VOTE | 83 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#203 : Des saints et des seins

 

Mark Newman, le pasteur de Richard, a récemment rompu avec Lisa, soliste de la chorale, et depuis celle-ci ne chante plus que des chansons qui le concerne directement. Richard demande à Ally de convaincre Lisa d'arrêter de chanter ce type de chanson au temple. Cette affaire fera réalisé à Ally une découverte sur sa relation passée avec Billy ... Ling a payé des implants mammaires à sa soeur et est déçue par le résultat. Elle décide d'attaquer le chirurgien qui a effectué l'opération.

 

Popularité


3.33 - 3 votes

Titre VO
Fools night out

Titre VF
Des saints et des seins

Première diffusion
28.09.1998

Première diffusion en France
02.03.1999

Plus de détails

Réalisation : Peter MacNicol | Ecriture : David E. Kelley

Guest starsHarrison Page (Mark Newman), Gerry Becker (Myron Stone), Jennifer Holliday (Lisa Knowles), Lydia Look (Leigh Woo).

Prologue.

Scènes des épisodes précédents.

 

 

Cabinet Cage/Fish, devant l'ascenseur.?Elaine Vassal se trouve devant.

L'ascenseur s'ouvre, LW en sort.

LW: Bonjour

EV (ironique): Ling ? Vous revoilà parmi nous.

LW: Je veux voir Nell

EV (ironique): Oh certainement. Et quelle est votre nouvelle victime ?

NP: Ling.

LW (à NP): Cette femme m'adresse la parole, je trouve ça inadmissible.

NP: Ling, l'un des désavantages à être charismatique c'est que ça attire les gens. Ils ont envie de t'approcher, même les gens les plus ordinaires. Le fait qu'Elaine t'ait parlé est un honneur, tu dois le prendre comme la rançon de la gloire.

LW acquiesce.

NP: Viens dans mon bureau m'expliquer ton affaire.

LW se dirige vers le bureau de NP.

NP (à EV): Je suis désolée, elle est un peu...

EV: Oh je sais... (ironiquement) et merci beaucoup de m'avoir défendu avec tant de grâce.

NP s'en va. L'ascenseur s'ouvre, GT en sort.

GT: Elaine ?

EV: Ca va Georgia ?

GT: Que se passe-t-il ?

EV: Oh, rien du tout ! Sauf que cette saloperie de garce est revenue.

GT: Elle poursuit qui cette fois ?

EV: Je ne sais pas. Peut-être que son gynéco lui a mal soigné une carie.

GT (se retenant de rire): Elaine, ça c'est très vicieux.

EV sourit, elle est plutôt fière de sa remarque.

 

 

 

 

Générique

 

 

Grande salle.?Sont présents: Richard Fish, Georgia Thomas et Ling Woo pour l'affaire de Ling.

GT: Non. Vous plaisantez, j'espère ?

RF: Tu as bien travaillé sur une affaire de cosmétiques. (effet larsen, RF est près d'un micro allumé).

GT: Attaquez plutôt le chirurgien.

LW: Il n'est pas solvable mais son assistante est pleine de fric.

GT: Richard, c'est ridicule.

RF (dans le micro): Premier essai. (il souffle dans le micro).

LW: Je ne comprends pas le problème. Vous devriez être ravie de ma proposition, il y a du blé à se faire.

GT: Vous attaquez une femme parce que sa poitrine est une vraie poitrine.

LW: Si vous le dites sur ce ton là, il est évident que ça va paraître dingue.

GT: Non

RF (dans le micro): Georgia.

GT: Mais non. A chaque fois que tu as une affaire tordue, il faut que tu me la refiles. J'en ai ras le bol.

RF: On se calme. Tu vas prendre la déposition et on voit.

EV ouvre la porte et cogne LW qui se trouvait derrière. LW se décale derrière l'autre porte.

EV: Richard, le pasteur de votre paroisse est ici. Vous voulez le recevoir ?

RF (dans le micro): Mark.

MN entre par l'autre porte et cogne LW.

MN: Je dérange peut-être ?

RF: Non, tout va bien. (à GT) Tu prends Billy pour t'assister, tu enregistres la déposition et on décide. (à LW) Je vous promets satisfaction si vous me promettez d'apprendre à rire. Allez faire vos griffes pendant que je reçois mon client. En route !

RF pousse gentiment LW hors de son bureau et ferme la porte.

 

 

 

 

Les toilettes mixtes.?Sont présents: Georgia Thomas et Billy Thomas.

GT et BT pénètrent dans les toilettes et vérifient au niveau des portes, s'il y a des pieds présents, tout en parlant. Il n'y a rien.

GT: Moi je te le dis, tout ça c'est à cause d'elle.

BT: De Ling ?

GT: Non pas Ling, Nell. Ling a tous les droits parce que c'est une cliente de Nell. Et tout ce que dit Nelle c'est parole d'évangile...

BT: Tu es injuste.

GT: Injuste ? Non mais elle attaque une infirmière parce qu'elle a une belle poitrine. Je trouve ça...

BT: C'est Richard qui attaque.

GT: Non c'est Nell.

BT: Georgia, tu détestes cette fille. Mais qu'est-ce qu'elle a fait pour déclencher une telle réaction ?

GT: Qu'est-ce qu'elle a fait ?

BT: Oui. Qu'est-ce qu'elle a fait ?

GT: Mais c'est simple, elle... elle, elle est trop belle et je la déteste. Oui je l'admet je fais le complexe du "miroir, miroir suis-je la plus belle ?"

BT: "Miroir, miroir, suis-je la plus belle" ?

GT: Je sais que c'est stupide mais... Depuis ma plus tendre enfance je pense que je suis la plus belle du monde et.. Ne ris pas !

BT: Oh mais je ne ris pas.

GT: Et elle... Je ne suis peut-être pas la meilleure avocate mais ce qui me consolait c'était de croire que j'étais la plus jolie (rit nerveusement). Je suis pas très fière de dire ça mais... Et puis un jour, Nelle est arrivée et...

Un bruit de chasse d'eau stoppe la discussion. GT est affolée. La porte des toilettes s'ouvre et AMB en sort avec un grand sourire.

AMB: Salut, ça va ?

GT: Tu avais relevé les jambes.

AMB: Non, pas du tout.

GT: Tu mens, j'avais vérifié avant.

AMB: Et bien heu... Peut-être que oui sans que je m'en aperçoive. C'est vrai que ton "miroir, miroir" m'a déclenché des fourmillements, alors pendant deux ou trois secondes mes jambes ont dû de rétracter.

GT: J'ai l'air étonnée mais.. (elle rit nerveusement) je sentais que t'étais là.

AMB: Ah oui ? Tu as reconnu cette vieille odeur d'Aster.

BT: Ca suffit.

GT: J'arrête.

AMB: Tu as bien dit "la plus belle du monde" ?

GT: Toi tu n'es pas dans la course.

La porte d'entrée des toilettes s'ouvre. EV entre. GT, EV et AMB ne la remarquent pas.

AMB: Ah ? Ah bon. Et pourquoi ça ?

GT: Parce que tu es en dehors de notre monde Ally. J'en référais aux femmes qui vivent sur la planète Terre.

BT: Ca suffit.

EV: Génial ! Si vous repreniez depuis le début ? (elle rit)

 

 

 

 

Bureau de Richard Fish.?Sont présents: Richard Fish et Mark Newman.

MN: Je me retrouve dans une situation très embarrassante.

RF: Quel genre de situation ?

MN se lève pour parler plus près de RF et baisser la voix. Il se retrouve au dessus du micro.

MN (dans le micro, et murmurant): J'ai eu une aventure amoureuse...

RF se lève.

RF (éteint le micro): Oh.. Je suis désolé. Elle est mariée ?

MN: Non.

RF: C'est un garçon ?

MN: Non, non.

RF: C'est une chèvre ?

MN: Je peux en placer une ?

RF (acquiesce gêné): Hm, bien sûr.

MN: Il s'agit de la femme qui dirige notre chorale. Elle chante également. Tu la connais ? C'est la personne qui interprétait la chanson des nains.

RF: Oh Lisa ?

MN: Oui c'est ça.

RF: Et alors ? Elle est bonne je suis sûr.

MN: Oh ! S'il te plaît Richard. Evidemment nous n'étions pas mariés; en plus je suis pasteur. Un pasteur avec un chef de chorale d'église, ça doit jaser. Je ne dois pas passer pour un enfant de choeur.

RF: Si t'étais un enfant de choeur tu serais avec le prêtre. Oh pardon, je suis désolé. Non, je plaisante. Hum où est le problème ? Il s'agit d'adultes consentants, célibataires.

MN: Non écoute, laisse-moi te raconter mon histoire jusqu'à la fin.

RF s'assoit.

RF: D'accord je t'écoute.

MN: On a rompu il y a deux mois. J'ai rompu. Ca a été très douloureux pour elle et depuis j'ai l'impression que les chants qu'elle interprète pendant les services sont... sont dirigés contre moi.

RF: Quel genre de chants ?

MN: Ah. Au début c'était des chants déprimants, des hymnes à propos de coeurs brisés, d'amours déçus; et maintenant elle s'en prend au Pape.

RF: Et comment est-ce que tes ouailles réagissent ?

MN: Je ne pense pas que les gens s'en rendent compte, ce n'est pas si évident. Elle a du talent, ces chants sont sûrement plus appréciés que mes sermons.

RF: Où est le problème ?

MN: Le problème c'est qu'elle les chante dans une église. J'ai peur d'avoir à la relever de ses fonctions et elle risque d'imaginer qu'il y a une relation de cause à effet. Et puis, bien c'est insupportable de se sentir attaqué de la sorte.

 

 

 

 

Salle de déposition.?Sont présents: la défense composée de Jackie Silverman et son avocat Maître Stone; la plaignante Ling Woo représentée par Billy Thomas assistée de Georgia Thomas; ainsi qu'une sténographe.

LW: C'est difficile de lui faire un cadeau.

AD: A votre soeur ?

LW: Oui, c'est vrai, elle a déjà tout. La seule chose qui lui faisait envie c'était des nouveaux seins. Elle déteste les siens, elle les trouve petits et tombants.

AD: Donc vous avez décidé de lui offrir...

LW: Une prothèse pour Noël. On est allé voir le docteur Knoffle, on me l'avait recommandé. Nous avons longuement insisté sur le côté naturel de la chose, c'était très important. Ma soeur est une femme très naturelle que la moindre marque rend malade.

AD: Je comprends.

LW: Il nous a proposé de nous montrer un exemple de son travail et a appelé son assistante. Elle s'est déshabillée. Cette fille a des seins fermes et bien dessinés sans le moindre défaut. J'en étais presque jalouse. Et Dieu sait si les miens sont magnifiques. (à la sténo) Vous ne devez pas taper ?

