW): Hi ! You got to come with me a second, I wanna show you my stamp collection. (he takes her hand and leads her away from everybody, still in the living room) I'm gonna be honest here, so this is kind of uncharted territory for me, kind of like you being sweet.
LW: I'm ready.

RF (looking around, finding too many people still, leading her away further in AMB's bedroom): Come here.

LW: What are we doing ?

RF: Ling, every time we get to the good night part of the evening, you kind of shift to.. well...

LW: I tense up

RF: Yes. Do you know why ?

LW: I'm afraid you'll try to kiss me.

RF: Ah... You don't have my problem with honesty. Is it... you don't wanna kiss me ?

LW: Actually I do.

RF: Then why ?

LW: My problem is, I attach too much importance to the first kiss. If it isn't right, even perfect, it's all ruined.

RF: Ruined ?

LW: Would you like to try ?

RF: Maybe if you put a little more pressure on me first.

LW (starting to leave): I knew you weren't ready.

RF (grabbing her arm and pulling her gently towards him) : No ! I am ready. But maybe you could... guide me.

LW (putting herself in his arms, and tilting his head) : Tilt your head. Worst thing would be for our noses to collide. Now lick your lips to... No, I'll do it (she licks his lips slowly) You don't want them dry. Now, just receive, reciprocate, but don't ... escalate. You're sure you're ready ? (RF groans) Maybe we should wait (he moans). You may think you've been kissed before, Richard Fish, you haven't been. (they kiss) You were wonderful. (she leaves - RF is struck dumb and doesn't move)


The living room. BT, JC, Ben, GM, GT and AMB are all around the light bulb. GT and AMB are singing at the top of their lungs, not really in tune (Song ?) EV and RR are looking at them.
EV: Do they know that there's no camera ?
RR: I wish.

EV: My friend Marianne Patty sings it worse.

RR: Than this ? (EV nods).

LW (walking towards NP and sitting next to her): Are there drugs here I don't know about ?

NP: I don't think... You kiss him ?

LW: Oh yeah. He's still in recovery. (cut to RF still struck)


The kitchen. RR and AMB, setting plates etc. in the sink.
AMB: Hey, gal, dance with me !
RR: I'm just getting to the sink Ally (she sets something in the sink). It's official, we give good party. (to GM coming in with plates and stuff) Hey, you don't do that ! (she leaves)

GM: It's easier than being a Pip, trust me ! (to AMB) You clearly studied voice.

AMB: I... I did. So you're having a good time ?

GM: I am ! You've got a good bunch of friends !

AMB: I know. They're... They're the best. And Elaine, she's... really great ! She's... Listen, I apologize for putting my short skirts before your face... Case ! Case !

GM: You won the case, don't forget.

AMB: Yeah... Elaine, she's... And those condoms, those little slogans are so... so great. Well should we... hit the floor ?

GM: Excuse me ?

AMB: Dance.. floor.

GM: Yeah ! Let's dance ! (he leaves)


The living room.JC, RF and Ben are singing into the light bulb ("War" performed by Edwin Starr). NP, LW and GT are sitting in front of them laughing. AMB gets in, gets the remote, and shuts the music off.
RF: Come on !
AMB: There has to be limits ! Let's just dance normal for a while, without the light bulb ! (she turns on the music again)

NP (to JC, taking his hand): Come on John, I can keep up with this one.

GT (to BT):How's your dance card ?

BT : One left.

EV (to GM): This has to be our song.

GM: Has to be.

(Lyrics: Someday, we'll be together...)

Ben (to AMB): Renee won't have me.

AMB (taking off her cardigan): Then it's me, babe... (they join the others in the middle of the room)


Cut to NP and JC dancing.
NP: So do you always plan to covet me from afar ?
JC: I think it's safer. Don't you ?

NP: I do.


Cut to EV and GM dancing.
EV: This party just put her in a whole new light.
GM: Ally ?

EV: It would be weird associating her with fun...


Cut to AMB and Ben dancing.
Ben: Is this just a dance, or we're going somewhere ?
AMB: Just a dance, big guy !

GM and AMB look at each other over the shoulders of their dance partners.


End credits.

Kikavu ?

Au total, 38 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

bloom74 
24.02.2021 vers 09h

Elisea2017 
26.08.2020 vers 11h

parenthese 
02.05.2020 vers 12h

Emmalyne 
01.10.2018 vers 18h

LinoaSmile 
16.05.2018 vers 12h

u2pop 
17.03.2017 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Ally McBeal de retour sur TMC tous les jours à 11h55

Ally McBeal de retour sur TMC tous les jours à 11h55
Depuis le lundi 4 janvier, la série est rediffusée tous les jours sur la chaîne TMC à...

Ally dans la course sur The X-Files !

Ally dans la course sur The X-Files !
Ally va devoir défendre son titre d'avocate si elle souhaite intégrer le prestigieux Service des...

Sondage sur Karen Sisco

Sondage sur Karen Sisco
Sur une idée de Elyxir, le quartier Karen Sisco vous propose un nouveau sondage et Ally McBeal fait...

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island
Bobby Cannavale apparaîtra dans le drame Once Upon a Time in Staten Island réalisé et écrit...

Josh Hopkins | Whiskey Cavalier arrive sur TF1

Josh Hopkins | Whiskey Cavalier arrive sur TF1
L'acteur Josh Hopkins est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, 13.04.2021 à 16:05

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, vous pouvez rattrapez les thèmes précédents, n'hésitez pas à passer voir le Docteur Who

swceliikz, 13.04.2021 à 19:52

Hello, nouvelle PDM sur le quartier d'All American

ShanInXYZ, Hier à 16:47

L'animation Happy Birthday to Who arrive sur le quartier Doctor Who, est-ce que vous connaissez bien les acteurs de la série ? A vous de jouer

ShanInXYZ, Hier à 16:47

et on continue de Voyage au centre du Tardis, en abordant la saison 12, on attend vos photos

choup37, Aujourd'hui à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site