AD: Et aujourd'hui vous portez plainte parce que vous avez payé l'opération de votre soeur et que vous n'êtes pas satisfaite ?

LW: Ma soeur voulait avoir les mêmes seins qu'elle. Et résultat, elle se retrouve avec deux excroissances rabougries qui ne bougent même pas quand elle saute à la corde. Quant aux cicatrices, hum, même Mohamed Ali n'en a jamais eu d'aussi larges. Et ensuite j'apprends que cette fille n'a jamais eu d'implants ? Ses seins sont vrais, on nous a escroqué.

AD: Je comprends. Mais pourquoi n'avez-vous pas plutôt décidé d'attaquer le chirurgien ?

LW: Il est sur la paille à cause d'un autre procès. Elle par contre, elle est solvable. (à la sténo, sur un ton sévère et en tapant le point sur la table) Vous allez taper ?!?!

Cela jette un froid.

AD: Bien. C'est parfait.

 

 

 

 

A l'église, le pasteur Mark Newman tient office.?Près de l'autel, la chorale emmenée par Lisa Knowels attend. Parmi l'audience, Ally McBeal est entre Renee Radick et Richard Fish. Renee à sa gauche, Richard à sa droite.

MN: Pour nous sauver et sauver le monde, Dieu nous a envoyé son unique fils...

AMB (à RF): Pourquoi est-ce que tu m'as emmené ici ?

MN: Dieu est amour, il nous montre le chemin.

RF (à AMB): Nous sommes à l'église, chut.

Audience: Amen

RR: Qu'est-ce que je fous ici ?

AMB: Tu es là parce que je t'y ai traîné.

Une personne derrière eux: Shhh

RR (à cette personne, en se retournant): Ne me cherchez pas !

AMB (à RR): Shhh

Audience: Amen

MN: Et maintenant prions. Dieu tout puissant, sauve-nous pauvres pécheurs et délivre-nous du mal. Donne-nous la force de combattre les flammes de l'enfer. Aide-nous à lutter contre la tentation au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Audience: Amen

MN: Bien mal acquis ne profite jamais nous le savons tous. Et nous savons tous ce qui attend les brebis égarées.

Audience: Oui nous le savons !!!

MN: Ce sera notre sujet de réflexion d'aujourd'hui.

RF: Je sens que ça va se corser.

MN: Mais auparavant, chantons ensemble !

Audience: Oui chantons !!!

La chorale emmenée par LK commence à chanter

LK: I'm so tired. I'm so tired. I'm so tired to be alone...

RF (à AMB): C'est pas ce qu'on peut appeler un cantique.

AMB: C'est un grand cri d'amour. J'adore.

RR (à AMB): Elle est pour toi cette chanson.

AMB: Et pour toi.

RR: Oui, exact.

L'audience commence à se lever et frapper dans leurs mains.

RR se lève, suivie de AMB. Elles dansent (AMB est déchaînée). RF se lève.

RF: La messe est devenue très hip-hop.

MN reste impassible, les paroles le touchent. L'audience applaudit LK.

 

 

 

 

Bureau de John Cage.?Sont présents: Mark Newman, Richard Fish et John Cage.

RF: Ce sera dur de la virer, tout le monde l'adore.

MN: Je sais mais je ne peux pas accepter ça.

RF: Tu as couché avec elle Mark. Si elle joue la carte du harcèlement c'est ta mise à mort qu'elle signe.

MN: Mais je n'ai rien fait de la sorte ?!?!

RF: Tu es un homme, pasteur de surcroît; tout cela ça n'est pas très bon.

MN: On était ensemble, on ne l'est plus c'est tout.

RF: C'est très délicat. Cette chanson n'était pas vraiment dirigée contre toi en fait.

MN: Tu veux dire qu'il faut que je laisse tomber ?

JC (assis à son bureau): Trouvons un médiateur. Une personne qui parle le langage de la solitude.

 

 

 

 

Bureau de Ally McBeal.?Sont présents: Ally McBeal et Richard Fish.

AMB: Pourquoi moi ?

RF: Parce que tu es la seule qui puisse capter son désespoir.

AMB: Pourquoi ?

RF: Tu sais prendre du recul à propos des choses de la vie comme la mort, la solitude, l'éphémère des passions et pourtant tous ces problèmes te touchent profondément. Tu sauras lui expliquer, trouver les mots qu'il faut. Tu seras son guide. Elle t'écoutera j'en suis sûr.

AMB: Merci Richard. Tu as le chic pour me mettre toujours sur les bons coups.

 

 

 

 

Salle de déposition.?Sont présents: la défense composée de Jackie Silverman et son avocat Maître Stone ainsi que la plaignante Ling Woo représentée par Billy Thomas assistée de Georgia Thomas.

JS: C'est faux, je n'ai jamais dit que mes seins étaient artificiels.

BT: Pourtant vous saviez que le docteur Knoffle vous montrait en exemple à ses patientes.

JS: Je l'ignorai au début.

BT: Vous ne vous doutiez pas ?

JS: Non, non, je pensais que toutes ces femmes voulaient les mêmes seins que les miens, que j'étais un modèle de...

L'avocat de la défense se racle la gorge.

JS: Dans un sens le docteur Knoffle a été malhonnête avec moi également.

BT: Vous n'étiez au courant de rien ?

JS: Je vous jure que non. Sauf quand, par moment, c'était évident. Parfois, c'est vrai, il disait qu'il m'avait refait les seins.

BT: Et là c'est ce qui s'est passé ?

JS: J'en n'étais pas sûr, mais ce serait mentir que de dire que je ne m'en doutais pas. (à AD) Devrais-je mentir ?

AD (visiblement gêné qu'elle en ait trop dit): Probablement pas.

JS: Je savais qu'il faisait passer mes seins pour des implants auprès de ses patientes. Je ne suis pas choquée d'entendre qu'il a recommencé.

 

 

 

 

Le bureau de Billy Thomas.?Sont présents: l'avocat de la défense Maître Stone, Billy Thomas et Georgia Thomas.

GT: Les faits sont plutôt contre elle.

AD: Oh ! Vous plaisantez ?

GT: Elle vend du mensonge. C'est de l'abus de confiance.

AD: Vous savez parfaitement que ma cliente n'est pas fautive.

GT: Désolée, elle est complice d'une fraude.

AD: Même si vous arrivez à établir la faute, il n'en ait pas moins que les poitrines de ces deux personnes se ressemblent.

BT: Vous les avez vu ?

AD: En photo bien sûr.

GT: En photo ? Mais une photo ne dit pas si des seins sont fermes ou s'ils bougent naturellement.

AD: Soit mais... Je fais peut-être erreur mais... Je crois malheureusement que Madame Woo est aveuglée par la colère. Alors je propose que nous nous rendions compte par nous même (GT sourit), nous serions alors dans la mesure de conseiller au mieux nos clientes.

BT (se rapproche de AD): C'est une très bonne idée.

GT: C'est une blague ?

AD et BT ne font pas attention à sa remarque.

AD: Cet après-midi me convient bien.

BT: Dans mon bureau ?

AD: 3 heures ?

BT: C'est parfait !

AD: Bien

AD sort de la pièce. GT regarde BT stupéfaite.

BT: Quoi ?

GT: Tu n'as pas honte ?

BT: C'est son idée je te signale.

GT: Oh ! Et t'étais contre c'est vrai. "Génial, dans mon bureau 3 heures".

BT: Georgia.

GT: Tu vas convoquer ces deux femmes pour comparer leurs poitrines.

BT: Ce sont des preuves.

GT (s'emportant): Des preuves ? Très bien, alors faites le test pendant le procès.

BT: Tu ne réagirais pas contre Nelle encore ?

GT: Je ne vois pas le rapport avec Nelle (NP arrive derrière GT dans l'encadrement de la porte, GT ne la remarque pas). Bien que je ne doute pas que ses seins soient parfaits (GT se retourne pour sortir de la pièce et tombe nez à nez avec NP, elle en sourit et lui dit) et ça tombe sous le sens vous jouerez le mètre étalon parce que, parce que c'est comme ça que les choses fonctionnent ici. Montez sur une stalle et soulevez votre robe ça ira beaucoup plus vite.

GT s'en va.

NP (à BT): Tout va bien ?

Pour toute réponse BT lui sourit et lève le pouce. NP s'en va.

 

 

 

 

Couloir devant le bureau de Billy Thomas.?Sont présents: Nelle Porter et John Cage.

En sortant du bureau de BT, NP ne remarque pas que JC arrive avec un chariot ambulant. Elle se prend les pieds dans le chariot et fait tomber JC.

NP: Oh John.

JC se relève. Le chariot se trouve entre lui et NP.

JC: Oh Nelle ? (Nelle rit nerveusement) Comment ça va aujourd'hui ?

NP: Très bien merci. Je peux vous poser une question ?

JC: Vos... vos questions me font peur.

NP pousse au loin le chariot et se rapproche de JC.

NP: Ca vous dirait qu'on se voit ce soir ? Pas en bas, devant un verre mais plutôt ailleurs..

JC (bafouillant): P..P...P... Rio

NP: C'est vrai qu'on travaille ensemble, ce n'est probablement pas une bonne idée. Vous êtes patron et je ne suis qu'une employée... Il y a des barrières à respecter c'est certain mais si vous craquez pour moi, sachez que je vous trouve mignon.

JC entend des battements dans sa tête (début de "Can't buy me love" des Supremes). NP tapote en rhytme sur un livre qu'elle tient, JC a sa cravate qui bouge (le coeur dessous).

NP: Mais... je ne veux pas vous presser.

NP s'en va.

 

 

 

 

L'église.?Sont présents: Ally McBeal, Mark Newman et Lisa Knowels

LK prépare son répertoire de chants. AMB et MN sont dans le couloir, la porte menant à la salle et l'autel est fermée. On entend LK très peu au loin.

MN: Vous n'auriez pas pu choisir un meilleur moment.

AMB: Pourquoi ?

MN: Nous sommes Dimanche. Mon sermon parle d'une planète unie, de respect de mon prochain, de la paix aux quatre coins de la terre...

MN ouvre la porte menant à l'autel, LK devient audible.

LK (chantant): Asia's crowded, and Europe's too old, Africa's far too hot, and Canada's ho so cold, and South America, they stole our name, let's drop the big one, there'll be no one else to blame us,...

MN ferme la porte.

MN: Et elle chante à la gloire de la bombe atomique.

AMB: Au moins elle... elle ne dit pas qu'il faut la diriger sur vous.

MN: Oh Lisa est une fille adorable, douce et généreuse. Mais depuis que nous avons rompu...

AMB: En tout cas comme vous le dites vous-même, vos fidèles l'apprécient.

MN: Je ne peux pas la laisser faire.

AMB: Je crois que vous exagérez.

MN ouvre la porte à nouveau.

LK (chantant): Boom South London, boom Paris, more room for you, more room for me...

AMB (à elle-même): Peut-être pas tant que ça.

 

 

 

 

Bureau de Richard Fish.?Sont présents: Richard Fish, Georgia Thomas et Ling Woo.

LW: Je n'ai pas envie de faire subir à ma soeur ce genre d'humiliation vulgaire.

GT: Ling.

LW: Ne m'appelez pas Ling.

GT (ne comprenant pas): C'est votre prénom ?

LW: Le L et le G sont doux. C'est la douceur même (le disant doucement) Ling, vous, vous dites (le disant sur un ton plus sec) Ling; ça m'offense.

GT: (le disant doucement) Ling; en décidant d'offrir à votre soeur une nouvelle poitrine, vous l'exposiez à une forme d'humiliation. Ensuite n'étant pas satisfaite du résultat, vous attaquez en justice, et là encore ce doit être humiliant pour...

LW: Je suis sourde à la condescendance, alors arrêtez de parler dans le vide.

GT: Richard ? Je crois qu'il y a un problème.

GT ne s'occupe pas de leur discussion. Tout du moins il n'intervient pas.

LW: Les filles comme vous ne peuvent pas comprendre. Vous êtes bien proportionnée, vous n'avez pas de complexes. Les belles femmes ne savent pas ce qu'endurent celles qui ne sont pas aux normes. Je voulais que ma soeur ait la chance de vivre, de ressentir les mêmes choses que vous. Je voulais qu'elle soit enfin fière d'elle en marchant dans la rue. Vous comprenez ? (pause) Mais peut-être qu'il n'y a pas de coeur sous votre belle poitrine ?

GT regarde RF, il: ne réagit pas elle s'en va.

RF (à LW): Heu.. Je ne comprends pas... je ...

 

 

 

 

Eglise, à l'étage.?Sont présents: Ally McBeal et Lisa Knowels.

LK est en train de se changer.

LK: Quoi ? Il veut me faire un procès ?

AMB: Non. Non, non, non pas du tout. Mais par contre il s'inquiète, il ne comprend pas vos choix musicaux..

LK: Tout le monde me dit que c'est génial justement.

AMB: Donc il est exact que vous avez changé de répertoire depuis que vous avez rompu ?

LK: C'était la seule façon d'alléger ma peine. Je me suis toujours exprimé en musique et je ne crois pas que les fidèles m'en veuillent pour autant.

AMB: Lui, si.

LK: Ca je m'en fiche. Il vous a raconté ?

AMB: Il m'a dit que vous aviez rompu pour diverses raisons...

LK (insistante): Vous a-t-il raconté ce qu'il a fait ?

AMB: Non

LK: Il a changé de coeur.

AMB (visiblement ne comprenant pas): Je vous demande pardon ?

LK: C'est la seule explication. Nous devions nous marier, nous étions amoureux. Et tout d'un coup, comme ça, il m'a dit: "Mon coeur a cessé de battre.". Et il n'a plus voulu de moi.

AMB: Et... Et bien...

LK: On n'abandonne pas un blessé au bord de la route. Quand on blesse une personne, la décence veut qu'on s'arrête, au moins qu'on s'occupe de sa victime.

AMB: Lisa je...

LK (désabusée): Je ne chante pas ces chansons pour lui faire mal mais pour me faire du bien. C'est ma seule planche de salut et s'il ne veut pas les entendre il n'a qu'à quitter les lieux. Et ne me dites pas qu'il ne sait pas le faire, c'est même un expert en la matière croyez-moi, comme tous les hommes.

AMB: Ca je dois dire...

 

 

 

 

Eglise.?Sont présents; Ally McBeal et Mark Newman.

AMB et MN sont debout, il se déplace en direction de l'autel.

MN: Donc elle va continuer, c'est bien ça ?

AMB: Si ça peut panser ses plaies tout en contentant vos fidèles...

MN: C'est la maison du Seigneur.

AMB: Vous êtes le seul qui n'apprécie pas, Mark. Je peux vous poser une question ? Pourquoi n'avez vous pas parlé au moment de votre rupture ?

MN: On a parlé. Je... je lui ai dit...

AMB: "Que votre coeur avait changé," je sais. Vous l'aimiez ?

MN: Oui je pense.

AMB: Pourquoi ne l'aviez-vous plus aimé tout d'un coup ?

MN s'assoit sur un des bancs.

MN: Oh... Je n'en sais rien, c'est comme ça.

AMB (atterrée): C'est comme ça ? Point final. (AMB s'assoit près de MN) Est-ce que vous avez cherché à comprendre pourquoi ?

MN: Ecoutez...

AMB (s'emportant): Peut être que le pasteur culpabilisait après tout ? Peut-être que c'était plus fort que vous ? Peut-être que vous aviez peur de vous engager ? C'est vrai que des trucs comme "jusqu'à ce que la mort vous sépare" ça ne être que sérieux.

MN: Mais qu'est-ce que vous...

AMB (le coupant et continuant): Est-ce que vous vous êtes posé la question ? Avez-vous cherché tout au fond de vous la cause de ce désamour ? Ou est-ce que vous vous êtes juste dit 'mon coeur a changé, salut".

MN: Vous êtes de quel côté ?

AMB (désolée de s'être emportée): Peut-être du sien.

LK sort de la sacristie et passe au fond de l'église. Dans leur dos.

LK: Pourquoi ne m'as tu pas prévenu Mark ?

AMB et MN se retournent et la regardent.

LK: Tu aurais du me faire sentir que tu m'aimais moins. Que tu n'étais plus sûr. Pourquoi est-ce que les hommes jouent la comédie de l'amour jusqu'au dernier acte ?

 

 

 

 

Dans la rue.?Ally McBeal sur le trajet de retour entre l'église et le cabinet.

AMB pense en marchant...

Flash-back sur la séparation de AMB et BT.

AMB (à 18 ans, à BT): OK j'ai choisi d'étudier le droit moi aussi mais j'ai choisi Boston.

Fin du flash-back par l'arrêt de la musique comme un vinyle qui se raye. Retour au temps présent.

AMB s'arrête de marcher tout net devant des escaliers.

AMB: Ca n'avait rien à voir avec le Michigan ?!?!.

 

 

 

 

Devant le bureau d'Ally McBeal.?Sont présents: Richard Fish, Ally McBeal et une employée.

AMB va pour rentrer dans son bureau et tombe sur RF devant la porte de celui-ci discutant avec une employée.

RF: Bien. C'est parfait.

Employée: Je vous ai tout noté.

L'employée retourne à son poste.

RF (à AMB): Mark Newman est très mécontent.

AMB (sur les nerfs): Ca alors ? Ca me trouble énormément.

RF (s'emportant): Tu devais être leur médiateur, Ally.

AMB (toujours sur le même ton): Un médiateur est censé parler aux deux parties pour comprendre...

RF s'écarte de la porte. AMB ouvre la porte et se tient dans l'encadrement.

RF (montant encore le ton d'un cran): Mais ca ne va pas l'arrêter !!!

AMB (excédée): J'ai un plan alors fais-moi des vacances.

RF s'en va, AMB le retient.

AMB (désolée): Je... je suis désolée. Je t'en supplie laisse moi faire.

RF: hmm hmm

AMB: Je m'excuse

RF: hmm hmm

AMB rentre dans son bureau et ferme la porte.

 

 

 

 

Bureau de Billy Thomas.?Sont présents: la défense composée de Jackie Silverman et son avocat Maître Stone ainsi que la plaignante Ling Woo, représentée par Billy Thomas assistée de Georgia Thomas, accompagnée de sa soeur Leigh Woo.

JS et LW#2 sont debout l'une à coté de l'autre torse nu (on les voit de dos). En face d'elle se trouve AD et BT qui comparent leurs poitrines, attentivement. LW et GT sont sur le côté à attendre le verdict.

LW#2: La prochaine fois, Ling, offre-moi des fleurs.

LW: Ca ne sera pas long.

AD: Elles sont très belles..., les deux paires.

BT s'approche pour voir de plus près –très près – les seins de LW#2.

LW#2 (à BT): Vous voulez une loupe peut-être ?

BT (confus): Euh... Je... je vérifiais les cicatrices.

AD: C'est du très beau travail on ne voit rien. C'est... c'est magnifique.

GT: Les seins de mademoiselle Silverman sont réels.

AD: La comparaison est des plus étonnantes et il faut l'avouer c'est du travail d'orfèvre.

LW: Peut-être qu'ils se ressemblent mais...

LW se place entre LW#2 et JS et prend un sein de chacune dans chacune de ses mains avec une certaine vivacité et palpe. JS et LW#2 sursautent.

LW: Au toucher ils sont différents.

LW passe entre les deux femmes

AD (s'approchant des deux femmes): Bien, vérifions si...

GT (se mettant au travers de son chemin tel un bouclier): Non je regrette vous ne toucherez pas ces femmes. Vous êtes devenus dingues ?

LW (à LW#2): Saute. Montre-leur qu'ils ne bougent pas.

GT (à LW): Non, votre soeur ne sautera pas, la séance est terminée. (à LW#2 et JS) Rhabillez-vous.

LW: De quel droit ?

GT (montant le ton): J'ai dit que c'était terminé. Et en tant qu'officier de justice je demande l'arrêt immédiat de cette mascarade. Les seins de cette jeune fille (montrant LW#2) sont parfaits mêmes s'ils n'ont pas exactement le même toucher que ceux de mademoiselle (montrant JS). (à LW#2) Mais enfin, vous saviez qu'il y avait un risque ?

LW#2: C'est ma soeur qui attaque, pas moi !

LW: C'est moi qui ai payé.

GT (criant): Maintenant ça suffit, Ling, avec un L et un G aussi durs que la pierre et quitte à ce que vous me traitiez encore de frigidaire tant pis. Je déclare que l'affaire est classée.

GT sort en claquant la porte.

LW (pensant tout haut): Je ne savais pas si je devais aimer ou haïr ce cabinet, là je n'ai plus de doutes.

 

 

 

 

Les toilettes mixtes.?Est visible à l'écran: John Cage.

JC est devant un lavabo.

JC (se rapproche du miroir et dit à son reflet dans le miroir): Je pense qu'elle a des vues sur moi.

Le miroir pivote. RF est de l'autre coté, c'est lui qui vient de le tourner. Il se rase.

RF: Nelle ?

JC: Elle est attirée ou bien perplexe. Peut-être les deux en même temps.

RF: John, elle t'invite ce soir et te trouve mignon, ça ne veut pas dire par là qu'elle est amoureuse.

JC: Elle me fait peur.

RF: Normal qu'elle te fasse peur, elle va te planter ses canines pendant 6 mois; mais ça fait des souvenirs. La seule question qu'il faut que tu te poses c'est "suis-je capable de sortir avec elle sans tomber amoureux ?" et si oui tu es Géronimo, si non tu oublies.

JC: Et à propos de toi et Ling ? Tu crois que ça marcherait vous deux ?

RF: Pas une chance ! Mai j'avoue que ça m'arrange, j'aime les femmes qui ne s'attachent pas, inaccessibles.

JC: Pourquoi ?

JC vérifie sa cravate derrière RF, dans le même miroir.

RF: Parce que quand je les plante je ne me sens pas fautif. C'est un juste retour des choses.

JC semble soucieux.

RF: Quoi ?

JC: Avant son émission de radio, Ally m'a regardé droit dans les yeux et elle m'a dit: "on ne vit qu'une seule fois" et elle est partie affronter le danger avec le sourire. Je crois que je vais sortir avec Nell.

JC lève son pouce. RF en fait autant et ils se pressent leur pouce l'un contre l'autre.

 

 

 

 

Au bar du rez-de-chaussée.?Sont présents: Ally McBeal et Georgia Thomas.

AMB est accoudée au bar devant un verre, GT arrive.

GT: Bonsoir

AMB: Oh Georgia? Ca va ?

GT: Tu bois ?

AMB: Euh... non, non c'est une... vodka.

GT: Ah.

AMB: J'ai...j'ai besoin d'oublier...

GT: Et d'oublier quoi ?

AMB: Oh ? Rien du tout.

GT: Rien du tout ?

AMB: Entre nous il y a certains sujets tabous.

GT: Ah... Billy.

AMB: Ouais.

Le barman arrive et amène son verre à GT.

Barman (à GT): Voilà Madame.

GT: Je t'écoute.

AMB: Lisa Knowels, sa théorie c'est que... quand un homme veut rompre avec une femme il ne lui explique pas, il fuit et... J'ai eu un flash, Billy n'a pas rompu avec moi parce qu'il allait dans le Michigan pour étudier le droit mais parce qu'il voulait s'éloigner de moi. C'était sa façon à lui de quitter la scène.

AMB attend un signe de GT, elle ne dit rien.

AMB: C'est bien ça ?

AMB attend encore. GT ne répond pas, elle l'écoute, la laisse faire son raisonnement.

AMB: C'est bien ça ! Il n'avait pas besoin de mettre tant de kilomètres entre nous. C'était pas la peine d'aller jusque dans le Michigan.

AMB réfléchit et semble avoir trouver quelque chose.

AMB: A moins qu'il y ait eu une autre femme là-bas.

GT ne dis rien mais son regard suffit à comprendre que AMB est sur la bonne voie.

AMB: Cette femme c'était toi. Et il m'a trompé avec toi.

GT: J'étais pas au courant. Je te le jure.

 

 

 

 

Bureau de Richard Fish.?Sont présents: Richard Fish, Nelle Porter et Ling Woo.

NP: Si tu ne te calmes pas...

LW (à RF): Deux fois ! Vos avocats m'ont trahi deux fois.

NP: Ling tu attaques un présentateur radio parce qu'il te choque. Là tu attaques une femme parce ...

LW: Si ca ne t'intéresse pas tu aurais pu me le dire.

NP (ton sec): Ling !

LW: Ne m'appelle pas Ling. Je pourrais te poursuivre en justice pour ça.

NP: Ling, tu as un force de caractère incroyable. Tu ne laisses jamais personne te marcher sur les pieds, c'est admirable. La plupart des gens baissent les bras devant l'adversité et je salue ton courage mais... depuis quelques temps tu exagères. Tu crois que le monde entier est contre toi alors...

RF: Alors qu'il n'y a que votre entourage. (LW lui lance un regard mauvais) Je rigole, voyons...(RF passe un doigt sous le cou de LW, celle-ci ne comprend pas) Ah c'est gras.

NP: Je crois qu'à ta place j'irai voir un psychologue, c'est un conseil d'amie. Tu es très, très impopulaire, c'est dommage. Tu as des problèmes de communication et la seule façon de lutter contre ce phénomène c'est de te battre avec tout le monde. Tu attaques pour le moindre motif au lieu de...

LW: Merci Nell. Ca me fait du bien

LW sort du bureau dépitée.

NP (à RF): Je devais lui dire.

RF: Je reviens tout de suite.

RF quitte son bureau, et "court" après Ling.

 

 

 

 

Couloirs devant le bureau de Richard Fish.?Sont présents: Richard Fish et Ling Woo.

RF a rattrapé LW devant son bureau.

RF: Ling, je... je réagis de la même façon, dans un sens. (RF pousse la chaise à roulettes d'une secrétaire, avec celle-ci dessus) Je ne sais pour quelles raisons, personne ne me fait confiance donc je réponds par l'attaque, je pousse les gens à bout et comme ça je suis sûr, enfin.. j'ai l'impression d'avoir le contrôle. En tout cas il n'y a pas que des gens qui vous détestent, je vous adore. Dînez avec moi.

LW: Avec joie.

 

 

 

 

Bureau de Billy Thomas.?Sont présents: Billy Thomas et Georgia Thomas.

BT (très en colère, se levant de sa chaise): Pourquoi tu lui as dit ?

GT: Je n'ai rien dit. Elle a eu une intuition, je ne sais pas moi, elle l'a deviné.

BT: Comment ?

GT: On dit que les femmes ont un sixième sens, Billy. On voit des choses que vous pensez nous cacher mais on les voit très bien.

BT: Quel message me fais-tu passer ?

GT: Je veux dire que je vois tes regards concupiscents, je remarque tes yeux lubriques.

BT: Quoi ? Qui je regarde ?

GT: Jackie Silverman, entre autres, la femme aux superbes seins.

BT: C'est une plaisanterie Georgia ?

GT: Une plaisanterie ? Ah c'est toi qui plaisante, Billy. Ne me dis pas qu'elle ne te fait aucun effet.

BT: Je la trouve attirante et puis alors ? De quoi as-tu peur ?

GT: De quoi est-ce que j'ai peur, moi ?

BT: Oui, Georgia, je ne vois pas pourquoi ça te fait peur que je trouve une femme attirante. Toi, tu as un problème de jalousie, pas moi.

GT: Ca n'a rien à voir, c'est faux Billy. C'est du délire parce que ce que pouvait redouter Ally il y a 10 ans, et bien la même chose m'arrive à moi.

BT: C'est à dire ?

GT: C'est à dire... que toi tu es capable d'être amoureux d'une femme et que si, tout d'un coup, une autre débarque dans ta vie, c'est fini.

BT: J'espère que tu n'es pas sérieuse ?!?!

GT: Qu'est-ce que tu veux que je me dise, Billy ? Que jamais tu ne ferais une chose pareille ? Tu l'as déjà fait. Dès que tu m'as vu, tu es tombé amoureux de moi. En une seule seconde, tu m'as aimé alors que tu sortais avec une autre. Là, j'étais du bon côté de la barrière, génial. Mais moi je sais que la prochaine fois je serais la perdante.

BT: C'est tellement nul que je préfère me taire.

GT: Si tu veux, d'accord. Mais lorsque Ally frappera à ta porte, et je suis certaine qu'elle le fera, surtout ne la prend pas de haut parce qu'elle a le droit à des explications.

GT s'en va et ferme la porte.

 

 

 

 

Eglise.?Sont présents: Ally McBeal et Lisa Knowels

LK joue du piano, AMB est assise à côté d'elle sur le banc devant celui-ci.

LK: Chanter dans un bar ?

AMB: Bien sûr, Lisa. Faites-moi confiance, je suis sûre que vous allez adorer. C'est comme un forum, et vous, il vous faut un forum. Et en échange, si vous dites oui, je persuaderais Mark Newman de prendre le temps de vous parler.

LK: Je ne veux pas discuter avec ce type.

AMB: Ah, je... je croyais le contraire. Je crois qu'il est d'accord pour vous expliquer pourquoi il a rompu.

LK (intéressée): C'est vrai ?

AMB: C'est ce qu'il a dit. Je jouerai le rôle de médiateur.

LK: Donc ça peut s'arranger ?

AMB: Non pas ça. Ce qu'il désire, c'est prendre un moment et vous expliquer ce qui s'est passé. Enfin du moins dans sa tête.

LK: Il y a beaucoup de monde dans ce bar ?

AMB: C'est géant, la musique est super ! Mais par contre, les clients ont plutôt des idées pacifistes; donc votre chanson à propos de la bombe atomique, c'est non.

LK: C'est une excellente idée d'essayer de discuter avec lui. C'est mieux de savoir.

AMB: Oui. Oui, oui, je crois que c'est mieux.

 

 

 

 

Bureau de John Cage.?Sont présents: John Cage et Richard Fish.

JC: Elle ne veut pas prendre un verre en bas, et moi je suis gêné dans les endroits qui ne me sont pas familiers.

RF: Ce n'est qu'un verre, John.

JC: Je ne suis pas sorti avec beaucoup de femmes, et je ne voudrais pas commettre d'impairs.

RF: Quoi ?

JC: Sois franc surtout, si c'est nul tu me le dis.

RF: OK.

JC sort une paire de chaussures à semelles compensées. (10 bons centimètres). RF prend une des chaussure et la contemple.

RF: Oh..

JC: Je me sens petit à côté d'elle.

RF: John, à mon avis, elle préfère les hommes plus petits qu'elle. Pourquoi est-ce que tu veux avoir une image conventionnelle ? Si elle aimait les choses conventionnelles, elle ne voudrait pas sortir avec toi. Ce qui la titille, c'est certainement... c'est ton, ton côté bizarre autant qu'étrange. N'essaye pas de te transformer.

JC: Merci Richard, je me sens moins seul.

RF: OK, à tout à l'heure.

RF part avec la chaussure de JC à la main.

JC: Richard, c'est ma chaussure.

RF: Ah OK. Excuse-moi. Tiens.

RF s'en va.

 

 

 

 

Cabinet Cage/Fish, dans la cage d'ascenseur.?Sont présents: Ally McBeal et Billy Thomas.

AMB est dans l'ascenseur quand BT y entre. La scène se passe totalement dans le silence. Tout est dit par le jeu d'acteur. Les regards, les mouvements imperceptibles du corps. L'ascenseur s'ouvre, AMB est au bord des larmes mais ne pleure pas (elle lui en veut). Elle sort, BT est obligé de se sortir de son chemin.

 

 

 

 

Eglise, bureau de Mark Newman.?Sont présents: Mark Newman, Lisa Knowels et Ally Mc Beal.

MN: Je suis désolé, je ne sais pas quoi dire d'autre.

LK: Tu as eu toute la nuit pour y penser, et c'est tout ce que tu as trouvé?

MN: Qu'est-ce que tu veux que je te dise ?

Lisa se lève pour partir.

AMB: (à LK) Une seconde, Lisa. (à MN) Vous êtes à côté de la plaque, sauf votre respect. Vous vous adressez à Lisa, pas à une veuve épleurée aux funérailles de son tendre et défunt mari. Lisa n'est pas là pour entendre une formule de politesse, elle veut savoir.

LK (à MN): Il y a quelqu'un d'autre ?

MN: Non.

LK: Alors quoi Mark ? Quoi ?

MN se lève.

MN: Ce n'est pas ta faute, je te le jure. Quoi qu'il se soit passé, tu n'y es pour rien du tout.

LK: Pourtant tu m'avais dit le contraire.

AMB sort du champ de la discussion, elle regarde par la fenêtre. Elle écoute d'une oreille.

MN: Parce que je voulais le croire. Moi aussi, j'étais désespéré, tu comprends. Tu es la femme la plus géniale que je connaisse. Tes valeurs, ta gentillesse, ta beauté, tu es tout ce dont j'avais toujours rêvé. Alors quand je t'ai rencontré, j'étais sûr de tomber fou amoureux de toi. Et j'attendais que ça arrive mais il n'y a rien eu.

LK: Tu ne m'as jamais aimé ?

MN: Si et je t'aime encore. Mais j'ai connu l'amour avec d'autres femmes qui n'étaient pourtant pas faites pour moi. Ecoute, je sais que pour moi la meilleure chose à faire serait de t'épouser; tu serais une bonne mère, nous serions de bons compagnons. L'intelligence, la sagesse feraient que je me marie avec toi mais, mais une partie de moi s'effondrerait parce que... je ne ressens aucune passion pour toi... (LK est malheureuse) Ca ne te consolera pas mais j'ai souvent prié pour nous. J'implorais Dieu de me faire tomber amoureux de toi, de t'aimer. Ai-je eu raison de te le dire ? Est-ce que tu te sens mieux maintenant ?

LK pose deux doigts sur les lèvres de MN pour lui signifier d'arrêter. Elle essaye de calmer sa détresse.

 

 

 

 

Les toilettes mixtes.?Est présent: John Cage.

JC est devant un lavabo et se regarde dans le miroir. Il chante les paroles de "My first, my last, my everything" de Barry White. Il se déhanche, se décale et commence à danser au rythme de la chanson. La porte des toilettes s'ouvre, EV le voit danser et se met elle aussi à danser en suivant ses gestes. Il ne la remarque pas, elle est dans son dos. Au bout d'un certain temps il la remarque et tout s'arrête; la musique en un scratch épouvantable (un disque vinyle sur lequel le bras aurait dérapé) et la danse.

EV est essoufflée.

JC: Je ne supporte pas qu'on se moque de moi.

EV: JE ne me moquais pas de vous, je dansais. Barry White ?

JC: Ouais

EV: Vous êtes sexe.

EV entre une des cabines de toilette.

 

 

 

 

Bureau de Ally McBeal?Sont présents: Ally McBeal et Lisa Knowels.

AMB et LK sortent de l'ascenseur et se dirigent directement dans le bureau d'AMB. LK tient à la main

AMB: Vous n'avez pas besoin de répéter, Vonda a dit...

LK: Non Ally, pour la dernière fois c'est non. Je ne me laisserai pas humilier deux fois dans la même journée, non merci.

AMB rit.

AMB: Ce n'est pas obligatoire que ce soit ce soir, l'invitation est permanente.

LK: Croyez-moi, il faut que je chante ce soir. Après ça,...

AMB: Est-ce que ça va ?

LK: Oui beaucoup mieux. C'est dur mais ça soulage de savoir.

AMB: Oui, ouais on se sent moins gourde.

LK: En fait ça aurait pu être pire. Imaginez qu'il ne rompe pas, je me serais mariée avec un homme qui n'était pas amoureux de moi.

AMB: C'était pire que tout.

LK: Je l'ai échappé belle.... Bon, et bien je vais répéter ma chanson, on se voit tout à l'heure.

AMB: Vous rigolez, je serais au premier rang.

LK: Génial.

AMB: Haut les coeurs...

LK est étonnée par la formule.

AMB: Euh.. les mains.

LK rit et s'en va.

 

 

 

 

Bureau de Ally McBeal.?Sont présents: Ally McBeal et Billy Thomas.

BT: Avant d'aller m'installer dans le Michigan, j'y suis allé en visiteur et j'ai connu Georgia. En la voyant, j'ai su que c'était la femme que j'épouserai. (Pause). Il ne s'est rien passé entre elle et moi jusqu'à ce que ce soit terminé.

AMB se dirige vers la fenêtre, elle ne regarde pas BT, elle regarde par la fenêtre.

AMB: Tu m'as trompé.

BT: Je partais vraiment pour faire mes études.

AMB: N'empêche que tu m'as menti.

BT: Souviens-toi, un jour tu m'as dit toi-même que si la vérité ne servait à rien d'autre qu'à faire de la peine,...

AMB: Tu ne sais pas le mal que tu m'aurais épargné en me disant la vérité.

BT: Je ne comprends pas, tu réagis comme si notre histoire d'amour s'était terminé hier, c'est insensé.

AMB se retourne lentement et regarde BT.

AMB: Parce que hier, je croyais encore en quelque chose. Je n'ai pas honte de courir après le grand amour sans jamais le trouver parce que je l'ai déjà connu et qu'il était toute ma vie (AMB a des larmes dans la voie). Mais peut-être n'était-ce qu'un rêve ?

BT: Ally, c'était réel.

AMB pleure, elle tente de retenir ses larmes , elle s'essuie les yeux.

AMB: Bien, comme tu dis c'était il y a longtemps. Aujourd'hui il y a prescription.

BT: Je... j'aurais voulu faire les choses différemment.

AMB lui demande d'arrêter, elle pleure. Se retourne vers la fenêtre.

AMB: Je vais bien.

 

 

 

 

Bar du rez-de-chaussée.?Sont présents: Lisa Knowels, Renee Radick et Elaine Vassal, Ally McBeal et les Jumeaux.

LK chante, RR et EV sont assises à une table, AMB est assise plus loin.

Pendant la chanson de LK, on voit tous les autres personnages. LW et RF sont au restaurant, GT dans son lit occupée à broder, BT dans son bureau, NP et JC dans la rue – NP a une rose à la main -.

MN arrive au bar et écoute LK chanter. AMB se souvient de sa journée.

LK: Fools fall in love in a hurry / Fools give their hearts much too soon / Just play them tunes of stardust

and they've got their love touch hands firmly / When they should be playing it cool / Oh I I used to laugh but now all I understand shake the hand of a brand new fool / Fools fall in love just like school girls / Blinded by rose colour dreams / They build their castles / They build their castles of wishes / With only / With only bright balls for ??? / I lose enough / But now I understand / Shake the hand of a brand new fool / That's what I am / That's what I am / That's what I am / Shake the hand of a brand new fool.

 

 

 

 

Générique de fin.

Cage & Fish. ELAINE waits for the elevator. LING gets out. They stare at each other.

LING (after a while): Hello.
ELAINE: Ling ! You're back ?
LING: I'm here to see Nelle.
ELAINE: Certainly. And, who will we be suing today ?
NELLE (arriving behind LING): Ling !
LING (looking at ELAINE): This woman drips with sarcasm at my personal expense.
NELLE: Ling, one of the disadvantages of having magnetism is that you bring people out. People who will otherwise get unnoticed (ELAINE looks hurt). The fact that she could be so annoying is really a tribute to you. Let's go to my office, we'll talk about what's the matter. (LING leaves - To ELAINE) I'm sorry. She's just...
ELAINE: Yes. And thank you for defending me so staunchly Nelle. (NELLE smiles and leaves)
GEORGIA (going out of the elevator): Elaine.
ELAINE: Hi Georgia.
GEORGIA: What's the matter ?
ELAINE: Oh, nothing. It's just that bitchy little thing is back.
GEORGIA: Who is she suing this time ?
ELAINE: Maybe her gynecologist pulled the wrong tooth.
GEORGIA: Elaine ! That was vicious !
Credits.

RICHARD's office. LING, RICHARD and GEORGIA. RICHARD is playing with a tape recorder and especially the mike.

GEORGIA (very upset): You've got to be kidding me !
RICHARD: We've handled cases on cosmetic surgery.
GEORGIA: Why don't you sue the doctor ?
LING: He went bankrupt. I'm told the nurse comes from money.
GEORGIA: Richard, this is ridiculous !
RICHARD (in the mike): Testing...
LING: I don't understand the problem. You should be happy to get my business. I'm a plum !
GEORGIA: You are suing a woman because her breasts are real !
LING: When you say it in a tone like that, of course it's gonna sound silly !
GEORGIA: Noo..
RICHARD (in the mike): Georgia !
GEORGIA: No ! Whenever we get some insane claim you sign me up to lead the charge !
RICHARD: It's 2 depositions tops and then it'll go away !
ELAINE (coming in): Richard, the minister from your church is here. Are you available ?
RICHARD (in the mike): Mark !
MARK NEWMAN (enters and pushes the door into LING who bumps aside): Sorry to barge in !
RICHARD: Hi ! That's alright ! (to GEORGIA, escorting her out) We'll get Billy to second chair, just do the deposition then we'll settle ! (to LING, also escorting her out) I promise satisfaction if you're the least of capable of happiness. Go do your nail while I meet with my clergy. (she does not go, she's standing in front of his door, looking unhappy) Shoot ! (He closes the door).

The unisex. GEORGIA and BILLY enter and look under the stalls while talking.

GEORGIA: I'm telling you, it's because of her !
BILLY: Ling ?
GEORGIA: Not Ling, Nelle ! Ling gets worried because she's Nelle's client, and since Nelle will drop everything...
BILLY: Not fair...
GEORGIA: Not fair ? We're suing a nurse for having natural breasts !
BILLY: If anything it's Richard.
GEORGIA: No, it's Nelle.
BILLY: Georgia you don't like her, OK, but what has she really done to deserve this kind of reaction ?
GEORGIA: What has she done ?!?
BILLY: Yes, what has she done ?
GEORGIA: She... she.. showed up, that's what. OK, I admit it, I have a little "Mirror mirror on the wall" complex.
BILLY: Mirror, mirror on the wall ?
GEORGIA: I know it sounds stupid, but... but all my life I've... I've been the fairest one of them all. Don't laugh !
BILLY: Not laughing.
GEORGIA: And her... I may not be the best lawyer, but I've always felt like the fairest one here (GEORGIA's laughing). I'm not proud of saying that, but... and then she arrives, and... (they hear flushing and they are worried)
ALLY (with a smile, opening the stall and coming out): Hey guys !
GEORGIA: You had your legs up !
ALLY: No I didn't.
GEORGIA: Yes you did ! I checked, you had 'em up !
ALLY: Well, maybe they just flew up ! Your Mirror Mirror dropped me from second to third and my legs reacted.
GEORGIA (feeling embarrassed): Actually, I knew you were there.
ALLY: Did you ? And how did you tell, my asparagus diet ?
BILLY: All right...
BILLY and ALLY together: Quiet !
ALLY: Fairest one of them all ?
GEORGIA: I wasn't including you... (ELAINE enters the unisex, they can't see her)
ALLY: Oh really, and.. and why is that ?
GEORGIA: Because you exist in your own universe, Ally, and I was referring to the one the rest of us live in.
BILLY (upset): Alright !
ELAINE (thrilled): OK ! Tell me what I've missed ! (ALLY laughs)

RICHARD's office. MARK NEWMAN and RICHARD.

MARK NEWMAN: I've kept myself into a situation, and I don't know how to handle it.
RICHARD: What kind of situation ?
MARK NEWMAN: I've been in a relationship... (the mike starts to give feedback, RICHARD stops it)
RICHARD: Sorry. She's married ?
MARK NEWMAN: No !
RICHARD: Guy ?
MARK NEWMAN: No !
RICHARD: Sheep ?
MARK NEWMAN: Would you just let me talk ?
RICHARD: Yeah. Go ahead.
MARK NEWMAN: She's the music supervisor of our choir. She also sings in the choir. She's the one you prevailed upon to sing that short people song ?
RICHARD: Oh, Lisa...
MARK NEWMAN: Lisa.
RICHARD (naughty): How was she ? I bet she was....
MARK NEWMAN: Richard, please ! Obviously we weren't married, and I'm the minister. The minister and somebody from the church, I mean, it doesn't exactly make me an altar boy, does it ?
RICHARD: If you were an altar boy you'd be with a priest. Kidding. Bygones... What's the big deal ? Consenting adults, even unmarried...
MARK NEWMAN: I'd really appreciate if you let me get through this ?
RICHARD: Of course.
MARK NEWMAN: The relationship ended two months ago, I ended it. And it was very painful for her. And since then, the songs she's been singing for our services, well... I feel they're directed at me !
RICHARD: What kind of songs ?
MARK NEWMAN: Well, first they were obscure little hints about lost loves and broken hearts. Lately she's been doing pop !
RICHARD: How is the congregation reacting ?
MARK NEWMAN: I don't think they know what's going on. She's not that obvious. Plus she's a great performer so she's probably going over a bit over my sermons !
RICHARD: So what's the problem ?
MARK NEWMAN: The problem is, this is a church. I'm afraid to fire her or even demote her. After our relationship it may seem retaliatory. And yet, yet I can't let her keep singing those songs !

Conference room, Cage & Fish, deposition for LING's case.

LING: She's very hard to shop for.
Attorney: Your sister ?
LING: Yes. She has everything. The only thing I knew she wanted was nicer breasts. She didn't like hers, she thought they were small and unshapely.
Attorney: So you umm... decided
LING: To get her implants for Christmas, so I went to Dr. Noful he'd been recommended. We discussed the importance of them feeling natural, this was a priority, my sister is a very natural woman, scars make her vasavagal. So he said "Let me show you a sample of my work!. He brings in his nurse, her, she unveils, she's full, soft, without a hint of a blemish. I almost signed up and my breasts are beyond reproach. (Looks at the clerk who is listening without typing) Shouldn't you be typing ?
Attorney (clearing his throat): And you're.. claiming that you paid for your sister's operation...
LING: Based on her full soft implants ! And what did my sister get ? These hard little petrified lumps. She jumps through and they don't even move. And the scars ? My uncle slit his wrists with more finesse ! And then I find out, she's never minds at all. Hers are real, the total fraud !
Attorney : Now, what haven't you sued the plastic surgeon ?
LING: He's an empty pocket and in another jurisdiction and she's collectable. (Turning suddenly to the clerk who is looking at her, slamming her fist on the table) Type ! (Everybody looks at her, puzzled).
Attorney: Alright then (clears his throat).

Church. MARK NEWMAN is giving a sermon. ALLY, RR and RICHARD in the audience.

MARK NEWMAN: God sold off the world when...
ALLY: What did you have to bring me ?
RICHARD (whispering): We're in a church !
RR: Why am I here ?
ALLY: You're here because I dragged you (A woman shushes them).
RR (to the woman): Don't shush me. (ALLY shushes her)
MARK NEWMAN: Let's pray (they all bow their heads). Lord, help us find the strength to turn away from evil when he tempts us, to confront it when it threatens us, to see it wherever it's showing. Praise the Lord, Amen.
Audience: Amen !
MARK NEWMAN: Now I know we've all heard the saying that all it takes for evil to succeed is for good men to do nothing.
Audience: Yeah !
RICHARD: This could get windy.. (makes a face)
MARK NEWMAN: But before that, we have a hymn...
Audience: Yeah !
(Band starts playing, LISA KNOWLES is standing up in the middle of the choir, she looks at MARK NEWMAN and starts singing)
LISA KNOWLES (singing): I'm so tired of being alone / So tired of being on my own / Won't you help me / Please just as soon as you can / I guess you know...
RICHARD: This couldn't exactly be a hymn ?
ALLY: It's an anthem ! I like it.
RR: She's singing to you.
ALLY: And you !
RR: You got that !
LISA KNOWLES (singing): Love me if you will / Love me if you will / So tired of being alone (everybody is up in the audience, dancing, including RR and ALLY. RICHARD gets up too).
RICHARD: Doesn't relate to me.
LISA KNOWLES (singing): I'm so tired / I'm so tired / I'm so tired of being alone... Yeah !
Audience cheers.

Cage & Fish office. JOHN's office, JOHN, RICHARD and MARK NEWMAN. RICHARD and MARK NEWMAN against some book shelves.

RICHARD: Tough to fire her, people in that church enjoyed it.
MARK NEWMAN: Clearly this is not right !
RICHARD: Even so you slept with her, Mark, she can run that sexual harassment card right up your collar.
MARK NEWMAN: But I haven't done anything !
RICHARD: You're a man, you're breathing... Under title VII you're liable.
MARK NEWMAN: We had a relationship, it ended !
RICHARD (sitting on JOHN's desk, JOHN sitting behind his desk): Thing is, that song last night wasn't overtly directed at you
MARK NEWMAN: So what, you just let her keep doing this ?
JOHN: You need to mediate. We need someone who speaks the language of loneliness.

Ally's office.

ALLY: Why me ?
RICHARD: Because we think you can tackle into her despair.
ALLY: Why ?
RICHARD: That sense of utility that comes with knowing no matter how long you live you'll be going alone, uncoupled, and yet charging for it, just the same, never under the false assumption it'll get any better, you're the who-know she might listen to.
ALLY: Thank you Richard, I live to help others cope.

Conference room. The nurse is depositing.

JODY SILVERMAN: I never actually said my breasts were artificial.
BILLY: Ms. Silverman, you knew Dr. Noful was using you as an example of his work.
JODY SILVERMAN: Well I didn't at first.
BILLY: You didn't ?
JODY SILVERMAN: No. I was told the patients wanted breasts similar to mine and I was a model for... Dr Noful wasn't being completely honest with me either.
BILLY: You didn't know what was going on ?
JODY SILVERMAN: Eventually it did become apparent he was representing me as someone he'd done work on.
BILLY: Did that happen in this case ?
JODY SILVERMAN: I didn't know for sure. But it'd be a lie to say I didn't suspect. (to her attorney) Should I lie ?
Attorney: Probably not.
JODY SILVERMAN: I knew he had passed my breasts off as implants with other patients. I'm not shocked to learn he did so here. (BILLY and GEORGIA look at each other)

In an office, GEORGIA, BILLY and JODY SILVERMAN's attorney

GEORGIA: We actually have a case.
Attorney: Oh, come on !
GEORGIA: It is misrepresentation, sale could basically...
Attorney: The problem is, my client isn't the merchant, so...
GEORGIA: She worked there, she had a part at the firm.
Attorney : Even if you establish a duty, your client's sister got breasts that resemble Ms. Silverman's, so...
BILLY: Have you seen 'em ?
Attorney: I've seen the pictures.
GEORGIA: Pictures ? Pictures don't tell you how they feel, or whether they move naturally !
Attorney: I might be out of line, but is it possible that Ms. Woo could err to the litigious side ? (BILLY and GEORGIA look away). Look, why don't we just take a look for ourselves, I mean that way we'll be at least able to give our clients an informed advice ?
BILLY (standing up and getting close to the attorney): That's a good idea.
GEORGIA (standing up also and getting close to them): Excuse me ?
Attorney: This afternoon would be good for me.
BILLY: We could meet right here.
Attorney: 3 o'clock ?
BILLY: I'll see you then.
Attorney: Great. (He leaves)
BILLY (noticing the way GEORGIA looks at him): What ?
GEORGIA: Let's look ?
BILLY: It was his idea !
GEORGIA: Oh, and didn't you put up a fight, great, 3 o'clock, do it here !
BILLY: Georgia !
GEORGIA: You are bringing in the two women to compare their br...
BILLY: It's evidence !
GEORGIA: Evidence ? Great ! Let's do a taste test while we're at it !
BILLY (sighing): Is this about Nelle too ?
GEORGIA (while NELLE comes up behind her): It has nothing to do with Nelle, although I have no doubt that her breasts are perfect (turning around to leave and almost bumping into NELLE) and of course, you would be standing there for that, because that's the way things work around here. Go pick a stall and hoist your legs, you'll learn all about us. (she leaves)
NELLE: Case's going well ? (BILLY smiles shyly)

In the lobby of Cage & Fish. NELLE and JOHN bump into one another.

JOHN: Oh (he falls into the mail cart)
NELLE: John !
JOHN : Oh, Nelle, how is your day going ?
NELLE (laughing and whispering): How's my day going ?... (louder) Can I ask you something ?
JOHN: Questions make me frown.
NELLE (pushing aside the mail cart and getting closer to JOHN) : Are we ever getting to go out ? I don't mean downstairs to the dance floor, I mean, out.
JOHN (stuttering) : Pough... Poughkep... Cornwell.
NELLE: I know, we work together, it's probably a terrible idea. You're a partner, I am associate, I have that whole attorneying thank to her. But if you're drawn to me, I do think you're cute (JOHN hears the boom boom boom, boom boom boo doom, NELLE is tapping her fingers to that rhythm, JOHN's tie is pumping at the beat) I don't mean to pressure you. (she leaves)

Church. MARK NEWMAN and ALLY in the lobby.

MARK NEWMAN: You could have come at a better time.
ALLY: Why ?
MARK NEWMAN: Sunday services. My sermon is on God's planet, all nations being one, world peace through his will (he opens the door into the church)
LISA KNOWLES (rehearsing): Asia's crowded, and Europe's too old, Africa's far too hot, and Canada's all so cold, and South America, they stole our name, let's drop the big one, there'll be no one else to blame us,...
MARK NEWMAN (closing the door): She's singing about a nuclear bomb !
ALLY: Well, well, well, she's not saying drop it on you !
MARK NEWMAN: She's a sweet kind loving woman. Ever since we broke up...
ALLY: Well, well, well, like you said the congregation likes it.
MARK NEWMAN: I can't let her do this.
ALLY: I think you're overreacting (he opens the door again)
LISA KNOWLES: Boom South London, boom Paris, more room for you, more room for me...
ALLY: Maybe not.
LISA KNOWLES: The whole world round, would just be another American town, how useful it would be, to set everybody free...

RICHARD's office. RICHARD, GEORGIA and LING.

LING: I don't want to subject my sister to that kind of blatant objectification !
GEORGIA: Ling,...
LING: Don't call me Ling !
GEORGIA: It's your name.
LING: Not with a hard L and a hard G it isn't. It's a soft name. Ling. You say it Ling ! It offends me.
GEORGIA (trying): Ling, when you decided to buy your sister breasts implants, you exposed her to objectification. When you then bring suit under the Uniform Commercial Code, that too tends to reduce her.
LING: I'm deaf to condescension. Right now I could hear a pin drop.
GEORGIA: Richard ? I, I know she's a plum...
LING: People like you don't understand. Beautifully proportioned. The shapely can be so blind to the less fortunate. I tried to give my sister the chance to maybe feel what it's like to be someone like you. To walk down the streets just once, feeling ample. Maybe God didn't give you a heart under your perfect breasts. (GEORGIA is astonished and leaves).


Church. ALLY and LISA KNOWLES walking up stairs with books in their hands.

LISA KNOWLES: Is he suing me ?
ALLY: No, no, not at all, but he gets concerned with your choice of music... (arriving in a room with the choir robes)
LISA KNOWLES: People tell me they love it. (putting down the books on a chair)
ALLY: So you have ? Kind of shifted your tone, since you broke up ?
LISA KNOWLES: It's the only way I've had to deal with the pain. I've always expressed myself through music. I don't think the congregation picks up on it.
ALLY: He does.
LISA KNOWLES: Well he should. (taking off her robe) Do you know what he did ?
ALLY: Well, relationships end for a lot of reasons...
LISA KNOWLES: Do you know what he did ?
ALLY: No.
LISA KNOWLES: He changed his heart.
ALLY: Excuse me ?
LISA KNOWLES: That's the full explanation. We talked of marriage, we were in love, then suddenly, he says "I've had a change of heart". Doesn't wanna see me anymore.
ALLY: Well...
LISA KNOWLES: You don't just leave the scene of an accident. You mow somebody down, you at least stop, check on the victim.
ALLY: Lisa...
LISA KNOWLES: I don't sing these songs to hurt him, I sing them to help me. They're my only release. If he doesn't like listening, he can just leave the room. Don't tell me he doesn't know how to do that ! The man knows how to leave a room, trust me !

Church, MARK NEWMAN and ALLY walking along the aisles.

MARK NEWMAN: So she's still gonna sing those songs ?
ALLY: Well, if it works out her pain, and the congregation enjoys it !
MARK NEWMAN: This is a house of God !
ALLY: Well, you're the only one that seems to be bothered, Mark. I want to ask you a question. Why have you never really discussed the break-up with her ?
MARK NEWMAN: I discussed it, I just told her...
ALLY: Change of heart, yes. Did you love her ?
MARK NEWMAN: At one point.
ALLY: Why did you stop loving her ?
MARK NEWMAN: I don't know, I just did. (he sits)
ALLY: You just did ? (she sits next to him) Did you ever bother asking yourself why ?
MARK NEWMAN: Listen...
ALLY (starting to get angry): Maybe it had something to do with stuff you were going through, maybe there were outside forces, maybe you have commitment problems. Lord knows you must take that "till death do us part" stuff seriously !
MARK NEWMAN: What are...
ALLY: Did you seek counseling ? Did you do anything to explore what may have caused you to stop loving her or did you just go "Change of heart, see ya" ?
MARK NEWMAN: Whose side are you on here ?
ALLY: Maybe hers.
LISA KNOWLES (from behind them, they turn around): What was the warning, Mark ? How about "I'm feeling different" ? How about "I'm not so sure"? Why is it always great with men right up until they run ?

ALLY walking in the street, with flashbacks of BILLY and her when he told her he was leaving.

ALLY (To BILLY): I choose the law too. But I choose Boston (The song stops like a vinyl scratched and flasback stops too).
ALLY stops walking, suddenly realizing something.
ALLY: It had nothing to do with going to Michigan !

Cage & Fish lobby. RICHARD meets ALLY down the stairs and they walk towards her office.

RICHARD: Mark Newman is very upset.
ALLY (cynically): Oh gee, that troubles me !
RICHARD: You were sent there to mediate, Ally !
ALLY: Mediating is getting both sides to understand each other Richard...
RICHARD: But she has nothing to say !
ALLY (very angry): Richard, I have a plan, now get lost ! (she calms down) I'm sorry. I do have a plan. I'm sorry.

Conference room. Attorney and BILLY looking at the breasts of Ling's sister and the nurse.

LEIGH WOO (SISTER’S LING): Next time, Ling, just give me a book !
LING: It won't take long !
Attorney: They're very nice. All of them. (BILLY gets closer to Ling's sister's breasts).
LEIGH WOO (SISTER’S LING): What are you, near-sighted ?
BILLY (embarrassed): I'm just looking for the scar.
Attorney: And the fact that you can't see one is evidence that... (looking at the nurse's breasts) Really nice.
GEORGIA: Hers aren't an issue, Mister Stone.
Attorney: The comparison is certainly an issue, and.. come on. These are very good work.
LING (walking over in front of both women): They might look the same but they don't (grabs a breast of each woman) feel the same !
Attorney: Well, lets' see...
GEORGIA: No, I'm sorry, you're not gonna touch these women Neither of you are !
LING: Jump, Leigh, show them how they move !
GEORGIA: No, she's not going to jump, this lawsuit is over. Put your clothes on.
LING: You can't just stop...
GEORGIA: This is over, as an officer of the court, I am recommending dismissal. These breasts are fine. Fact that they may not look or feel exactly like her breasts... Don't tell me you didn't assume that risk ?
LEIGH WOO (SISTER’S LING): She's the one suing, not me !
LING: I paid for them !
GEORGIA: It's over, Ling ! (with the hard L and hard G). Hard L, hard G, hard times. If I seem a cold, shapely person, tough ! This case is over ! (she leaves and slams the door).
LING: I thought I hated this firm, and then I didn't, but now I know that I do.

Unisex. JOHN looking in a mirror.

JOHN: She makes eyes at me.
RICHARD (shifting the mirror so they can see each other, he has a napkin around his collar, he's shaving): Nelle ?
JOHN: She's either drawn to me or I puzzle her. Could be both.
RICHARD: John, she wants to go out, she says you're cute. It's not a huge leap to think a date is possible.
JOHN: She frightens me.
RICHARD (putting the mirror back in place, walking around towards JOHN, grabbing paper towels on the way): Of course she frightens you, she'd floss her teeth with the inside of a moth, but it could be a fun moth. The question you have to ask yourself, are you capable of dating her without falling for her, if yes, you're on, if no don't even think about it.
JOHN: And what about you and Ling ? You thing you two could work out ?
RICHARD: Not a chance, but that's a plus for me, I want something that is emotionally inaccessible.
JOHN: Why ?
RICHARD: So when it falls apart, it won't be my failure. That will be a refreshing change. (JOHN shakes his finger disapprovingly) What ?
JOHN: When Ally went on that talk-show, she looked me straight in the eye, and she said "You only die once". Then she marched straight into danger with a smile on her face. I think I will date Nelle (gives a thumb up, RICHARD does the same and they press their thumbs).

ALLY at the bar, looking into nothing, sitting at the bar, alone, GEORGIA comes in.

GEORGIA: Hey !
ALLY (startled): Georgia ! Hey !
GEORGIA (sitting next to her): You're drinking ? (she motions the bartender)
ALLY: No, no that's just... vodka. I'm getting ready to drink it.
GEORGIA: What's the matter ?
ALLY: Oh, nothing.
GEORGIA: Nothing ?
ALLY: Nothing I can talk to you about.
GEORGIA: Ah, Billy !
ALLY: Yep.
Barman (not visible on the screen): Here you go.
GEORGIA: What now ?
ALLY: Lisa Knowles. She was saying how, you know, how when men break up with women, they're running away like they're fleeing the scene and then... It hit me. Billy didn't break up with me because he had to go off to Michigan to make law review, he went to Michigan to get away from me. That was just his way of fleeing the scene. Am I right ? (GEORGIA says nothing) I am right. He didn't have to go that far. Did he formerly have to go all the way to Michigan ? (She realizes) He met somebody who was at Michigan. He met you, while he was still with me.
GEORGIA: I didn't know about you.

RICHARD's office. NELLE, LING and RICHARD.

NELLE: If you don't calm down you'll...
LING: Twice. Your lawyers turned traitors on me twice !
NELLE (sitting down and making LING do the same): Ling, you sue a talk show host for things he says on the radio, you sue a woman because her...
LING (jumping to her feet): If you thought they were bad cases you should have...
NELLE (standing up also): Ling !
LING: Don't Ling me, I'm tired of being Linged around here !
NELLE: Ling, I admire the way you don't let yourself be pushed around, I really do. Too many people, when they think they're being wronged just walk away, I salute that you don't. But... something's going on lately, you think the whole world's against you, you...
RICHARD: It's only just the people who've met you. Kidding. (touching LING's waddle, she looks repulsed) So ?
NELLE: Can I offer a piece of amateur psychology ? As your friend ? You're an unpopular person. You are ! And I think it's easier to deal with if you're fighting with everybody. So you can lay it off on the battle, instead of...
LING (obviously hurt): Thank you Nelle. That helps. (she leaves)
NELLE: She needed to hear it.
RICHARD: One sec'. (He runs after her, catches up with her in the lobby) Ling. I..(he moves a clerk's away from them by pushing her chair) I do the same thing in a way. For whatever reason, people would never trust me so I started being unscrupulous on purpose, in that way I felt in control of people's reactions. Anyway, not everybody dislikes you. I like you. Have dinner with me.
LING: I'd like that. (She leaves)

BILLY's office.

BILLY (very angry): How could you tell her ?
GEORGIA: I didn't ! Her nickels just kept dropping, she figured it out !
BILLY: How ?
GEORGIA: Sometimes a woman just can, Billy, we see things you don't think we're seeing, but we see them !
BILLY: What's that supposed to mean ?
GEORGIA: It means, I see the sideways glances, I see the admiring gazes !
BILLY: What ? At who ?
GEORGIA: Jackie Silverman, that's who, the woman with the perfect...
BILLY: You got to be kidding !
GEORGIA: Kidding ? You gotta kid me Billy, she didn't you anything for you ?
BILLY: So she's attractive, big deal, why does that threaten you ?
GEORGIA: Why does that threaten me ?
BILLY: Yes, Georgia, you being threatened by me thinking a woman is attractive, that says more about you than it does about me !
GEORGIA: Ex... except that it doesn't, Billy. The crazy thing is that what's bothering Ally right now is the same thing that's bothering me !
BILLY: Which is ?
GEORGIA: Which is, you can be in love with somebody, and yet, if someone else walks into the room, suddenly...
BILLY: Are you being serious ?
GEORGIA: What am I supposed to tell myself, Billy ? That it could never happen with you ? It did. You said yourself that you took one look at me. One look. It happened when you were in love with somebody else. That I was the beneficiary great ! What about the next time ?
BILLY: I'm not even gonna dignified that.
GEORGIA: Great. Don't. But when Ally comes at you, and I'm sure that she will, dignify her complaint. Because it's legitimate. (she leaves)

Church. LISA KNOWLES (sitting at a piano) and ALLY.

LISA KNOWLES: Singing in a bar ?
ALLY: This could be something you would really enjoy. It's a forum. You need a forum. And, if you agree, I've persuaded Mark Newman to sit down and talk to you.
LISA KNOWLES: I don't need to sit down and talk with him !
ALLY: I've... I thought you did. He's willing to address the break-up if you want.
LISA KNOWLES: He is ?
ALLY: Says he is. I'll be there as mediator.
LISA KNOWLES (hopeful): Does he want to mediate ?
ALLY: No, he's not saying that, he's willing to sit down and talk about what happened, at least from his side.
LISA KNOWLES: A lot of people come to this bar ?
ALLY: Great music at this place. But... but it's kind of a more liberal crowd, so the pro-nuclear bomb numbers, you know...
LISA KNOWLES: It is a good idea to sit down with him, right ? It's better to know.
ALLY: Yeah, yeah, yeah, it is better.

RICHARD and JOHN walking in the office.

JOHN: She doesn't want to go downstairs, and I get troubled on unfamiliar turf.
RICHARD: It's just a date, John.
JOHN: I've never been out with this much woman, Richard, I don't want to get hit with regularity. Plus...
RICHARD: What ?
JOHN: I need your candor. If it's wrong, tell me.
RICHARD: OK. (JOHN gets out a shoe with huge soles, like 4 inches platform for men) Ah.
JOHN: I feel short with her.
RICHARD: John, she might like sh.. less tall. Look, why bother trying to make yourself conventional, if she wanted conventional, she wouldn't be dating you in the first place, the very thing that tickles her might be that you're this bizarre little oddity, go with it, be yourself.
JOHN: Than you, Richard, I'm booed (RICHARD sniffs the shoe, almost leaves with it, gives it back to JOHN and leaves).

Elevator.

ALLY alone. Doors open, BILLY gets in, and before he can retreat, doors close again. They look at length at each other, almost speaking but never making it quite. ALLY has tear filling her eyes up, BILLY doesn't know what to say or do. Doors open again. She leaves.

MARK NEWMAN's office. MARK NEWMAN's sitting behind his desk, ALLY and LISA KNOWLES in front on it.

MARK NEWMAN: I'm sorry. I don't know what else to say.
LISA KNOWLES: You've had the whole night to think about it. That's all you could come up with ?
MARK NEWMAN: What do you want me to say ? (LISA KNOWLES gets up and starts to leave)
ALLY: Hold on, Lisa. (to MARK NEWMAN) That's not what this is about, you trying to figure out what she wants you to say, and you're not gonna sail through this like some funeral where the church is double booked ! Now what happened ? Give her that.
LISA KNOWLES: Was there somebody else ?
MARK NEWMAN: No !
LISA KNOWLES: Then what Mark ? What ?
MARK NEWMAN (getting up): It just wasn't you. It was never ever going to be you.
LISA KNOWLES: You said it was. (ALLY walks away from them, to the window)
MARK NEWMAN: Because I wanted to believe it, I was desperate to. Lisa, you're the best woman I've ever known, your values, your kindness, your beauty, I mean you're everything I've ever looked for, when I finally found you, I felt for sure that I'd fall so deeply in love, I kept waiting for it to happen, but... It didn't.
LISA KNOWLES: You never loved me ?
MARK NEWMAN: No I do, I still do. But I've known greater love with women who for other reasons weren't right. Look, I knew that marrying you would be the smart thing to do, I mean, you'd be a good mother, we'd be great companions, the most practical thing I could have ever done would have been to marry you, but part of me would have also died inside because... I have no passion for you. You know I actually used to pray, "God, let me fall in love with her more, please, let me feel it". (LISA KNOWLES looks sad) Should I have told you all that ? Do you feel better knowing ? (LISA KNOWLES puts her her index finger on his mouth).

The unisex.

Barry White's song (My first, my last, my everything). JOHN in the unisex, looking at himself in the mirror, dancing to the music, mouthing the words. ELAINE gets in, sees him, joins him. He doesn't notice at first. Then he does and stops.
JOHN: I won't stand to be disparaged.
ELAINE: I wasn't disparaging you. I was dancing. Barry White ? (JOHN nods) You are hot !
ELAINE gets in a stall.

Elevator in the lobby. ALLY and LISA KNOWLES get out, LISA KNOWLES carrying an outfit in a cry cleaner's plastic bag.

ALLY: You don't have to rehearse first, Vonda just thought...
LISA KNOWLES: No, I definitely want to. I don't need to be humiliated twice in one day, thank you !
ALLY: You know you don't even have to do it tonight, the invitation's open.
LISA KNOWLES: Trust me, I need to sing tonight. After that.
ALLY: Are you OK ?
LISA KNOWLES: I think so. At least I understand it, Ally.
ALLY: Yeah. Knowing is good.
LISA KNOWLES: Actually, you know what the worst thing is ? Suppose he hadn't broken it off. I'd be married to a man who wasn't in love with me.
ALLY: That would be worse.
LISA KNOWLES: Oh God, can you imagine ? Well, I'm gonna go rehearse. I'l see you down here later ?
ALLY: Are you kidding ? I will be there.
LISA KNOWLES: OK !
ALLY: Break a heart ! (LISA KNOWLES looks at her, hurt) Leg ! (LISA KNOWLES smiles and leaves)
BILLY (enters and closes the door - pause for 20 seconds, they look at each other): When I considered transferring to Michigan, I went to visit. I met Georgia. Inside of ten minutes, I knew she was the woman I'd marry. (ALLY walks away to look through the window) Nothing happened with her until after you and I...
ALLY: You lied to me.
BILLY: I did go in part to make Law Review.
ALLY: Well, then you're covered.
BILLY: You yourself, said to me, "If the truth serves no other purpose than to cause pain...
ALLY: You don't know how much pain the truth would have spared me here, Billy !
BILLY: I don't understand. It's not like you suddenly lost something today that you had yesterday !
ALLY turns around and looks at BILLY: Yesterday, I believed in something. I'm not ashamed of wanting somebody to love, I've never have been. Because I had it once. And it was everything. But maybe I never really had it.
BILLY: Yeah. You did.
ALLY (starting to cry): Well, it's like you say, it was years ago, it doesn't really matter.
BILLY: I wish I had done things differently.
ALLY (still crying, motions for him to stop talking): Billy, I'm fine.

The bar downstairs, LISA KNOWLES singing "Fools rush in".

LISA KNOWLES (singing): Fools fall in love in a hurry / Fools give their hearts much too soon / Just play them tunes of stardust
Camera pans RR, ELAINE, ALLY in the bar
LISA KNOWLES (singing): Just hang out one silly moon
While LISA KNOWLES sings, shots of RICHARD and LING in a restaurant having fun, of GEORGIA in bed doing cross-stitching, of BILLY alone in his office, of JOHN buying a rose in the street for NELLE, of the bar and MARK NEWMAN entering, of RR and ELAINE slow dancing with the twins, of ALLY smiling at LISA KNOWLES, of ALLY walking alone in Boston, of BILLY in the office, of images of the discussion between LISA KNOWLES and MARK NEWMAN.
LISA KNOWLES (singing): And they've got their love touch hands firmly / When they should be playing it cool / Oh I I used to laugh but now all I understand shake the hand of a brand new fool / Fools fall in love just like school girls / Blinded by rose colour dreams / They build their castles / They build their castles of wishes / With only / With only bright balls for ??? / I lose enough / But now I understand / Shake the hand of a brand new fool / That's what I am / That's what I am / That's what I am / Shake the hand of a brand new fool.

End

Kikavu ?

Au total, 38 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

bloom74 
24.02.2021 vers 09h

Elisea2017 
26.08.2020 vers 11h

parenthese 
02.05.2020 vers 12h

Emmalyne 
01.10.2018 vers 18h

LinoaSmile 
16.05.2018 vers 12h

u2pop 
17.03.2017 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Ally McBeal de retour sur TMC tous les jours à 11h55

Ally McBeal de retour sur TMC tous les jours à 11h55
Depuis le lundi 4 janvier, la série est rediffusée tous les jours sur la chaîne TMC à...

Ally dans la course sur The X-Files !

Ally dans la course sur The X-Files !
Ally va devoir défendre son titre d'avocate si elle souhaite intégrer le prestigieux Service des...

Sondage sur Karen Sisco

Sondage sur Karen Sisco
Sur une idée de Elyxir, le quartier Karen Sisco vous propose un nouveau sondage et Ally McBeal fait...

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island
Bobby Cannavale apparaîtra dans le drame Once Upon a Time in Staten Island réalisé et écrit...

Josh Hopkins | Whiskey Cavalier arrive sur TF1

Josh Hopkins | Whiskey Cavalier arrive sur TF1
L'acteur Josh Hopkins est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, 13.04.2021 à 16:05

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, vous pouvez rattrapez les thèmes précédents, n'hésitez pas à passer voir le Docteur Who

swceliikz, 13.04.2021 à 19:52

Hello, nouvelle PDM sur le quartier d'All American

ShanInXYZ, Hier à 16:47

L'animation Happy Birthday to Who arrive sur le quartier Doctor Who, est-ce que vous connaissez bien les acteurs de la série ? A vous de jouer

ShanInXYZ, Hier à 16:47

et on continue de Voyage au centre du Tardis, en abordant la saison 12, on attend vos photos

choup37, Aujourd'hui à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site